A L'affiche....

Vandal d’Hélier Cisterne

Vandal1

France, 2012, 1h30
Avec  Jean-Marc Barr Ramzy Bedia
Zinedine Benchenin

Date de sortie : mercredi 9 octobre 2013.

Consulter les horaires du film à Lyon et dans sa région : ici

Synopsis :
Chérif, 15 ans, est un adolescent rebelle et solitaire.
Dépassée, sa mère décide de le placer chez son oncle et sa tante à Strasbourg, où il doit reprendre son CAP maçonnerie. C’est sa dernière chance.
Très vite, dans cette nouvelle vie, Chérif étouffe. Mais toutes les nuits, des graffeurs œuvrent sur les murs de la ville. Un nouveau monde s’offre à lui .

« Je tenais à cette dimension romanesque  et lyrique propre  à l’adolescence… C’est autant un film “à travers” le graffiti  qu’une chronique adolescente, qu’un roman  de “désapprentissage” »  Hélier Cisterne

Vandal2

A propos du film 

Vandal est le premier long métrage du réalisateur Hélier Cisterne qui s’était déjà exercé sur plusieurs courts métrages dont Les Paradis perdus (2008) pour lequel il avait reçu le Prix Jean Vigo et une nomination au César du meilleur court métrage.

Lorsqu’on lui demande pourquoi avoir choisi l’univers des graffeurs pour son premier long métrage, le réalisateur Hélier Cisterne avoue sa fascination et fait un rapprochement avec un autre univers : « Le graffiti témoigne de manière absolument sincère et brute de la jeunesse d’une époque. (…) Assez naturellement, avec Nicolas Journet, l’un des co-scénaristes, nous sommes arrivés à la figure du graffeur qui, comme un super-héros, hante la ville sous un nom d’emprunt et agit souvent masqué pour ne pas être identifié. Ce lien est cultivé par certains graffeurs eux-mêmes, qui cherchent à repousser leurs limites, à affermir leurs pouvoirs en dessinant sur des murs à priori inaccessibles.« 

Pour créer les graffitis du personnage de Vandal, le réalisateur a fait appel à l’un des artistes français les plus reconnus dans le milieu, Lokiss, qui oeuvre en tant que graffeur depuis les années 80. Il a également eu recours à Pisco Logik et Orka, du collectif El Cartel, afin de créer les autres graffitis et de coacher les jeunes comédiens du film jouant les graffeurs.

Le réalisateur Hélier Cisterne a tenu à faire un casting composé d’acteurs amateurs pour les adolescents, et de comédiens reconnus pour les adultes (Marina Foïs et Ramzy Bedia en tête). La directrice du casting, , Cynthia Arra a également suivi les jeunes premiers tout au long du tournage en tant que coach d’acting.

Le tournage s’est déroulé à Bourg en Bresse et à Strasbourg.

vandal3

Fiche technique

  • SCÉNARIO : Gilles Taurand,Hélier Cisterne, Katell Quillévéré, avec la participation de Nicolas Journet
  • IMAGE : Hichame Alaouié
  • DÉCORS : Anna Falguères
  • MONTAGE : Thomas Marchand
  • SON : Florent Klockenbring, Benjamin Viau
  • MUSIQUE ORIGINALE : Ulysse Klotz
  • UNE COPRODUCTION : Les Films du Bélier, Tarantula, Rhône-Alpes Cinéma, Hérodiade Films
    AVEC LA PARTICIPATION DE la Région Rhône-Alpes et du Centre National du Cinéma et de l’image animée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s