Dimanche 13 Avril à 16h30, Au bord du monde, dans le cadre des Ecrans du Doc

Les Ecrans du Doc, quatrième édition touchent à leur fin. Après quatre jours intenses de découvertes filmiques et de rencontres, il ne vous reste plus qu’un jour pour venir découvrir les trois derniers films de cette belle programmation : Cause commune, Au bord du monde et Sababou précédé d’un apéritif musical offert aux spectateurs de la journée.

Trois films au prgramme de ce dimanche :

  • 14h30 : Cause commune
  • 16h30 : Au bord du monde
  • 20h00 : Sabadou

Ne manquez pas Au bord du monde. Séance suivie d’une rencontre avec Sylvain Leser, photographe et caméraman du film.

Au_Bord_du_Monde1

De Claus Drexel
Documentaire 
France, 2013, 1h38
Date de sortie  : 22 janvier 2014
Le site du film

Synopsis :

Paris, la nuit. C’est ici que vivent Jeni, Wenceslas, Christine, Pascal et les autres. Sans-abri, ils hantent trottoirs, ponts et couloirs du métro, au bord d’un monde où la société ne protège plus. Ils nous font face, ils nous parlent.

Documentaire poignant et pudique sur les invisibles qui survivent dans la rue à quelques mètres de la Tour Eiffel, de l’Arc de Triomphe, de la mairie de Paris ou du Grand Palais. Au bord du monde de Claus Druxel nous bouleverse en filmant frontalement sans démagogie ni misérabilisme ces cabossés de la vie qui n’abdiquent pas, même sous la neige glacée.

http://www.youtube.com/watch?v=Psw9eV0Y7bg

Témoignages de spectateurs 

Quelques témoignages recueillis par l’ACID (Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion) qui soutient le film

« Les SDF sont interviewés très simplement, sans pathos, sur leurs vies précaires, telle cette vieille dame, très digne au langage choisi émergeant de sa bâche plastique sous pluie et neige et dont les enfants sont aussi à la rue. Je garde en mémoire les superbes plans fixes, caméra au sol et grand angle , surtout celui du tapis roulant arrêté à Concorde magnifiant la perspective et cadré au cordeau… » Jean-Paul Allari, spectateur ACID

« Il faut garder le sourire, c’est ça qui aide à tenir. » Voilà les paroles touchantes d’une des personnes sans domicile fixe que Claus Drexel a décidé de filmer. Des paysages issus de la ville de Paris, des couleurs sombres, la nuit et la lumière des lampadaires. C’est ainsi, dans leur décor habituel, que le réalisateur choisit de montrer l’histoire douloureuse d’une dizaine de sans-abri en les laissant s’exprimer sur leur combat quotidien. L’une a perdu sa famille, l’autre s’est retrouvé sans travail. Une réalité bouleversante sur la société de nos jours qui ne protègent plus les plus démunis. Ce film documentaire est une perle rare et produit un véritable choc sur le spectateur. Il nous offre l’occasion unique de découvrir un monde qui côtoie nos rues mais qui nous est pourtant si inconnu… » Emilie, élève de Seconde, lycée Bristol, Cannes (Dans le cadre du dispositif Rencontres avec l’ACID – Sous l’égide du rectorat de Nice)

au-bord-du-monde-jeni

Festivals

  •  Programmation ACID, Festival de Cannes 2013. 
  •  Vancouver International Film Festival – Présenté dans la série Spotlight on France
  •  Festival International du Film Grolandais de Toulouse – Sélection A Côté
  •  Festival du Film Francophone de Tübingen 2013 – Grand Prix
  •  Rencontres Cinéma de Gindou
  • Festival du Cinéma Européen en Essonne

Au_Bord_du_Monde2

Claus Drexel

Né en Allemagne, Claus Drexel a débarqué à Grenoble à l’âge de 3 ans lorsque son père, qui travaille dans la recherche fondamentale sur les neutrons, a rejoint le Synchrotron. Adolescent, il était passionné par le sport, le ski notamment, qu’il a pratiqué en compétition. Il s’est aussi passionné pour le football américain, décrochant un titre de champion de France de 2e Division avec les Centaures de Grenoble. Aujourd’hui, le foot, accapare beaucoup de son temps puisqu’il n’hésite pas à faire régulièrement le voyage jusqu’à Munich pour soutenir le Bayern, club dont il est membre.

Après le BAC, il se destinait à une carrière d’ingénieur du son mais, en fin de première année, il doit réaliser un court-métrage en guise de devoir de fin d’année et c’est la révélation. Il se perfectionne ensuite en ajoutant l’image et le montage à sa palette, pour maîtriser l’ensemble de la chaîne.

 Affaire de famille (2008) est son 1er long métrage, après avoir travaillé comme directeur de la photographie, réalisé plusieurs courts et quelques documentaires pour Des Racines et des Ailes ou Envoyé Spécial (portrait de Jacques Gamblin).  Affaire de famille est une comédie avec un casting prestigieux (André Dussolier, Miou-Miou, Eric Caravaca, Hande Kodja, Julien Courbey…). En 2014, Claus Drexler nous offre avec Au bord du monde, un documentaire poignant sur la situation des sans-abri.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s