Du 2 mars au 8 avril 2014, à l’Institut Lumière : Rétrospective Ingmar Bergman

A l’occasion, de la ressortie en salle de sept films d’Ingmar Bergman, l’Institut Lumière rend hommage à ce maître du cinéma. Une rétrospective en 16 films, comprenant les 7 films restaurés  par Carlotta, nous est proposée.
Cris et chuchotements et L’oeuf du serpent seront projetés en copie 35mm,  les autres titres seront présentés dans des copies restaurées.

Toutes les informations sur http://www.institut-lumiere.org/

bergman

Bande-annonce : 7 films en copies restaurés par Carlotta Films 

Les rendez-vous :

  •  Invitation à Olivier Assayas – Mardi 25 mars à 20h30, projection Monika
    Le réalisateur, grand admirateur de Bergman, sera l’invité d’honneur de la rétrospective. Il viendra en parler et présenter Monika. 
  • Le Cinéma d’Ingmar Bergman : Conférence + projection de Persona – Mercredi 19 mars
    19h30 Conférence par N.T. Binh, critique à Positif, auteur de Ingmar Bergman, le magicien du Nord(Gallimard) (entrée gratuite, retrait nécessaire d’un ticket auprès de la billetterie)
    21h Présentation de Persona
  • Soirée d’ouverture – Mardi 4 mars à 19h, projection de « Les Fraises sauvages »
    Présentée par Fabrice Calzettoni 
  •  Le Septième sceau – Jeudi 27 mars à 14h30
     Présenté par Alban Liebl

Les films

Me 12/03 à 17h – Ma 18/03 à 14h30
Il pleut sur notre amour

La rencontre de Maggie, jeune fille désemparée, et de David, sans travail… Une oeuvre de jeunesse en forme d’hommage au réalisme poétique et « première exploration bergmanienne du thème du couple. » (N.T. Binh) (Det regnar pa var Kärlek, Suède, 1946, 1h36, N&B, avec Gösta Cederlund, Barbro Kollberg, Birger Malmsten, Gunnar Björnstrand)


Ma 25/03 à 20h30 En présence d’Olivier Assayas – Me 26/03 à 16h30 – Sa 29/03 à 16h30 – Ma 1er/04 à 19h
Monika

La rencontre de Monika et Harry et leur fuite estivale sur une île…

Le surgissement de Bergman sur la scène internationale, un scandale – on l’accuse de pornographie – et la révélation Harriet Andersson, « dont le charme érotique et sauvage n’avait pas d’égal » dira Bergman. 

(Sommaren med Monika, Suède, 1953, 1h34, N&B, avec Harriet Andersson, Lars Ekborg)


Je 3/04 à 17h – Ve 4/04 à 14h30
La Nuit des forains

1900. Un petit cirque dirigé par Alberti, en couple avec Anne, s’installe dans une bourgade où vit Agda, l’ex-femme d’Alberti…

« Une oeuvre majeure, incomprise à l’époque », où « Bergman mêle avec virtuosité le réalisme le plus cru à un expressionisme onirique. »

(N.T. Binh) (Gycklarnas afton, Suède, 1953, 1h33, N&B, avec Åke Grönberg, Gunnar Björnstrand, Harriet Andersson)


Me 2/04 à 17h – Je 3/04 à 14h30
Rêves de femmes

Suzanne, directrice d’une agence photo, et Doris, jeune mannequin, partent en reportage à Göteborg. L’une va retrouver un ancien amant, l’autre rencontrer un vieux consul…

Avec les deux figures féminines bergmaniennes de cette période, Harriet Andersson et Eva Dahlbeck. 

(Kvinnodröm, Suède, 1955, 1h28, N&B, avec aussi Gunnar Björnstrand, Ulf Palme)


Me 5/03 à 17h – Me 12/03 à 19h – Ma 18/03 à 21h (Salle2)
Sourires d’une nuit d’été

1900. Amants, femmes et maîtresses : chassé-croisé amoureux le temps d’une nuit…

Auteur prolifique, maîtrisant son art à la perfection, Bergman mélange ici les genres dans un film tour à tour cocasse, libertin, tragique, poétique et surréaliste. 

(Sommarnattens leende, Suède, 1955, 1h42, N&B, avec Ulla Jacobsson, Eva Dahlbeck, Harriet Andersson, Gunnar Björnstrand)


Sa 8/03 à 18h45 – Je 27/03 à 14h30 Présenté par Alban Liebl – Sa 29/03 à 14h30 – Ma 1er/04 à 21h
Le Septième sceau

Au Moyen-Âge, un chevalier rentre des croisades…

L’un des chefs-d’oeuvre du cinéaste. Ingmar Bergman : « Une allégorie sur l’homme, sa recherche éternelle de Dieu, avec la mort comme seule certitude. »

(Det sjunde inseglet, Suède, 1957, 1h36, N&B, avec Max von Sydow, Gunnar Björnstrand, Bengt Ekerot, Nils Poppe, Bibi Andersson)

 


Ma 4/03 à 19h Présenté par Fabrice Calzettoni – Sa 8/03 à 14h30 – Je 6/03 à 17h – Ma 11/03 à 14h30
Les Fraises sauvages

Entre songes et réalité, le voyage en forme d’examen de conscience d’un vieux professeur…

Avec Le Septième sceau, Bergman a gagné sa liberté vis-à-vis des studios. Il livre alors ce film très personnel, premier bilan de vie, à 40 ans. Avec son père spirituel, le cinéaste et acteur Victor Sjöström.

