Au cinéma Comoedia : Moonwalk One

Dans le cadre du cycle « Plein soleil sur les classiques »

Toutes les informations pratiques sur : www.cinema-comoedia.com

Moonwlk one

Moonwalk One
De Theo Kamecke
Documentaire
Etats-Unis, 1970, 1h48.
Date de reprise : 30 juillet 2014 Copie neuve restaurée

Synopsis

Réalisé entre 1969 et 1970, Moonwalk One capte la première tentative de l’Homme de marcher sur la Lune lors de la mission Apollo 11.

Véritable documentaire de création, le film permet enfin de découvrir à l’occasion du 45e anniversaire de la mission des images tournées grâce au matériel de la N.A.S.A. et à ce jour jamais montrées.

Mêlant séquences d’archives et moments captés dans le vif de l’action, Theo Kamecke donne à voir cet événement tel qu’il a été vécu à l’époque : une aventure humaine incroyable, une épopée scientifique hallucinante, un bond dans le futur au sein d’un présent chaotique, mais aussi une avancée vers l’inconnu, avec ce qu’elle offre de possibilités de changement, et de responsabilités.

 » …Face à une technologie qui ressemble aujourd’hui à du bricolage, on est encore plus scotché par la réussite et le courage de ces aventuriers de l’espace.  » JDD.

Moonwlk one1

L’histoire du film

Déjà en 1968, à la veille du lancement d’Apollo 8, la compagnie du réalisateur Francis Thompson présenta un projet documentaire à la MGM. Il anticipa une reconstitution de la marche sur la Lune en studio, prévoyant de n’obtenir que des images de mauvaise qualité depuis la Lune. Pour des raisons budgétaires, la MGM ne produisit pas ce documentaire. Mais la NASA, qui avait assuré sa collaboration au projet, vint prêter main forte (peu de temps avant le lancement d’Apollo 11). Elle accepta de financer le projet, sous quelques conditions : une durée d’une heure et un budget revu à la baisse. Le réalisateur Theo Kamecke fut alors engagé et filma une grande partie de ce documentaire avec des caméras de la NASA (16 mm à commande électronique, 35 mm et 70 mm).

La séquence du décollage de la fusée qui dure 5 minutes (9 secondes en réalité) a été filmée dans l’optique de conserver un enregistrement visuel, du décollage et de la mise à feu par étage de la fusée, en particulier, pour observer les éventuelles avaries. Afin de filmer sous tous les angles, 240 caméras ont été disposées sur la tour de lancement et dans la zone située sous la fusée, mais aussi sur les navires et les avions radars qui englobaient la zone à 30 km de distance.

La mission s’étant déroulée sans problèmes, les images filmées n’avaient pas été utilisées par la NASA à des fins « d’analyse a posteriori ». De ce fait, elles furent stockées dans le centre de recherche aéronautique de Huntsville, en Alabama. Aucun tirage n’avait été effectué. Theo Kamecke qui n’avait aucune idée d’où étaient passées ses images, mena son enquête, les trouva et les ramena à New York pour monter la séquence du lancement. “(…) j’ai tout embarqué pour pouvoir visionner les pellicules en détail, (…) j’ai fait gonfler les films en 35 mm dans un laboratoire, car beaucoup de choses avaient été tournées en 16 mm. Il a aussi fallu enlever pas mal d’images [afin d’accélérer le mouvement], car elles avaient été prises à une cadence si élevée qu’on avait l’impression que ça ne bougeait pas du tout.” précise-t-il.

Suite au départ du directeur des relations publiques de la NASA, Moonwalk One peina à trouver un distributeur. Pour se donner plus de chance, la NASA jugea seule qu’il était préférable de couper quelques passages sur les 100 minutes du documentaire. Ainsi, dix minutes furent retirées d’un travail d’un an et demi, conception et post-production comprises. Selon Theo Kamecke, « Ils ont sacrifié la poésie pour ne laisser que la technique.« 

Moonwalk One a été diffusé dans le monde entier en 1970, un an après le premier pas sur la lune.

Moonwlk one2

La restauration

En 2007, un groupe de cinéastes entreprit des recherches sur les images tournées lors de l’évènnement, pour réaliser le documentaire Dans l’ombre de la lune. Christopher Riley, l’un des producteurs, prit contact avec Theo Kamecke et découvrit que celui-ci avait conservé la seule copie 35 mm du documentaire d’origine. Les deux années suivantes, une restauration numérique de cette copie aboutit pour le 40ème anniversaire du premier pas sur la Lune.

Festival 

Moonwalk One a été présenté au festival de Cannes en 1971.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s