Les Fils du vent au Zola

jpg_02-12_Zola_Thomas_Boueet

Mardi 02 décembre à 20h00, soirée « Musiques en images », dans le cadre de la « Semaine des patrimoines vivants » (23/11 au 02/12), en partenariat avec le CMTRA (Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes).

Séance précédée par la projection de RIO KLEZMER (France / 2012 / Documentaire / 40′ / Réalisation : Thomas Bouët + rencontre avec le réalisateur)

Plus d’information sur le site du cinéma Le Zola

Les fils du vents

Les Fils du vent
Réalisé par Bruno Le Jean
Avec Angelo Debarre, Ninine Garcia, Moreno, Tchavolo Schmitt
Documentaire
 France,  2012,  01h36

SYNOPSIS

Ils s’appellent Angelo Debarre, Moreno, Ninine Garcia et Tchavolo Schmitt. Ils sont guitaristes. Ils sont Manouches. Ils jouent et perpétuent la musique de Django Reinhardt. Ils cultivent aussi un certain sens de l’humour, de l’amitié, et une façon bien à eux de vivre debout.
Pénétrant sur la pointe des pieds, dans leurs camps, leurs caravanes, ou leurs appartements, on découvre entre les notes et les mots, une communauté qui préserve un mode de vie authentique et singulier, un goût pour la différence, où malgré les difficultés, l’important reste le plaisir de jouer.

 AUTOUR DU FILM

Passionné de musique, Bruno Le Jean a débuté en radio sur France Inter, puis en 1991, est passé à la réalisation, signant des clips (Lavilliers, Renaud…) puis des films publicitaires. A la télévision, il a réalisé diverses fictions et documentaires et collabore depuis de longues années avec les Guignols et Groland. Les Fils du Vent est son premier long métrage.

 Bruno Le Jean voulait d’abord réaliser un film musical sur le blues. C’est à la suite d’un concert de jazz manouche qu’il a décidé de faire un film sur ce qu’il a appelé « le blues français« . Le réalisateur a d’ailleurs découvert  Moreno, le guitariste, ce soir-là, et l’a choisi plus tard pour faire partie des quatre portraits des Fils du Vent.

 Le projet des Fils du Vent a été particulièrement difficile à monter. Les chaînes de télévision ne voyaient pas trop l’intérêt d’un documentaire consacré à des musiciens manouches. C’est  la conviction de Bruno Le Jean  et de ses producteurs que ce film  était fait pour le cinéma, qui a permis de rassembler peu à peu les bons partenaires. Au final, il se sera passé 8 ans entre l’idée du film et sa présentation au public. Une genèse difficile qui nous permet de suivre ses protagonistes sur plusieurs années.

Les Fils du Vent est un film unique en son genre, puisque rares sont les Manouches qui acceptent de se confier à la caméra comme c’est le cas dans ce documentaire. Chacun des quatre musiciens a accepté de dévoiler son quotidien et d’embarquer les spectateurs dans un voyage unique, qui commence dans le 18ème arrondissement de Paris.

Les fils du vents1

FESTIVALS

Les Fils du Vent a remporté la Plume d’Or, grand prix de la 8ème édition du Festival Documentaire « L’Ici et l’Ailleurs ».

Le film a également été programmé pour la soirée du 40ème anniversaire du Festival International du Film de la Rochelle et a été sélectionné hors compétition au Festival Grolandais de Toulouse.

Les fils du vents2

« Un bel hommage à des musiciens trop méconnus du grand public. » – Le JDD

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s