Du 11 au 25 mars, 31e édition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain

Les reflets

Retrouvez le programme complet du festival :  ici

C’est à un véritable feu d’artifice cinématographique que vous convie le cinéma Le Zola du 11 au 25 mars avec la 31ème édition des Reflets du cinéma ibérique et latino-américain.

Au programme, 15 jours pour faire le plein du meilleur du cinéma ibérique et latino américain, 67 séances pour 36 films dont 21 inédits, 10 avant-premières et 5 reprises, des films en provenance d’Espagne, d’Argentine, du Brésil, du Chili, de Colombie, du Costa Rica, d’Équateur, du Pérou, d’Uruguay et du Venezuela !

C’est le film cubain,inédit à  Lyon,  CONDUCTA d’Ernesto Daranas qui ouvrira cette 31e édition des Reflets

Comme toujours, la salle principale du festival est le Cinéma Le Zola de Villeurbanne mais des séances hors les murs auront lieu dans six autres salles : Les Alizés de Bron, Le Toboggan de Décines, Ecully Cinéma, le cinéma l’Horloge de Meximieux, le Ciné-Meyzieu et le Cinéma Gérard Philipe de Vénissieux.

Le festival sera l’occasion de nombreuses rencontres. En effet, Elena Anaya (actrice espagnole) est attendue pour sa prestation dans le film Todos están muertos, ainsi que Halder Gomes, réalisateur de Cine Holliudy (Brésil), Eduardo Mendoza, réalisateur de El evangelio de la carne (Pérou) et José Luis Valle, réalisateur de Las búsquedas(Mexique).

A retenir, une nouveauté pour cette 31 édition : le Prix du Public. Pour la première fois, les spectateurs des Reflets décerneront le Prix du Public CIC-Iberbanco, doté de 2000 €. Ce prix ira au réalisateur dont l’oeuvre aura été plébiscitée parmi 9 films de nationalité différente, réalisés entre 2012 et 2014 : Conducta de Ernesto Daranas (Cuba), Faroeste Caboclo de René Sampaio (Brésil), Historias de Cronopios y de Famas de Julio Ludueña (Argentine), Mateo de María Gamboa (Colombie), El regreso de Patricia Ortega (Venezuela), El silencio en la tierra de los sueños de Tito Molina (Equateur), Somos Mari Pepa de Samuel Kishi Leopo (Mexique),Todos están muertos de Beatriz Sanchís (Espagne) et enfin El cordero de Juan Francisco Olea (Chili).

Ces 31èmes Reflets sont aussi l’occasion de mêler cinéma et musique, lors des Minutos Picantes, avant les séances de soirée et ainsi de découvrir, duos et groupes locaux de musique latine.

Les Regards, section composée de documentaires et fictions courtes, permettent de découvrir l’Amérique latine à travers des portraits et des aventures humaines. Les réalisatrices et réalisateurs, pour la plupart d’entre eux, sont présents pour répondre aux questions du public (séances en accès libre et gratuit). Les projections d’effectueront dans 5 lieux : Bibliothèque du 4ème – Croix Rousse, Bibliothèque du 7ème – Jean Macé, Instituto Cervantes, Toï Toï le Zinc, Université Catholique de Lyon

Trois expositions photographiques permettent de s’évader à Cuba (Lumières cubaines), de danser le Tango (Variations de Tango) ou de plonger au cœur de la réalité de Cité Soleil, en Haïti (La vie à Cité Soleil). Vous trouverez toutes les informations sur les expositions : ici

Une belle édition et de vraies découvertes en perspective, qui se terminera par La Fiesta de Clôture au transbordeur, mercredi 25 mars à partir de 19h. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s