A L'affiche....

La Tête haute, un film poignant d’Emmanuelle Bercot

La-tete-haute-630x0

La Tête haute
Par Emmanuelle Bercot
Avec Catherine Deneuve , Benoît Magimel , Sara Forestier

Date de sortie : 13 mai 2015

Présenté en ouverture au festival de Cannes 2015

Synopsis

Complètement dépassée, la trop jeune Séverine laisse son fils Malony chez la juge pour enfants Florence Blaque. Les années passent et le jeune garçon est de plus en plus ingérable. la juge finit par le confier à Yann, un éducateur expérimenté. Il l’envoie dans un foyer, où le jeune homme tente de se sociabiliser. Au foyer, ses résultats scolaires sont médiocres. Les professeurs l’encouragent mais, perpétuellement en colère, il peut se révéler violent. Il fait une crise quand on lui refuse l’accès à une scolarité normale. Sa mère, régulièrement convoquée, n’en peut plus de se rendre au commissariat. S’il continue ainsi, le jeune délinquant ira probablement en prison.

La tête haute

A propos du film

Le personnage principal a 6 ans au début, pour sa première visite dans le bureau de la juge pour enfants. Il y reviendra souvent : Malony est  orphelin de père, élevé par une mère trop jeune, immature et pauvre ( Sara Forestier). Il a grandi sans repère, sans autorité et sa colère est prête à exploser à tout moment.

Comme le dit son éducateur dans le film, Malony a poussé comme une « herbe folle ». Aussi devenu adolescent, le jeune garçon magnifiquement interprété par Rod Paradot est insolent, violent. Il a un regard qui tantôt fait peur, tantôt reflète la peur. Il cache son visage sous sa capuche. Comme le personnage de Steve dans le « Mommy » de Xavier Dolan, Malony ne sait pas gérer ses émotions. Il suffit d’une étincelle (comme la remarque de la directrice du collège) pour déclencher un accès de colère violent alors même qu’il était calme auparavant. En échec scolaire, il est devenu un petit délinquant spécialisé dans le vol de voitures. Sans repère, baladé depuis son enfance d’un centre éducatif à un autre, l’adolescent est incapable de gérer sa vie. C’est certain, il va mal tourner.

C’est sans compter sur la ténacité d’une juge (Catherine Deneuve), qui le protège, le recadre d’un ton sec mais mesuré. Elle incarne pour Malony l’autorité, elle lui apprend les règles de la justice quitte à l’envoyer en prison. La juge, que l’on retrouve à intervalles réguliers derrière le même bureau, semble un repère inamovible dans la vie dérivante de Malony, et une relation de confiance s’installe progressivement entre les deux êtres. Elle devient pour Malony une mère de substitution.  D’où ce beau moment d’émotion à la fin du film, où il prend conscience qu’elle ne sera pas toujours là pour s’occuper de lui.

Autre personne, qui veut essayer de donner une chance à Malony, l’éducateur (Benoît Magimel) dont on devine que l’enfance n’est pas très loin de celle de Malony.

C’est lorsqu’une jeune fille lui prouve qu’il existe autre chose que la violence que Malony décide d’assumer sa vie. A partir de ce moment le film devient plus fort, plus poignant, moins attendu. Ce qui n’était que le suivi du dossier d’un enfant qui tourne mal aidé par une juge et des éducateurs exemplaires, bascule dans autre chose (nous n’en dirons pas plus).  C’est le meilleur du film, le moment qui fait que ce dernier laisse un parfum positif. La belle scène finale entre la juge et Malomy est pleine d’émotions, d’espoirs mais aussi d’incertitudes.

La tête haute1

Une partie du tournage éffectué en région Rhône-Alpes

La région Nord-Pas-de-Calais a partiellement financé le film (environ 3% du budget total). Il est donc logique que l’équipe soit venue poser ses caméras pendant plusieurs semaines à Dunkerque. Auparavant, des scènes ont été tournées à Amiens, à Boulogne-sur-Mer, dans l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Meyzieu et dans le Vercors en région Rhône-Alpes.

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s