Séance Spéciale

Dimanche 22 février, « l’enfance Tsigane » à l’honneur au Ciné Mourguet

Dimanche 22 février à partir de 17h15, Ciné Mourguet propose un voyage dans « l’enfance Tsigane » avec deux films et un Casse-croûte en musique.

Le réalisateur IOANIS NUGUET viendra échanger avec le public après la projection de son film Spartacus et Cassandra. Entre documentaire et fiction, le film  de IOANIS NUGUET  prend aux tripes. C’est avec beaucoup d’émotions que le spectateur suit l’évolution des deux jeunes enfants..

Après le buffet, ODILE SAPIN et YVES FOURNIER, enseignants à l’ASET 69 (École Mobile) accompagneront Swing de Tony Gatlif.

Ciné Mourguet – 15, rue Deshay 69 110 Sainte Foy-lès-Lyon (face à la Mairie de Ste Foy-lès-Lyon)

ACCÈS : Parking du Méridien
Bus C19 – Arrêt Ste Foy Mairie / Bus 49 – Arrêt Ste Foy Châtelain. À 15 minutes de Perrache ou Francheville Taffignon
Bus 90 – Arrêt Ste Foy Châtelain. À 30 minutes de Gare de Vaise.

Toutes les informations pratiques sur www.cinemourguet.com

Affiche - spartacusetcassandra_avec logos_BDEF_OK17h15 : SPARTACUS ET CASSANDRA (France, 2015, Durée : 1h20 )
En présence du réalisateur IOANIS NUGUET

Deux enfants roms sont recueillis par une jeune trapéziste dans un chapiteau à la périphérie de Paris. Un havre de paix fragile pour ce frère et sa soeur de 13 et 10 ans, déchirés entre le nouveau destin qui s’offre à eux, et leurs parents vivant dans la rue.

« Entre réalisme et poésie, documentaire et fiction, cette histoire frappe au cœur. Sans juger, sans esquiver l’alcoolisme du père, la folie de la mère, la colère des enfants, le réalisateur suit, souvent en caméra portée, leur parcours de vie et leur cheminement intérieur. Troublant et émouvant. »   Isabelle Danel – PREMIÈRE

 

Lire une interview de Ioanis Nuguet : ici
Lire l’article de Journal Cinéphile Lyonnais : ici

 

affswing20h00 : SWING De  Tony Gatlif  (France,  2001, Durée : 1h30)
En présence d’ODILE SAPIN et YVES FOURNIER, enseignants à l’ASET 69 (École Mobile).

 

Max, un garçon de dix ans, se découvre une passion pour le jazz manouche. En vacances chez sa grand-mère, il se rend dans le quartier des gitans pour faire l’acquisition d’une guitare.
Le temps d’un été, Max fera, auprès de Miraldo, un musicien virtuose, l’apprentissage de la musique et de la culture manouche.

 

Un voyage musical délicieux et dépaysant, une sincérité qui rend l’œuvre attachante.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s