(Smultronstället, Suède, 1957, 1h31, N&B, avec Victor Sjöström, Bibi Andersson, Ingrid Thulin, Gunnar Björnstrand)


Ve 7/03 à 19h Séance unique !
La Source

Au XIVe siècle, la rencontre tragique d’une jeune fille et de trois bergers…

A son théâtre durant l’année, tournant l’été, Bergman adapte ici une légende nordique. Première collaboration avec le chef-opérateur Sven Nykvist, futur fidèle. La violence de certaines scènes divisera le public. 

(Jungfrukällan, Suède, 1960, 1h29, N&B, avec Max von Sydow, Birgitta Valberg, Gunnel Lindblom) A sa sortie, le film a été interdit aux moins de 16 ans.


Di 9/03 à 14h30 – Me 19/03 à 21h En présence de N.T. Binh – Ve 21/03 à 17h (Salle 2) – Sa 22/03 à 14h30
Persona

Au bord de la Baltique, une actrice souffrante et son infirmière se lient d’une amitié profonde…

Bergman : « Je sais aujourd’hui que dans Persona, je suis allé aussi loin que je peux aller. » Une réflexion sur l’art puissamment libre et inventive avec un duo d’actrices d’exception. 

(Suède, 1966, 1h25, N&B, Bibi Andersson, Liv Ullmann, Margaretha Krook, Gunnar Björnstrand)


Me 2/04 à 21h – Je 3/04 à 19h
Cris et chuchotements

La lente agonie d’Agnès, entourée de ses deux soeurs et de la servante Anna, seule à trouver la force pour l’accompagner vers la mort…

Un drame intime et universel où les personnages se confrontent à la mort, à l’amour, à la perte des êtres chers, à la difficulté de vivre. 

(Viskningar och rop, Suède, 1972, 1h31, couleur, avec Harriet Andersson, Kari Sylwan, Ingrid Thulin, Liv Ulmann, Erland Josephson)


Ma 11/03 à 17h – Sa 22/03 à 20h30
Scènes de la vie conjugale

Chronique de l’effondrement d’un couple idéal…

Olivier Assayas : « Bergman livre le noyau brûlant de son oeuvre. Voilà la source qui a toujours alimenté son cinéma, les corps qui s’attirent, se repoussent, le désir contre le respect de soi, le sexe face à la lâcheté. » 

(Scener ur ett äktenskap, Suède, 1973, 2h50 (version cinéma), couleur, avec Liv Ullmann, Erland Josephson, Gunnel Lindblom, Bibi Andersson)


Me 19/03 à 17h – Sa 22/03 à 18h
L’oeuf du serpent

Berlin, 1923. Abel découvre le corps de son frère, suicidé. Il se croit soupçonné de plusieurs meurtres…

Début 1976 éclate ”l’Affaire Bergman”, accusé de fraude fiscale. Il s’exile en Allemagne pour ce film à gros budget mais très personnel, mêlant drame et espionnage, sur fond de nazisme. 

(The Serpent’s Egg, R.F.A., 1977, 1h59, couleur, avec Liv Ullmann, David Carradine, Gert Fröbe) A sa sortie, le film a été interdit aux moins de 12 ans.


Me 5/03 à 19h – Ve 21/03 à 19h – Di 23/03 à 18h30 – Je 27/03 à 19h (Salle 2)
Sonate d’automne

Les retrouvailles d’Eva et de sa mère, pianiste célèbre, après sept ans de séparation…

Meurtri par les accusations de fraude fiscale, après l’Allemagne, c’est en Norvège qu’il tourne cette bouleversante Sonate avec l’immense actrice suédoise, peu avant sa mort. 

(Herbstsonat/Höstsonaten, R.F.A., 1978, 1h39, couleur, avec Ingrid Bergman, Liv Ullmann, Lena Nyman)


Me 26/03 à 20h30 – Sa 29/03 à 20h30
Fanny et Alexandre

Au sein d’une grande famille, les préparatifs de Noël, sous le regard du petit Alexandre…

Pour son adieu au cinéma, Bergman signe un film-somme parcouru d’une joie immense, habité par ses souvenirs. Une saga familiale nordique, sensuelle, chaleureuse, et un triomphe mondial. 

(Fanny och Alexander, Suède/R.F.A./Fr, 1982, 3h08, couleur, avec Pernilla Allwin, Bertil Guve , Börje Ahlstedt, Allan Edwall, Ewa Fröling)


Ma 4/03 à 16h30 – Je 6/03 à 21h
En présence d’un clown

1925. Un ingénieur, admirateur de Schubert, est interné dans un asile. Il projette d’inventer le cinéma parlant et met en scène les derniers jours du musicien…

Film tourné pour la télévision, « l’aboutissement de tout un pan de l’oeuvre de Bergman, liant fantastique et burlesque. » (Jacques Aumont)

(Larmar och gör sig till, Suède, 1997, 1h58, couleur, avec Börje Ahlstedt, Marie Richardson, Erland Josephson)


Me 2/04 à 19h – Ve 4/04 à 17h – Ma 8/04 à 14h30
Saraband

Trente ans après, Marianne et Johan, le couple de Scènes de la vie conjugale, se retrouvent. Marianne fait la connaissance du fils de Johan et de sa petitefille…

Ultime chef-d’oeuvre du cinéaste, bouleversantes retrouvailles avec deux de ses acteurs phares et dernière mise à nu du couple et de la famille. 

(Suède, 2003, 1h47, couleur, avec Erland Josephson, Liv Ullmann, Börje Ahlstedt, Julia Dufvenius)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s