Du mercredi 9 avril au mardi 20 mai 2014, à l’Institut Lumière, « Je t’aime, Je te filme »

Depuis début Avril 2014, L’Institut Lumière se penche sur son histoire, et revient sur l’une de ses toutes premières programmations, proposée en février 1993, «Je t’aime, je te filme».

Je t'aime, je te filme

Parce que l’amour et le cinéma se sont si souvent mêlés, et continuent de le faire, parce que filmer l’être aimé apparaît chez les cinéastes comme un prolongement de leurs sentiments, et parce qu’ils ont donné lieu à quelques-uns des plus beaux films de l’histoire du cinéma, hommage à ces couples de cinéma mythiques.

Quelques chez d’oeuvres sont à (re)découvrir dans cette trés belle rétrospective.

Plus d’information sur http://www.institut-lumiere.org

Au programme

Me 16/04 à 17h – Ve 18/04 à 17h15 – Sa 19/04 à 16h – Ma 22/04 à 14h30
Charlie Chaplin / Paulette Goddard
Les Temps modernes
Le travail à la chaîne, la Grande Dépression et la crise économique vus par Chaplin, dans une oeuvre humaniste, engagée et drôlissime. Il joue aux côtés de Paulette Goddard, qu’il retrouvera pour Le Dictateur. L’actrice, rencontrée en 1932, aidera le cinéaste à surmonter ses doutes artistiques à l’arrivée du parlant.(Modern Times, US, 1936, 1h27, N&B)

 

Je 8/05 à 20h45 – Sa 10/05 à 18h30 – Ve 16/05 à 17h – Sa 17/05 à 16h30
Sacha Guitry / Jacqueline Delubac
Désiré
Désiré est le modèle des maîtres d’hôtel. Il ne devient pas l’amant de sa jolie “maîtresse” Odette mais lui prodigue les conseils les plus sûrs pour arriver au bonheur. Mais Odette rêve de son valet, et à voix haute… Sacha Guitry a beaucoup aimé filmer ses épouses successives. Hommage ici à la Lyonnaise Jacqueline Delubac.(Fr, 1937, 1h32, N&B, avec aussi Sacha Guitry, Arletty, Pauline Carton)

 

Me 7/05 à 17h – Je 8/05 à 14h30 – Sa 10/05 à 16h45 – Di 11/05 à 14h30
Jean Cocteau / Jean Marais
La Belle et la Bête
Un marchand cueille dans une forêt une fleur pour sa fille Belle. Le propriétaire des lieux, aux mains et au visage de bête, le surprend et lui promet la liberté en échange de l’une de ses filles… Le joyau de Jean Cocteau, le cadeau fait à Jean Marais, lui-même extraordinaire.(Fr, 1946, 1h35, N&B, avec aussi Josette Day, Mila Parély)

 

Me 9/04 à 21h15 – Je 10/04 à 19h – Ve 11/04 à 17h – Di 13/04 à 14h30 – Ma 15/04 à 19h
Orson Welles / Rita Hayworth
La Dame de Shanghaï
En la secourant, Michael, un marin, tombe sous le charme d’Elsa Bannister. Le mari d’Elsa lui propose une place sur son yacht. L’idylle entre Elsa et Michael est découverte… De la brune Gilda à la chevelure abondante, Orson Welles fait de Rita Hayworth une blonde froide, aux cheveux courts. Alors que le couple qu’ils forment dans la vie éclate, Welles détruit l’image de l’actrice imposée jusqu’alors par la Columbia.(The Lady from Shanghaï, US, 1948, 1h27, N&B)

 

Ma 22/04 à 21h En présence de François-Guillaume Lorrain – Me 23/04 à 19h – Ve 25/04 à 16h30 – Ma 29/04 à 14h30
Roberto Rossellini / Ingrid Bergman
Voyage en Italie
Un couple d’Anglais en voyage en Italie prend conscience de l’échec de leur vie commune… En 1948, Ingrid Bergman, épouse et mère, écrit cette lettre : « Cher Monsieur Rossellini, j’ai vu vos films et je les ai beaucoup aimés. Si vous avez besoin d’une actrice suédoise, qui parle très bien anglais, (…) et qui en italien ne sait dire que “ti amo”, je suis prête à venir faire un film avec vous. » Rossellini, également marié, tomba amoureux. Scandale international…(Viaggio in Italia, It/Fr, 1954, 1h37, N&B, avec aussi George Sanders)

 

