A (Re)découvrir

La baie des anges de Jacques Demy

La baie des anges

La baie des anges
Réalisé par Jacques Demy
Avec Jeanne Moreau, Claude Mann, Paul Guers
France, 1963, 1h19, noir et blanc
Date de sortie : 1 mars 1963
Date de reprise : 31 juillet 2013 – Version restaurée

Consulter les horaires du film dans les salles de Lyon et de sa région : ici

Synopsis

Jean Fournier, un jeune employé de banque, découvre qu’un de ses collègues, Caron, est un joueur invétéré qui vient de gagner gros au casino. Jean Fournier, un jeune employé de banque, découvre qu’un de ses collègues, Caron, est un joueur invétéré qui vient de gagner gros au casino.

 « J’ai voulu démonter et démontrer le mécanisme d’une passion. Cela pouvait être aussi bien l’alcool que la drogue par exemple. Ce n’était pas le jeu en soi. » Jacques Demy

la-baie-des-anges_53801_10482

Autour du film

La Baie des anges « C’est le diamant noir de la filmographie de Jacques Demy. Dans Lola, Mme Desnoyers, dont le mari avait dilapidé la fortune familiale, disait à Roland Cassard « Dieu nous préserve des joueurs ». La Baie des anges est une exploration du monde du jeu, à travers l’histoire de la rencontre fortuite entre un jeune homme tenté par l’aventure et une femme dévorée par le vice des casinos » Ciné Tamaris.
Retrouver l’analyse complète du film sur le site de Ciné Tamaris.

En 1962, Jacques Demy pensait déjà aux Parapluies de Cherbourg. Sa productrice Mag Bodard et lui, n’ayant pas les moyens de financer le film, sont allés au Festival de Cannes pour trouver des investisseurs. Mais personne n’a cru en leur projet. Afin de consoler le réalisateur, la productrice l’a alors emmené au casino, une première pour le Nantais. C’est ainsi qu’il a eu l’idée de La Baie des anges, qu’il a écrit et réalisé immédiatement en rentrant à Paris. Le seul moyen pour lui de lutter contre la frustration et de patienter. Deux ans plus tard, le cinéaste sera de retour à Cannes avec Les Parapluies de Cherbourg et décrochera la Palme d’Or.

 La Baie des anges est la deuxième collaboration de Jacques Demy et Michel Legrand. Après Lola, sorti en 1961, le réalisateur entendait déjà retrouver le compositeur pour son film entièrement chanté Les Parapluies de Cherbourg. Il semblait donc évident pour lui de l’associer au processus de création de son nouveau long-métrage. Michel Legrand a également composé la musique des Demoiselles de Rochefort (1967), Peau d’âne (1970) et L’Evénement le plus important depuis que l’homme a marché sur la Lune (1973).

 Pour La Baie des anges, Jacques Demy s’entoura d’une équipe de professionnels talentueux. Ceux qui commençaient alors juste leur carrière font aujourd’hui partie des grands noms du cinéma français. Jacques Demy fit par exemple appel à Claude Zidi, célèbre réalisateur des Sous-Doués et des Ripoux, pour être son assistant-opérateur. Son assistant réalisateur n’était autre que Costa-Gavras qui signera trois ans plus tard son premier long-métrage, Compartiment tueurs, avec Simone Signoret, Yves Montand et Claude Mann. Ce dernier faisait aussi ses débuts comme comédien dans La Baie des anges.

 Afin de commencer à travailler sur La Baie des Anges, Jacques Demy avait convié chez lui et Agnès Varda ses collaborateurs Jean Rabier, Bernard Evein, Michel Legrand et Costa-Gavras. Le réalisateur déclara alors vouloir un film tout blanc, à la grande surprise de son équipe : « Il souhaitait que Jeanne Moreau soit habillée d’un tailleur Pierre Cardin blanc, conduise une Innocenti blanche et se meuve dans une chambre aux murs blanchis par la chaux. Rabier commença par être paniqué parce qu’à l’époque, aucun chef opérateur n’utilisait le blanc pur, de peur que les contrastes soient trop violents à l’image. Mais le choix de Jacques fut le bon, tant cette symphonie en blanc caractérise la passion qui unit le couple formé par Jackie Demaistre et Jean Fournier« , raconte Costa-Gavras

la-baie-des-anges_474317_12734

 Distribution

  • Jeanne Moreau : Jacqueline Demestre
  • Claude Mann : Jean Fournier
  • Paul Guers : Caron
  • Henri Nassiet : M. Fournier
  • André Certes : le directeur de la banque

Fiche technique

  • Scénario, dialogues et réalisation : Jacques Demy
  • Images : Jean Rabier
  • Décors et costumes : Bernard Evein
  • Montage : Anne-Marie Cotret
  • Son : André Hervée
  • Assistants réalisateurs : Costa-Gavras, Gérald Duduyer
  • Cameramen : Roger Delpuech, Jean-Paul Schwartz
  • Assistants opérateurs : Claude Zidi, Jean-Michel Humeau
  • Assistante monteuse : Monique Teisseire -* Robes de J. Moreau : Pierre Cardin
  • Script-girl : Annie Maurel
  • Photographe : Raymond Cauchetier
  • Perchiste : Gérard Manneveau
  • Coiffeuse : Simone Knapp
  • Accessoiriste : Rémi Bernardi
  • Régisseur général : Alain Darbon
  • Régisseur d’extérieurs : Georges Houssaye
  • Régisseur adjoint : Ginou Guilloiseau-Margerie
  • Administrateur : Camille Lefrançois
  • Trucages : Jean Fouchet FL
  • Producteur : Paul-Edmond Decharme
  • Bande originale : Michel Legrand

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s