actualité

Mardi 9 juin, avant première du film brésilien « Une seconde mère » au cinéma Le Zola

Mardi 09 juin à 20h30, en avant-première dans le cadre des Rendez-vous des reflets, projection de « UNE SECONDE MÈRE » au Cinéma le Zola.

Toutes les informations pratiques sur www.lezola.com

Une seconde mère

Une seconde mère
De Anna Muylaert
Avec : Regina Casé, Michel Joelsas, Camila Márdila
Brésil / 2015 / 1h52 / VOSTF

Date de sortie 24 juin 2015

Prix du public au festival de Berlin 2015, Prix d’interprétation au festival de Sundance 2015, Grand prix au festival de Valenciennes 2015

Synopsis

Depuis plusieurs années, Val travaille avec dévouement pour une famille aisée de São Paulo, devenant une seconde mère pour le fils. L’irruption de sa fille, qu’elle n’a pas pu élever, va bouleverser le quotidien tranquille de la maisonnée…

Une seconde mère1

A propos du film

La cinéaste Anna Muylaert a débuté l’écriture du scénario lorsqu’elle Une seconde mère2est devenue maman, il y a vingt ans. C’est là qu’elle a pris conscience que la plupart des femmes au Brésil engagent des nounous pour s’occuper de leurs enfants tandis qu’elles travaillent. Or, ces nounous ont elles-mêmes des enfants qu’elles ne peuvent élever. Cette situation récurrente au Brésil met en évidence le paradoxe de l’éducation qui règne dans le pays. « Ce paradoxe social m’est apparu comme l’un des plus frappants au Brésil car ce sont toujours les enfants qui en sont les grands perdants tant du côté des patrons que des nounous. En fait, il y a un problème majeur dans le fondement même de notre société : l’éducation. Celle-ci peut-elle réellement exister sans affection ? Cette affection peut-elle s’acheter ? Et, si oui, à quel prix ? », explique Anna Muylaert.

Anna Muylaert a beaucoup modifié son scénario au fil des années. D’abord concentrée sur la relation employeur/nounou et ce dans un style plutôt imaginaire, elle adopta par la suite un style plus réaliste, sans pour autant tomber dans les clichés. Puis, en écho à la situation politique du pays, alors en pleine mutation, elle choisit de mettre en exergue les changements notables de la société brésilienne. La réalisatrice avance : « En 2013, au moment où le film entrait en production, je me suis finalement rassise à mon bureau et j’ai réécrit le scénario de manière à rendre compte des changements et des débats intervenus dans la société brésilienne. Au lieu d’être seulement gentille et malchanceuse, et donc un peu cliché, la fille de la nounou était dotée désormais d’une personnalité suffisamment forte et noble pour affronter les conventions sociales en vigueur et ainsi tourner le dos à un passé colonial. »

 Anna Muylaert montre un Brésil en pleine mutation à travers les personnages de Val et Jessica, qui incarnent deux générations différentes. La première respecte les traditions anciennes et accepte d’être considérée comme une « citoyenne de seconde classe » comme lui reproche sa fille. Jessica elle, est plus libre, assume ses opinions et revendique son statut de citoyenne plutôt que de le subir.

Régina Casé (Val)  est l’un des actrices les plus connues du Brésil

Anna  Muylaert prépare ses films très en amont

Avant de tourner, Anna Muylaert a pour habitude d’avoir chaque scène en tête. La cinéaste fait même des maquettes qu’elle appelle « demofilmes » afin de présenter une esquisse de son projet : « Concrètement, avant de démarrer un tournage où je sais que nous serons au moins une soixantaine de personnes chaque jour sur le plateau, je filme en vidéo chaque plan dans les décors même de l’action avec l’aide des comédiens et d’un seul assistant. Cela me prend une journée, c’est un travail rapide et spontané, mais je sais ensuite quelle sera la forme définitive du film.« 

Anna Muylaert (réalisatrice et scénariste)

AnnaAnna Muylaert est née en 1964. Elle a étudié le cinéma à l’université de Sao Paulo. Elle devient d’abord critique de cinéma au sein des rédactions d’ « Isto é » et « O Estado de Sao Paulo » avant de rejoindre l’émission TV Mix en 1988. Elle participe également à la création et au lancement de plusieurs émissions et séries pour les enfants.
Elle passe à la réalisation dans les années 90 et rencontre son premier succès avec les courts métrages A ORIGEM DOS BEBES SEGUNDO KIKI CAVALCANTI puis ROCK PAULISTA.

En 2002, elle passe au long avec DURVAL DISCOS qui remporte sept prix au festival de Gramado au Brésil dont meilleure réalisatrice et meilleur film.

Sept ans plus tard, elle revient avec É PROIBIDO FUMAR qui lui vaut une trentaine de récompenses à travers le monde. Elle réalise ensuite CHAMADA A COBRAR en 2012.

Présenté cette année au festival de Sundance – où l’interprétation de Regina Casé et Camila Márdila est saluée par un prix spécial du Jury – et au Panorama à Berlin où il remporte le prix du Public et le prix des cinémas art-et-essai, UNE SECONDE MÈRE est son quatrième long métrage..

Anna Muylaert a également coécrit plusieurs films dont L’ANNÉE Où MES PARENTS SONT PARTIS EN VACANCES de Cao Hamburger qui a été présenté
en compétition au festival de Berlin en 2007 avant d’être choisi par le Brésil pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère..

Filmographie

  • 2015 – UNE SECONDE MÈRE (Que horas ela volta ?)
  • 2012 – CHAMADA A COBRAR
  • 2009 – É PROIBIDO FUMAR
  • 2002 – DURVAL DISCOS

Régina Casé (Actrice)

Une seconde mèreDepuis ses débuts sur scène en 1974, Regina Casé s’est imposée comme une personnalité incontournable du monde artistique brésilien. Elle en est même l’une des figures les plus importantes tant au cinéma qu’au théâtre ou à la télévision.

Née en 1954 à Rio de Janeiro, Regina Casé a démarré sa carrière au sein de la troupe Asdrúbal Trouxe dont elle est une des cofondatrices. Elle obtient son premier prix d’interprétation grâce à sa prestation dans L’INSPECTEUR GÉNÉRAL REVIZOR d’après Gogol. Elle crée ensuite l’évènement dans TRATE-ME LEÃO lui vaut le prix Molière en 1977. A la même époque, elle fait ses premiers pas au cinéma. Elle est à l’affiche notamment de CHUVAS DE VERÃO de Cacá Diegues.

Au cours des décennies suivantes, elle va jouer dans quelques uns des plus grands classiques du cinéma brésilien dont EU TE AMO (I love You) d’Arnaldo Jabor en 1981, CINEMA FALADO de Caetano Veloso en 1986 et EU TU ELES (La vie peu ordinaire de Dona Linhares) d’Andrucha Waddington qui est présenté au Festival de Cannes dans la section Un certain Regard

en 2001. Elle a fait aussi un détour par les Etats-Unis en apparaissant dans MOON OVER PARADOR (Pleine lune sur Parador) de Paul Mazursky en 1988.
Regina Casé mène en parallèle une carrière à la télévision où elle apparaît régulièrement depuis le milieu des années 80. Elle a participé aux séries GUERRA DOS SEXOS et VEREDA TROPICAL, à de nombreuses émissions pour enfants dont SITIO DO PICA PAU AMARELO réalisée par son père Geraldo Casé, et au programme humoristique TV PIRATA. Elle anime actuellement une émission sur TV Globo qui est diffusée le dimanche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s