Me 7/05 à 19h – Je 8/05 à 16h30 – Ve 9/05 à 21h – Di 11/05 à 18h30
Roger Vadim / Brigitte Bardot
Et Dieu… créa la femme
A Saint-Tropez, la beauté et la sensualité de Juliette, 18 ans, suscitent le désir… Et Vadim créa Bardot ! B.B. affole la planète cinéma sous l’oeil de son mentor, et, sur le tournage, change d’amant, tandis que Vadim se dirige aussi vers d’autres aventures. Le mambo le plus célèbre et le plus torride du cinéma !(Fr, 1956, 1h35, couleur, avec aussi Jean- Louis Trintignant, Curd Jürgens)

 

Je 15/05 à 21h – Ve 16/05 à 19h – Di 18/05 à 16h30 – Ma 20/05 à 14h30
Federico Fellini / Giulietta Masina
Les Nuits de Cabiria
À Rome, Cabiria, une prostituée, échappe à la noyade après avoir été dépouillée par celui qu’elle croyait être son grand amour. Mais elle continue à porter un regard émerveillé et plein de confiance sur la vie… Le cinéaste et sa muse tourneront sept films ensemble, marquant profondément le cinéma italien. « Un chef-d’oeuvre qui invente une forme inédite de récit, où se mêlent onirisme, documentaire de studio, satire sociale et fable moderne. »
(Les Inrockuptibles)(It, 1957, 1h55, N&B, avec aussi François Périer, Franca Marzi)

 

Me 30/04 à 21h – Ve 2/05 à 19h – Sa 3/05 à 20h30 – Ma 6/05 à 17h
Richard Quine / Kim Novak
Adorable voisine
Gillian, jeune sorcière de Greenwich Village, a l’étrange pouvoir de faire et défaire à sa guise les choses de la vie. Elle sait que le jour où elle tombera amoureuse, son pouvoir disparaitra. C’est alors qu’un séduisant éditeur, locataire du troisième étage, frappe à sa porte… Kim Novak et Richard Quine s’aimaient et leurs films étaient des comédies, délicieuses, enlevées.(Bell Book and Candle, US, 1958, 1h42, couleur, avec aussi James Stewart, Jack

 

Me 16/04 à 21h – Ve 18/04 à 14h30 – Sa 19/04 à 20h30 – Ma 22/04 à 16h30
Michelangelo Antonioni / Monica Vitti
L’Eclipse
Vittoria rompt avec Ricardo, jeune homme aisé, qu’elle n’aime pas. Elle rencontre à la Bourse Piero, un séduisant agent de change… L’un des plus beaux films d’Antonioni porté par le talent et la beauté de Monica Vitti et d’Alain Delon.(L’eclisse, It/Fr, 1961, 2h05, N&B, avec aussi Alain Delon, Francisco Rabal)

 

Me 23/04 à 16h – Me 23/04 à 17h30 – Me 23/04 à 21h – Ve 25/04 à 14h30 – Ma 29/04 à 17h
Jean-Luc Godard / Anna Karina
Vivre sa vie
Nana, 22 ans, fréquente depuis quelques années Paul. Elle voudrait changer de vie et résoudre ses problèmes d’argent. Elle entre dans le monde de la prostitution… En douze chapitres, le film plonge son héroïne, interprétée par la superbe Anna Karina, dans un Paris capté sur le vif. Elle tournera 8 films avec Godard, entre 1960 et 1966.(Fr, 1962, 1h20, N&B, avec aussi Sady Rebbot, André S. Labarthe)

 

Me 30/04 à 17h – Ve 2/05 à 21h – Sa 3/05 à 18h30 – Ma 6/05 à 14h30
Claude Chabrol / Stéphane Audran
La Femme infidèle
Un homme découvre que sa femme le trompe. Il rend visite à l’amant… Le vernis sérieusement attaqué d’une famille bourgeoise bien sous tous rapports, dans un suspense hitchcockien.
Avec Stéphane Audran, avec qui Chabrol tournera 24 films !(Fr, 1969, 1h38, couleur, avec aussi Michel Bouquet, Michel Duchaussoy, Maurice Ronet)

 

Di 20/04 à 16h30 – Lu 21/04 à 19h
Luchino Visconti / Helmut Berger
Ludwig ou le crépuscule des dieux
Grandeur et décadence d’un héros historique et romantique, Louis II, devenu roi de Bavière à l’âge de 19 ans… Ludwig est interprété par Helmut Berger, qui tournera quatre fois avec Visconti. La déchéance d’un homme fuyant la réalité à la recherche du rêve et de la beauté.(Ludwig, It/Fr/All, 1973, 3h50, couleur, avec aussi Romy Schneider)

