Du 26 au 30 mars, Histoires vraies [.doc], au Ciné Duchère

Histoire vraies

Du 26 au 30 mars 2015  au Ciné Duchère (Lyon 09),  Festival du film documentaire : Histoires vraies [.doc]
Une belle sélection de films documentaires, la plupart suivis de rencontres ou débats autour de leur thème

Téléchargez le programme :ici

CinéDuchère
308 avenue Andreï Sakharov 69009 Lyon
Le site : www.cineduchere.fr

LE PROGRAMME

Jeudi 26 mars

En quête de sens19h30 Pot d’ouverture

20h – En quête de sens (vo)
FR / 2014 / 1h27
Documentaire de Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière
Ni un film environnemental, ni un film de voyage, ni réellement fiction, ni totalement documentaire, incarné mais pas intimiste, ce film ressemble au road-movie d’une génération désabusée à la recherche de sagesse et de bon sens. En rapprochant les messages d’un biologiste cellulaire, d’un jardinier urbain, d’un chamane itinérant ou encore d’une cantatrice présidente d’ONG, Marc et Nathanaël nous invitent à partager leur remise en question, et interrogent nos visions du monde.

Suivi d’un débat avec l’association Les Colibris

Séances supplémentaires vendredi 27 à 18h et lundi 30 à 20h


Vendredi 27 mars
Opération CoreraAVANT PREMIERE, 20h Opération Corréa (vo)
FR / 2014 / 1h20
Documentaire de Pierre Carles

J’ai mal à la dette (25mn)
Pour contester le paiement de la dette de son pays, le Président Correa s’est appuyé sur les travaux d’économistes du CATDM comme Eric Toussaint et les «économistes atterrés»…

Les ânes ont soif (54 mn)
Pourquoi la presse hexagonale a-t-elle boudé le dernier séjour à Paris de Rafael Correa ? Le 6 novembre 2013, le président équatorien était à la Sorbonne pour décrire le modèle économique en train de s’inventer dans son pays, en insolente rupture avec le dogme de l’austérité et l’inféodation à la finance mondiale. La politique progressiste étatiste et hyper-volontariste conduite par le gouvernement de Rafael Correa depuis la mise en place d’une nouvelle constitution il y a six ans, représente-t-elle un espoir pour la gauche française ?

En présence de Pierre Carles et Serge Halim
Séance suivie d’un débat avec Nina Faure, productrice, et Pascal Chasson de l’ACRIMED.
Organisée en collaboration avec les Amis du Monde Diplomatique.


Samedi 28 mars

Libres20h Libres ! (vo),
FRANCE / 2015 / 1h45
Documentaire de Jean-Paul Jaud

En France, des enfants insouciants et joyeux participent à un stage « Musique et Nature », en bordure de la Gironde, non loin de la centrale nucléaire du Blayais. Au Japon, des enfants en exil de Fukushima, leur ville natale, prennent brutalement conscience de ce qu’ils ont perdu à jamais et de l’irréversibilité de leur vie. Au Danemark, dans l’île de Samso, des enfants insouciants et joyeux ont pour ligne d’horizons sur la mer, d’élégantes éoliennes qui tournent, tournent, tournent…

Suivi d’un débat avec Béatrice Jaud, productrice

 


Dimanche 29 mars

MuséesMUSEES !
17h Le Grand Musée (vo)
Autriche / 2014 / 1h36
Documentaire de Johannes Holzhausen

Le Grand musée pose un regard curieux et plein d’humour sur les coulisses de l’un des plus grand musées au monde, le Musée de l’Histoire de l’Art à Vienne. A l’occasion de la rénovation d’une aile du musée, le film nous plonge au coeur de cette institution colossale, et nous fait partager l’intimité de ses employés.

Directeur général, conservateurs, équipes de nettoyage, manutentionnaires ou historiens d’art, tous passionnés et passionnants, nous entraînent dans leur quotidien, au service des oeuvres.

Séance supplémentaire lundi 30 à 18h

athmorphoseSéance précédée du court-métrage Anamorphose d’Enya Delannoy (9’38)

Regard sur la fabrication de la réplique de la grotte Chauvet, qui, découverte en décembre 1994, a bouleversé les schémas construits jusque-là sur les peintures préhistoriques. Cette restitution est la plus vaste réplique jamais réalisée, dépassant le cadre d’une simple reconstitution pour viser une expérience sensorielle et artistique.


le faussaire19h Le Faussaire (vo)
USA / 2014 / 1h29
Documentaire de Sam Cullman et Jennifer Grausman

6 identités, 30 ans d’activités, 46 musées dupés. Mark Landis est l’un des plus grands faussaires des temps modernes. Donateur d’une centaine d’œuvres copiées, le cas Landis a bouleversé le monde de l’Art aux États-Unis. Incompris, haï, poursuivi, l’imitateur de génie continue aujourd’hui d’intriguer par ses méthodes, ses motivations et sa personnalité déroutante. Comment a-t-il pu imiter autant d’artistes, de Walt Disney à Picasso ? Payera-t-il pour ses activités ? Qui se cache derrière Le Faussaire ?

20h30 pot de clôture

Séance supplémentaire jeudi 26 mars à 18h


Exposition proposée par le Foyer Protestant.
En 2014, 13 habitants se sont réunis autour d’une photographe professionnelle pour se rencontrer et aller vers les autres à travers la photographie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s