A la recherche de Vivian Maier, le portrait d’une photographe hors du commun

vivan maier affiche 1

A la recherche de Vivian Maier
De John Maloof, Charlie Siskel 
Documentaire
Etats-Unis. 2014 – 1h32
Date de sortie : 2 juillet 2014

Synopsis
L’incroyable histoire d’une mystérieuse inconnue, photographe reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes Street Photographers du 20ème siècle.
Née à New York, d’une mère française, avant de résider à Chicago, Vivian Maier était inséparable de son Rolleiflex et prit tout au long de son existence plus de 100 000 photographies sans jamais les montrer. Pour être libre d’exercer son art quand elle le voulait, Vivian Maier fut une nanny excentrique toute sa vie.
Cachées dans un garde-meuble, c’est par hasard que John Maloof mit la main sur les photos de Vivian Maier en 2007. Depuis, il n’a cessé de chercher à mettre en lumière son travail et les expositions se multiplient partout dans le monde.

A LA RECHERCHE DE VIVIAN MAIER ou la découverte de la vie et du regard hors du commun de cette femme sur le monde.

« Une légende qui passionne. » Télérama

A propos du film

A la recherche de Vivian Maier est un film passionnant tant par son sujet, la découverte d’une grande photographe qui tout au long de sa vie ne montre aucune de ses photos, que par sa construction sous forme d’énigme dont on découvre progressivement certains éléments importants sans jamais avoir la réponse à la question principale : si elle était parmi nous, Vivain Maier apprécierait t’elle d’être considérée comme une grande photographe ?

Ce beau documentaire nous met mal à l’aise, nous interroge sur l’appropriation des oeuvres d’un artiste après sa mort. Qu’aurions nous fait si à la place de John Maloof nous avions découvert en ouvrant  une boite des négatifs de toute beauté.

Sans réponse, nous vous proposons de découvrir les notes d’intentions des réalisateurs recueillies par le distributeur du film Happiness Distribution

Note d’intention de John Maloof

En 2007, alors que j’écris un livre d’Histoire sur les environs de Chicago, il me faut trouver des photographies pour illustrer mon ouvrage et je tente ma chance dans une vente aux enchères. J’y achèteune boite pleine de négatifs qui n’ont finalement jamais été utilisés pour ce livre. Je sens cependant qu’il s’agit de quelque chose d’important, des images dont il faut percer le mystère. Je reprends les négatifs après quelques mois et commence à les numériser. Je ne sais pas ce qu’ils valent, mais je les trouve beaux. A peine deux années plus tard, cet achat a permis de révéler l’une des plus importantes Street Photographer du 20ème siècle.

Les négatifs appartenaient à une femme nommée Vivian Maier. J’avais accès à l’ensemble de ses biens, y compris les innombrables curiosités qu’elle avait collectionnées. Dès lors, je me suis mis à enquêter comme un vrai détective pour en apprendre davantage sur elle. Je voulais que ce film suive le processus de recherche. Ses effets personnels m’ont conduit à une première personne qui l’avait connue, puis à une deuxième, et ainsi de suite. Mais plus je creusais et plus les questions se multipliaient à son sujet. Aurait-elle apprécié ma démarche ? Pourquoi avait-elle caché ses photographies et sa vie privée aux yeux de tous ? Qui donc était cette femme ?

Note d’intention de Charlie Siske

Nous aimerions tous choisir quelle partie de nos personnalités nous voudrions montrer, mais au final il est difficile de ne pas se révéler entièrement. C’est pourtant ce que Vivian Maier semble avoir tenté, en décidant que le monde ne connaîtrait rien d’elle ni de ses photographies. Elle a choisi de dissimuler son art et de rester énigmatique jusqu’à la fin de sa vie.

Mais cacher ses propres créations s’avère être l’opposé de vouloir les détruire. Vivian Maier a conservé précieusement son oeuvre, laissant le destin décider de son sort. Alors que Franz Kafka avait donné les instructions de brûler tous ses manuscrits inachevés après sa mort, elle n’a laissé aucun mot, ni jamais exprimé à quiconque le souhait de garder son oeuvre secrète.

Un réalisateur de documentaire décide des histoires qu’il veut raconter. Après des années passées à sillonner la vie et l’oeuvre de Vivian Maier, grâce à l’immense matière qu’elle a laissée derrière elle, nous avons réalisé un film qui raconte l’histoire d’une artiste « déguisée » en nanny. La découverte de son parcours et de son travail lui a apporté une reconnaissance et une célébrité méritées.

Vivian Maier était une sorte d’espionne. Avec son appareil photo, elle saisissait la vie urbaine, le plus souvent accompagnée des enfants qu’elle gardait, elle captait l’humanité qui l’environnait, et cela en n’importe quel lieu : parcs, bidonvilles, banlieues…

En tant qu’artiste, Vivian Maier fut une outsider, qui témoigna d’une réelle empathie pour les gens en marge qu’elle aimait photographier. Mais cette implication artistique n’était pas sans conséquence.

Avec autodérision, Vivian Maier se qualifiait de femme mystérieuse. Elle protégeait fièrement son intimité et affirmait son indépendance face aux valeurs bourgeoises des familles avec lesquelles elle vivait. Mais elle a pu secrètement envier les liens affectifs qu’elle observait au sein de ces familles, des liens qui avaient été brisés durant son enfance.

Notre film montre les zones d’ombre de Vivian Maier, certaines qu’elle aurait sans doute aimées révéler, d’autres qui n’avaient jusqu’à présent jamais été dévoilées. Mais cela n’est qu’une partie du récit. Son oeuvre fait à présent partie de l’Histoire de la photographie et demeure un trésor indéniable. Plus qu’une fin en soi, la découverte de l’oeuvre de Vivian Maier lui donne vie, la concrétise.

Festivals

  • Festival du Film de Toronto 2013
  • Festival du Film de Berlin 2014
  • Festival du Film de Miami 2014
  • Festival DOC NYW 2013
  • Festival du film de Rio de Janeiro 2013

Les réalisateurs

John Maloof est réalisateur, photographe et historien. Il est aussi le principal gestionnaire de l’oeuvre de Vivian Maier. A travers la Collection Maloof, il continue de travailler à la préservation des photographies de Vivian Maier et s’efforce de les rendre publiques. John Maloof est également l’auteur de deux livres sur la photographe, VIVIAN MAIER : STREET PHOTOGRAPHER et VIVIAN MAIER SELF-PORTRAITS.

Charlie Siskel est producteur de télévision et de cinéma, scénariste et réalisateur. Il a participé à la production du film de Michael Moore, BOWLING FOR COLUMBINE, récompensé aux Oscars en 2003, ainsi que du documentaire RELIGULOUS de Bill Maher et Larry Charles. Pour la télévision, Charlie Siskel a été producteur délégué d’émissions comme TOSH.0 pour Comédie Central. Il a travaillé sur des documentaires et des comédies durant plus de 15 ans, parvenant parfois à combiner les deux.
Charlie Siskel est né et a grandi dans les banlieues du North Shore, là où Vivian Maier fut “Nanny“. Ancien avocat, Charlie Siskel vit actuellement à Los Angeles.

 

 

1 réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s