A L'affiche....

Jean de la Lune de Stephan Schesch

jean de la lune

Jean de la Lune
Réalisé par Stephan Schesch
Scénario Stephan Schesch
d’après le conte de Tomi Ungerer
Montage Sarah Clara Weber
Avec les voix de Tomi Ungerer, Katharina Talbach, Michel Dodane, Jean-Yves Chatelais,
Frédérique Tirmon, François Pistorio, Lou Dubernat
Animation
Français/ irlandais/ allemand, 2012,  1h36

 

Synopsis : Jean de la Lune s’ennuie tout seul sur la Lune. Il décide de visiter la Terre. Un jour, il s’accroche à la queue d’une comète et atterrit chez nous. Le Président du Monde, persuadé qu’il s’agit d’un envahisseur, le pourchasse. Pour lui échapper, Jean de la Lune va devoir compter sur les enfants et ses amis…

jean de la lune1

Adaptation du conte de Tomi Ungerer

Jean de la Lune est une adaptation du conte pour enfants du même nom écrit par Tomi Ungerer, auteur-dessinateur français né en 1935.

Le titre original, « Moon Man« , a été traduit en français par Jean de la Lune. Ce choix a été fait par l’éditeur de Tomi Ungerer, Arthur Hubschmid. Le titre français est une sorte d’hommage mais n’a donc rien à voir avec la célèbre comptine musicale pour enfants.

Au départ, Tomi Ungerer se demandait comment Stephan Schesch allait pouvoir faire un film d’un « si petit livre ». C’est durant les longues sessions de travail qui ont eu lieu entre les deux hommes que l’univers de Jean de la Lune s’est étoffé afin d’aboutir à un scénario de long métrage : « Tomi est quelqu’un de très créatif ! On a passé de longs moments ensemble à chercher des idées pour enrichir l’histoire en creusant dans son œuvre tout en respectant sa philosophie« , confie le cinéaste.

jean de la lune2

Un hommage à l’enfance

Le réalisateur Stephan Schesch rêvait d’être astronaute quand il était enfant et de parcourir l’espace en quête de planètes inexplorées. C’est cette nostalgie mélancolique de l’enfance, où l’on croit que tout est possible, qui a poussé l’Allemand à réaliser lui-même cette adaptation.

jean de la lune3

Un hommage à Louis Amstrong et à Stanley Kubrick

On peut entendre le célèbre chanteur Louis Armstrong interpréter « Moon River » dans Jean de la Lune. Un bel hommage pour ce grand artiste disparu en 1971.

Dans Jean de la Lune, on peut voir le personnage du président sur une fusée. Il s’agit d’une référence appuyée au film de Stanley Kubrick, Docteur Folamour (1964). Quand on sait que Tomi Ungerer avait réalisé l’illustration des affiches du long métrage à l’époque, on comprend mieux cet hommage à l’œuvre du cinéaste.

jean de la lune4

Jean de la lune et les festivals

Jean de la Lune a été projeté au Festival de Munich et d’Annecy.

Les réactions ont été enthousiastes, autant chez les enfants que chez les adultes : « Je dirais du film qu’il est élégiaque. Il a son propre rythme, il laisse de l’espace au public, jeunes et grands, qui peut à loisir observer, imaginer, en étant en plus captivé », précise Stephan Schesch.

jean de la lune5

 Stephan Schesch

Il fait une école de cinéma à Munich, où il suit des cours de réalisation, mais aussi de production.

 En 1992, il obtient une bourse de l’Académie Cara, qui lui permet de vivre en France et de voyager aux États-Unis et au Japon…

C’est la période où il noue des liens très proches avec la France.

Revenu en Allemagne, il est assistant de directeur de programmes télévision pendant trois ans.

 En 1996, il effectue un stage de trois mois à Los Angeles, sur la production de la série animée Les Simpson. C’est là qu’il fait ses vrais débuts dans l’animation,apprend comment se monte un projet (scénario storyboard, enregistrement des voix, distribution internationale).

De nouveau en Allemagne, il travaille pour un studio sur des longs métrages, puis gère pendant trois ans la filiale allemande du studio français Ellipse Animation.

C’est l’époque de Les Marchiens, La Famille Pirate, Bécassine

Il fonde sa propre société, Schech Filmkreation et produit pour la télévision, Le Fantôme De Canterveille,d’après Oscar Wilde (en 2004) qui mêle prise de vue réelle et animation d’un personnage de fantôme en 3D.

 En 2004, il produit Le Chien Jaune De Mongolie de Byambasuren Davaa, un documentaire fiction très touchant, bien accueilli par la presse et montré dans plusieurs festivals.

La même année, il déménage deMunich à Berlin et retourne à l’animation, en produisant Les Trois Brigands, premier long métrage inspiré du célèbre livre pour enfants de Tomi Ungerer.

Après le succès international de Les Trois Brigands, en collaboration avec Tomi Ungerer il décide de produire et réaliser un long métrage d’animation adapté de Jean de La lune

jean de la lune6

Consulter l’article sur le film consacré au créateur de Jean de la Lune : Tomi Ungerer – L’esprit frappeur de Brad Bernstein

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s