Au Comoedia : Parlons Femmes de Scola

Dans le cadre du cycle « Plein soleil sur les classiques »

Toutes les informations pratiques sur : www.cinema-comoedia.com

parlonsfemmes-cahierexploitants-BAT-r350

Parlons Femmes
Titre original : Se permettete parliamo di donne
De Ettore Scola
Avec Vittorio Gassman, Sylva Coscina
Italie. 1966. 1h50
Date de sortie   :  15 juin 1966
Date de reprise  27 août 2014  – Version restaurée

 SYNOPSIS

Un cavalier mystérieux fait escale dans une ferme isolée, un dandy urbain se fait passer pour un mari modèle, un prisonnier naïf se voit accorder une permission grâce aux stratagèmes de sa femme, un fils à maman pleutre est chargé de défendre l’honneur de sa sœur… Huit sketches, ou autant de manières de rire des obstacles qu’hommes et femmes se plaisent à dresser entre eux.

Le génie de Vittorio Gassman, la mise en scène inventive de Scola, et un scénario minutieusement élaboré font de Parlons femmes, un portrait aux multiples facettes de l’éternelle parade amoureuse que se jouent hommes et femmes depuis la nuit des temps.

112-PARLONS-FEMMES_photo-3-BD

A PROPOS DU FILM

C’est Vittorio Gassman, lui-même, qui incita Ettore Scola à endosser la tenue de réalisateur pour Parlons Femmes. A l’époque, Scola n’a rien d’un débutant : après avoir été chroniqueur pour des journaux humoristiques, où il a peaufiné sa vivacité d’esprit et son sens incomparable du rythme, il a coécrit plusieurs scénarios pour de grands réalisateurs, comme Dino Risi et Mauro Bolognini.  Avec Parlons femmes, Ettore Scola donne le ton de sa filmographie avec une étonnante maturité. Son sens de l’observation de la société italienne est déjà très aiguisé.

Parlons Femmes, c’est 8 sketches, 8 compositions de Vittorio Gassman, 8 types d’hommes et plus encore de femmes.Vittorio Gassman interprète, avec virtuosité, 8 personnages différents : cavalier solitaire, dandy aux deux visages, vieux garçon, prisonnier naïf, chiffonnier, fanfaron, etc.

Parlons femmes est une comédie cocasse  qui dessine le portrait de l’Italie des années 60, et fait se rencontrer des hommes et des femmes, pour le meilleur et pour en rire. En huit histoires, on découvre des portraits de femmes qui sont autant d’incarnations de l’éternel féminin aux yeux des séducteurs italien.  En effet,  qu’elle soit Mère surprotectrice, Sœur déshonorée, Bourgeoise encanaillée, Prostituée au grand cœur, Puritaine affranchie, Épouse dévouée ou Future mariée, la « donna » est l’obsession constante des hommes qui gravitent autour d’elle.

FICHE TECHNIQUE

  • Acteurs :  Vittorio Gassman, Sylva Koscina, Antonella Lualdi, Giovanna Ralli , Maria Flore
  • Réalisation :  Ettore Scola
  • Scénario et Dialogues :  Ettore Scola et Ruggero Maccari
  • Musique :  Armando Trovajol
  • Photographie : Allessandro D’Eva
  • Montage :  Marcello Malvestito
  • Décors : Arrigo Breschi
  • Producteur : Mario Cecchi Gori
  • Production : Fair Film / Concorde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s