institut lumière

Opening Night de John Cassavetes

Réalisé par John Cassavetes
Avec Gena Rowlands, John Cassavetes, Ben Gazzara
USA – 1978 – 2h42
Date de sortie : 1978
Date de reprise : 11 juillet 2012

Synopsis et détails

Myrtle Gordon est une actrice de théâtre reconnue. À l’issue d’une répétition, elle assiste à la mort d’une admiratrice hystérique, renversée par une voiture alors qu’elle regardait son idole s’en aller. La comédienne est bouleversée par cet incident. La pièce qu’elle doit jouer prochainement dans laquelle elle interprète une femme qui a perdu sa jeunesse et ce décès, la plongent dans un terrible désarroi. Elle fait face à son angoisse devant la première de la pièce – très difficilement (elle doute et se soûle) – mais elle y arrive grâce à sa force de caractère et le soutien de toute l’équipe. Au final, c’est un triomphe.

Véritablement ivre

Lors de la scène où Gena Rowlands arrive ivre au théâtre, elle ne simule pas, elle s’est véritablement rendue ivre pour jouer au mieux cette scène.

Le temps est compté

Le film ne déroge pas à la règle habituelle des films de John Cassavetes : une histoire dans un court laps de temps. Ainsi, l’intrigue d’Opening Night n’excède pas cinq jours.

Caméos de luxe

De nombreux acteurs et metteurs en scène célèbres font une apparition dans Opening Night. Parmi eux, Peter Bogdanovich et les habitués de John Cassavetes, Peter Falk, célèbre interprète de Columbo déjà vu dans Husbands en 1970, et Seymour Cassel, qui débuta dans le métier aux côtés du cinéaste avec Shadows (1959).

Quand Almodovar reprend Cassavetes

Véritable film culte auprès des spectateurs, Opening Night inspire même les plus grands cinéastes. Si l’histoire vous dit quelque chose, ne cherchez pas : Pedro Almodóvar s’en est inspiré pour son film Tout sur ma mère en 1999, dans lequel Marisa Paredes vit un événement similaire à celui de Gena Rowlands.

Seuls les idiots ne changent pas d’avis

Lors de la sortie de son premier long-métrage, Shadows en 1958, John Cassavetes déclarait qu’il lui paraissait impossible d’être à la fois metteur en scène d’un film et l’interpréter. Ça ne lui a pas empêché, pour Opening Night, de jouer pour la troisième fois dans une de ses réalisations (après Husbands en 1970, et Minnie et Moskowitz l’année suivante). Il réitérera d’ailleurs l’expérience une dernière fois pour Torrents d’amour en 1984.

Prix et festivals

Opening Night permit à Gena Rowlands de remporter un Ours d’Argent de la Meilleure Actrice au Festival de Berlin. Il fut également sélectionné Hors-Compétition au Festival de Cannes 1992, pour fêter les 15 ans de sa sortie.


Fiche technique

• Titre : Opening Night

• Titre original : Opening Night

• Réalisation : John Cassavetes

• Scénario : John Cassavetes

• Production : Al Ruban

• Musique : Bo Harwood

• Photographie : Al Ruban

• Montage : Tom Cornwell

• Décors : Bryan Ryman

• Costumes : Alexandra Corwin-Hankin

• Pays d’origine : États-Unis

• Format : Couleurs – Mono – 35 mm

• Genre : Drame

• Durée : 144 minutes

• Date de sortie : 22 décembre 1977

Distribution

• Gena Rowlands : Myrtle Gordon

• John Cassavetes : Maurice Aarons

• Ben Gazzara : Manny Victor

• Joan Blondell : Sarah Goode

• Paul Stewart : David Samuels

• Zohra Lampert : Dorothy Victor

• Laura Johnson : Nancy Stein

• John Tuell : Gus Simmons

• Ray Powers : Jimmy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s