Ciné-club de la Dante Alighieri : Qu’il est étrange de s’appeler Federico d’Ettore Scola

A l’affiche du prochain Ciné-club de la Dante Alighieri, l’hommage d’Ettore Scola à Fellini  au travers du documentaire « Qu’il est étrange de s’appeler Frédérico »

Les séances  :

  • Mercredi 25 mars à 20h30 :  Ciné-mourguet
  • Jeudi  26 mars : Cinéma Maison du Peuple : 3 séances le JEUDI (16h00 / 18h00 / 20h00)
  • Lundi 30 mars :  Ciné-Caluire : 2 séances  (14h30 / 20h30)
  • Mardi 31 mars  :  Le Zola : 3 séances  (14h30 / 18h00 / 20h30)
  • Vendredi 3 avril :  Ecully Cinéma : 1 séance  (18h00)

Fellini

Qu’il est étrange de s’appeler Federico
D’Ettore Scola 

Avec Tommaso Lanzotti, Maurizio de Santis
Italie, 2012, 1h30
Date de sortie :  9 juillet 2014 

Présenté à la Mostra de Venise en septembre 2013.

Synopsis
À l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition d’il Maestro, Qu’il est étrange de s’appeler Federico est un film hommage à Federico Fellini, à son art, sa personnalité. Ettore Scola fait revivre leur rencontre au journal Marc’Aurelio dans les Années 50, leurs amis communs, parmi lesquels Marcello Mastroianni, et surtout le plaisir partagé de faire des films.

«J’avais envie de parler avec Federico. De convoquer des souvenirs, de retrouver des conversations, des documents, des dessins qu’il avait faits. […] On riait beaucoup avec Federico. De la vie, du monde et de lui-même. » Ettore Scola

Frederico

A Propos du film
Le titre Che strano chiamarsi Federico ! est un clin d’œil à un poème de l’auteur espagnol Garcia Lorca. Fellini etGarcia Lorca partagent effet le même prénom : Federico.

Ettore Scola a écrit le scénario de Qu’il est étrange de s’appeler Federico avec ses deux filles. Paola, qui a assisté son père sur la réalisation de La Terrasse. Et Silvia, qui a collaboré aux scénarios de ce dernier (Le Voyage du capitaine Fracasse, « Mario, Maria, Mario », Le Roman d’un jeune homme pauvreConcurrence déloyale et Gente di Roma).

Ettore Scola a fait appel au décorateur Luciano Ricceri, qui travailla avec Fellini sur Huit et demi en 1963, et Juliette des esprits en 1965. Il collabore également avec le compositeur Andrea Guerra, fils de Tonino Guerra, scénariste d’Amarcord.

Pour réaliser ce film hommage, le réalisateur d’Affreux, sales et méchants privilégie une esthétique forte et atypique puisque son oeuvre est à la croisée du film documentaire, présentant de nombreux documents d’archives, et du film de reconstitution quasi expérimental – avec les petits-fils de Scola pour jouer les rôles des deux cinéastes dans leur jeunesse.

frederico1

Fiche technique

  • Réalisation : Ettore SCOLA
  • Scénario : Ettore SCOLA, Paola SCOLA, Silvia SCOLA
  • Avec : Tommaso LAZOTTI, Maurizio DE SANTIS, Giacomo LAZOTTI, Giulio FORGES DAVANZATI
  • Musique : Andrea GUERRA
  • Directeur de la photographie : Luciano TOVOLO
  • Décors : Luciano RICCERI
  • Montage : Raimondo CROCIANI
  • Producteur exécutif : Guido SIMONETTI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s