 

Me 16/04 à 21h – Ve 18/04 à 14h30 – Sa 19/04 à 20h30 – Ma 22/04 à 16h30
John Cassavetes / Gena Rowlands
Une femme sous influence
La fragile Mabel s’ennuie chez elle tandis que son mari, contremaître, est dévoré par son travail… Le couple le plus prolifique et le plus fascinant du cinéma indépendant américain offre ici une plongée dans le quotidien des Américains middle-class. Un magnifique portrait de femme, une Gena Rowlands époustouflante.(A Woman Under The Influence, US, 1974, 2h35, couleur, avec aussi Peter Falk, Fred Draper)

 

Me 16/04 à 21h – Ve 18/04 à 14h30 – Sa 19/04 à 20h30 – Ma 22/04 à 16h30
Alain Resnais / Sabine Azéma
Mélo
Marcel et Pierre se sont liés d’amitié au Conservatoire et se retrouvent épisodiquement. Quand Marcel rencontre pour la première fois Romaine, la femme de son ami, il cherche à revoir Marcel… Quelques semaines après sa disparition, hommage à Alain Resnais, et à sa muse et interprète d’exception, Sabine Azéma, dans cette exquise et bouleversante adaptation théâtrale.(Fr, 1986, 1h50, couleur, avec aussi Fanny Ardant, André Dussollier, Pierre Arditi)

 

Ma 13/05 à 14h30 – Ve 16/05 à 21h15 – Sa 17/05 à 18h30 – Ma 20/05 à 16h30
Leos Carax / Juliette Binoche
Les Amants du Pont-Neuf
L’amour fusionnel entre deux âmes perdues, deux écorchés vifs… AprèsMauvais sang, Carax offre un rôle éblouissant à son égérie, écrit sur les encouragements de l’intéressée. L’odyssée du tournage fera couler beaucoup d’encre. Juliette Binoche parlera de ces trois ans de tournage comme d’une ”psychanalyse”.(Fr, 1991, 2h05, couleur, avec aussi Denis Lavant, Klaus Michel Grüber)

 

Me 16/04 à 18h45 – Je 17/04 à 21h (salle 2) – Ve 18/04 à 21h – Sa 19/04 à 18h
Zhang Yimou / Gong Li
Vivre !
Des années 40 aux années 70, récit de la Révolution culturelle chinoise à travers la vie d’une famille… Dans les années 80 et 90, Zhang Yimou poursuit sa peinture de la Chine aux côtés de son égérie, magistrale. Gong Li décrit ainsi son personnage : « Elle incarne l’âme chinoise, celle des gens pauvres. C’est une survivante. »(Chine/HK, 1994, 2h09, couleur, avec aussi You Ge, Ben Niu)

 

Me 14/05 à 19h

Yvan Attal / Charlotte Gainsbourg 
Ma femme est une actrice
Comment gérer sa vie de couple quand on partage la vie d’une femme que d’autres hommes embrassent et que les spectateurs déshabillent du regard ? Acteur lui-même, Yvan Attal signait ici son premier film comme réalisateur, s’amusant à jouer avec sa propre vie de couple. Une comédie savoureuse, entre autobiographie et fiction.(Fr, 2001, 1h30, couleur, avec aussi Terrence Stamp, Ludivine Sagnier)

 

  Me 7/05 à 21h – Sa 10/05 à 20h30 – Me 14/05 à 21h
Robert Guédiguian / Ariane Ascaride
Marie-Jo et ses deux amours
Mari-Jo aime profondément Daniel, son mari, mais éprouve également la même passion à l’égard de Marco, son amant. Deux amours impossibles à concilier…
« Mon film est très politique, sans doute le plus politique de ceux que j’ai fait. Sur un thème romantique par excellence, j’ai montré des personnes engluées dans une réalité qui résiste, confrontées au refus d’un idéal, d’un état des choses. » Robert Guédiguian(Fr, 2002, 2h04, couleur, avec aussi Jean-Pierre Darroussin)

 

  Ve 9/05 à 19h – Ma 13/05 à 17h – Me 14/05 à 17h
Michel Hazanavicius / Bérénice Béjo
The Artist
Hollywood 1927. George Valentin est une star du cinéma muet, dont la carrière sombre avec l’arrivée du parlant. La jeune Peppy Miller va elle être propulsée au firmament. Un magnifique chant d’amour à l’âge d’or du cinéma.
De Cannes aux Oscars, un film au destin en forme de conte de fées.(Fr, 2011, 1h40, N&B, avec aussi Jean Dujardin, John Goodman)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s