institut lumière

Tous en scène de Vincente Minnelli

Tous en scène (The band Wagon)
Réalisé par Vincente Minnelli
Avec Fred Astaire, Cyd Charisse, Jack Buchanan
Genre Comédie musicale
Date de sortie France :  3 février 1954
USA – 1953 – 1h52

Synopsis : 

Tony Hunter, artiste déchu, revient à New York où il est accueilli par ses deux vieux amis, Lily et Ted. Ils se lancent dans la création d’une comédie musicale qui, à sa première représentation, est un échec retentissant.

The Band Wagon : de la scène au cinéma

Tous en scène ! tire son titre anglais, The Band Wagon de la pièce homonyme que Fred Astaire et sa soeur Adele ont jouée sur les planches de Broadway en 1931. Et si quelques-unes des chansons ont été empruntées pour la version cinéma, l’histoire, elle, est complètement différente.

A l’origine, le titre du film devait être I Love Louisa, en référence à l’une des chansons du film, avant de devenir The Band Wagon en VO. La MGM dût toutefois verser 10 000 dollars pour pouvoir l’utiliser, dans la mesure où c’est la Fox qui en détenait les droits.

Certains costumes proviennent d’autres films

Lors de la répétition qui tourne à la catastrophe à Boston, bon nombre de décors et costumes proviennent d’autres films tels que Les Rois de la couture, Ziegfeld Follies ou Un Américain à Paris.

Un film fait de numéros entrés dans la légende de la Comédie Musicale

Tous les numéros dansés de Tous en scène (The band Wagon) sont passés dans la légende du genre. Citons plus particulièrement :

• Le solo de Fred Astaire « Shine on your shoes » devant les machines de foire de Broadway,

• Le duo « dancing in the dark » avec Cyd Charisse dans le jardin derrière lequel se profilent les gratte-ciel éclairés

« Triplets », numéro burlesque où Fred Astaire, Buchanan et Nanette Fabray apparaissent par un habile et simple trucage en bébés (les acteurs dansent à genoux, leurs genoux enserrés dans des bottes de cuirs prolongés par des chaussons d’enfants).

• Le ballet final de treize minutes « Girl hunt, a murder mystery in jazz« , évocation satyrique de l’univers de la série noire où Cyd Charisse apparaît en blonde puis en brune.

• La chanson « That’s Entertainment » (qui donna son titre aux anthologies de la MGM) elle fut écrite spécialement pour le film en une demi-heure par Dietz et Schwartz. Elle contient toute la philosophie du genre.

1 réponse »

Répondre à Montage Photo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s