Du 14 au 17 novembre 2013, au CinéDuchère : Histoires Vraies.doc (rencontres autour de documentaires)

Mise en page 1

Cette 14ème édition d’Histoires vraies [.doc] est un voyage au coeur des questions humaines à travers différents prismes.  Elle propose des sujets aussi divers que le monde du travail avec Entrée du personnel et La Saga des Conti, la question des frontières avec La traversée, du déracinement avec l’invitation à Grand Ensemble et la projection de U 17, et de De pied ferme, et enfin le dimanche, des portraits de personnalités hors du commun avec Bambi et Fifi hurle de joie.

Toutes les projections donneront lieu à discussions, débats dans la salle ou de manière plus informelle autour d’un buffet…

CinéDuchère Quartier de Balmont – 308 av. Andreï Sakharov 69009 Lyon
tél./fax 04 72 17 00 21, mail cineduchere@yahoo.fr, site cineduchere.free.fr
Accès par transports en commun : Gare de Vaise puis bus C6, C14,66, 89, 21 (Arrêt Duchère piscine ou Balmont)

LE PROGRAMME

Jeudi 14 novembre

18h30 – ENTRÉE DU PERSONNEL
De Manuela Frésil – FR / 2013 / 59 mn

Entrée du personnelL’abattoir est loin de tout, tout au bout de la zone industrielle. Au début, on pense qu’on ne va pas rester. Mais on change seulement de poste, de service. On veut une vie normale. Une maison a été achetée, des enfants sont nés. On a mal le jour, on a mal la nuit, on a mal tout le temps. On tient quand même, jusqu’au jour où l’on ne tient plus. Alors l’usine vous licencie. A moins qu’entre temps on ne soit passé chef, et que l’on impose maintenant aux autres ce que l’on ne supportait plus soi-même…

19h30 – Pot d’ouverture

20h – LA SAGA DES CONTI
De Jérôme Palteau – FR / 2013 / 1h37

La saga des contiLe 11 mars 2009, les 1120 salariés de l’usine de pneumatiques “Continental” de Clairoix reçoivent leur lettre de licenciement. Bien que sonnés par ce cataclysme, ceux que l’histoire retiendra sous le nom des « Conti » sont immédiatement habités d’une certitude : celui qui se bat n’est pas sûr de gagner, mais celui qui ne se bat pas a déjà perdu. Entre manifestations publiques et intimité, des ouvriers racontent et portent un regard pertinent et lucide sur leur travail, la société, la crise… Forts de leur mobilisation contre la stratégie financière d’une multinationale, ils écrivent une page d’histoire sociale.

En présence de Jérôme Palteau, réalisateur.

Vendredi 15 novembre

20h – LA TRAVERSÉE
D’Elisabeth Leuvrey – FR / 2013 / 1h12

La traverséeChaque été, ils sont nombreux à transiter par la mer entre la France et l’Algérie, entre Marseille et Alger. Des voitures chargées jusqu’au capot…des paquetages de toutes sortes… des hommes chargés de sacs et d’histoires.
En mer, nous ne sommes plus en France et pas encore en Algérie, et vice-versa. Depuis le huis clos singulier du bateau, dans le va-et-vient et la parenthèse du voyage, la traversée replace au coeur du passage ces femmes et ces hommes bringuebalés.

Séance suivie d’un débat avec Emmanuelle Santelli, sociologue, chargée de recherche au CNRS.
Séance organisée en collaboration avec le Maghreb des films en Rhône-Alpes.

Samedi 16 novembre : Invitation à Grand Ensemble 
Deux films, autour du club de foot de la Duchère. Un voyage vers le passé éclaire une page d’histoire du quartier et de la ville… Cette soirée est le fruit du travail de l’association Grand ensemble – atelier de cinéma populaire,conduit dans le cadre du CUCS (contrat urbain de cohésion sociale), avec le soutien de la ville de Lyon, de la région Rhône-Alpes et de l’ACSé.

18h – U17, UNE ÉQUIPE DE FOOT À LA DUCHÈRE
Court métrage de Romain Goujon – FR / 2012 / 20 mn

C’est le portrait d’une équipe. Les jeunes joueurs de LyonDuchèreAS évoquent tour à tour l’implication et le travail que réclame une pratique sportive soutenue, leur place et leur rôle au sein d’un collectif, les rigueurs d’un monde professionnel à peine entrevu, leur fierté de porter les couleurs du club de la Duchère, même si tous ne portent pas le même regard sur les transformations du quartier.

20h – DE PIED FERME
De Béatrice Dubell – FR / 2013 / 41 mn

L’AS Duchère, une histoire d’intégration. Les rapatriés d’Algérie arrivent dans le tout nouveau quartier de la Duchère à partir du printemps 1962. Le film raconte, à deux voix, leur première année dans la ville. Celle d’un jeune chercheur en histoire qui explore la presse locale et éclaire les différents enjeux liés à leur intégration. Et celle de Monsieur Mars, éducateur spécialisé, qui pour canaliser l’énergie de ces jeunes marqués par la violence et l’exil est à l’initiative de L’AS Duchère qui devient rapidement un club de foot dynamique, un point d’ancrage de la communauté et une force politique.

Projections accompagnées par le sociologue Stéphane Beaud, et les réalisateurs Romain Goujon et Béatrice Dubell.
Le travail de Stéphane Beaud porte principalement sur les transformations des milieux populaires dans la France contemporaine.
Un pot convivial sera proposé entre les deux séances. Entrée Libre

Dimanche 17 novembre – Portraits d’insoumis – Portraits singuliers

17h30 – BAMBI
De Sébastien Lifshitz – FR / 2013 / 58mn

BambiDès sa plus tendre enfance à Alger, Marie-Pierre ne veut s’habiller qu’en robe et refuse obstinément son prénom de naissance : Jean-Pierre. A 17 ans, sa vie bascule lorsqu’elle découvre la revue d’un cabaret de travestis en tournée : le Carrousel de Paris. En quelques années, elle devient “Bambi”, figure mythique des cabarets parisiens des années 50-60. En recueillant le témoignage d’une des premières transsexuelles françaises, Sébastien Lifshitz poursuit le travail entamé avec “Les Invisibles” et trace le destin d’une personnalité hors du commun.

18h30 – Pot de clôture

19h – FIFI HURLE DE JOIE
De Mitra Farahani – FR-USA / 2013 / 1h38

Fifi hurle de joieFifi hurle de joie témoigne des deux derniers mois de la vie de Bahman Mohassess, légende de l’art moderne iranien. Ce curieux Diogène contemporain, après un exil volontaire d’une trentaine d’années, s’apprête à réaliser son oeuvre ultime. Celle-ci lui est commandée par deux admirateurs, artistes eux-mêmes, venus d’Iran. L’intrigue se dirige progressivement vers l’histoire de ce “chef d’oeuvre inconnu”.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s