institut lumière

Mardi 19 mai, ciné-concert à l’Institut Lumière : Bucking Broadway de John Ford

Mardi 19 mai à 19h, ciné-concert à l’Institut Lumière avec un film muet de John Ford, Bucking Broadway/A l’assaut du boulevard.  Un western rare du jeune John Ford, miraculeusement retrouvé et restauré par le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée).

Le film sera accompagné au piano par Romain Camiolo.

Les informations pratiques concernant la séance sur http://www.institut-lumiere.org/

Bucking_Broadway

Bucking Broadway/A l’assaut du boulevard
Réalisé par John Ford
Avec Harry Carey, Molly Malone
1917, USA, 52min, N&B teinté

Synopsis

Dans un ranch perdu au fin fond du Wyoming, le cow-boy Cheyenne Harry et la fille du propriétaire Helen Clayton sont en passe de se fiancer, quand un maquignon venu inspecter le cheptel ravit la belle. N’écoutant que son coeur, Cheyenne Harry saute dans le premier train pour New York.

Perdu dans la grosse pomme, l’homme de la frontière déclenche une bataille homérique. Ses élucubrations sont dignes de celles de Peter Sellers dans The Party !

Ford

Bucking Broadway vu par Eric Loné de positif

« En 1917, John Ford s’appelait Jack Ford. Il jouissait encore de ses deux yeux et venait de faire l’acteur sous la direction de son frère aîné, Francis, avant de passer lui-même à la réalisation. Cette année-là, il ne tourna pas moins de neuf films, tous des westerns. Une première vision de Bucking Broadway suffit à constater combien Ford, alors âgé de 22 ans, était déjà en pleine possession de ses moyens : la construction du récit, la qualité de la photographie et des cadrages, le rythme du montage confirment la grande maturité entrevue dans Straight Shooting.

Comme dans beaucoup d’autres westerns de la même époque, l’action du film est contemporaine du moment du tournage. Nous sommes ici à la croisée des chemins entre le progrès industriel et l’Ouest sauvage : les chevaux côtoient les automobiles, et les cow-boys répondent au téléphone… L’univers bigarré et anachronique que Ford dépeint, souvent avec humour, n’en dissimule pas moins une certaine amertume. Car derrière des situations cocasses (les cow-boys se précipitant à une fenêtre pour regarder passer une automobile, ou encore l’arrivée de Cheyenne Harry dans un hôtel new-yorkais), c’est bel et bien la fin d’une époque que le cinéaste veut évoquer. Inscrit pleinement dans son époque, il n’en annonce pas moins les réflexions sur le modèle de représentation du western qui naîtront près de cinquante ans plus tard : la fin des mythes est proche, et Cheyenne Harry, incarnation même du cow-boy, n’est pas loin, comme il est dit dans le film, de se retirer à jamais vers les hauts plateaux.

A quarante ans d’intervalle, Bucking Brodway et L’Homme qui tua Liberty Valance se répondent. Ce dernier est le miroir lucide et cruel de ce que Bucking Broadway pressentait tout en voulant l’ignorer : le vieil Ouest est mort. A ceci près que le film de 1961 ajoute sans doute cette précision : le western aussi. » Eric Loné (Positif, février 2003).

Ford1

Un film miraculeusement sauvé

Pendant longtemps Bucking Broadway  a été considéré comme un film perdu. Mais, en 1970, un collectionneur dépose aux Archives Françaises du Film un western intitulé Un drame au Far-West, composé de quatre bobines teintées sur support nitrate. Neuf mois de restauration sont nécessaires pour redonner vie à une oeuvre de jeunesse d’un des plus grands réalisateurs hollywoodiens qu’on croyait perdue.

Les Archives supervisent la restauration des défauts qui affectent la copie d’époque : instabilité de l’image et nombreuses rayures. Les intertitres en français, décomposés, sont traduits, puis remplacés par des intertitres anglais. Ce n’est que trente ans plus tard, que la présence à l’image d’Harry Carey (1878-1947) permet d’identifier ce film comme étant Bucking Broadway. Harry Carey y tient le rôle de Cheyenne Harry.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s