Évènement

Lundi 1er juin au cinéma Comoedia, le réalisateur Christophe Honoré présente Lost Highway

Lundi 1er juin à 20h00, au cinéma Comoedia carte blanche au réalisateur Christophe Honoré, à l’occasion de sa mise en scène du spectacle Pelléas et Mélisande à l’Opéra de Lyon du 8 au 22 juin. En partenariat avec lOpéra de Lyon.

Toutes les informations sur www.cinema-comoedia.com

lost hygh way1

Réalisé par : David Lynch
Avec : Bill Pullman, Patricia Arquette, Balthazar Getty, Robert Blake
USA, 1997, 2H15

Date de sortie : 15 janvier 1997

Synopsis

Fred Madison a tout pour être heureux, y compris une épouse magnifique. Pourtant, un jour, par le biais de cassettes vidéos, il commence à endosser la personnalité d’un mari jaloux, ce qui l’amène à tuer sa femme. Ou l’histoire d’un assassin schizophrène racontée du point de vue des différentes personnalités de l’assassin lui-même…

lost hygh way

A propos du film

Crédité en tant que réalisateur, scénariste et technicien du son, David Lynch aurait également pu l’être en tant que décorateur, puisqu’il a lui-même dessiné la maison de Fred et Renee Madison (qui lui appartient). En outre, bien que le générique ne le mentionne pas, il a aussi participé à la composition musicale aux côtés d’Angelo Badalamenti et Barry Adamson (auteur de chansons), mais également de David Bowie, Billy Corgan (chanteur du groupe Smashing Pumpkins), Marilyn Manson (qui joue également un petit rôle), Lou Reed et Trent Reznor (leader du groupe Nine Inch Nails), qui ne sont pas non plus crédités.

Lost highway est la troisième collaboration entre David Lynch et le romancier Barry Gifford. Ils avaient déjà travaillé ensemble sur Sailor et Lula (1990) et la série télé Hotel room (1992).

Expérience sensorielle inoubliable, Lost Highway perd le spectateur et ce dernier aime ça, baladé qu’il est, entre des rêves hallucinés (et hallucinants) et des scènes surréalistes portées par la musique d’Angelo Badalamenti. La moiteur sexuelle entre en écho avec certains passages macabres où l’on reconnait la mise en scène de Lynch, novatrice et inspirée. Comme d’en beaucoup de ses réalisations, David Lynch laisse le spectateur faire sa propre interprétation de l’histoire. Lost highway ouvre la voie au futur Mulholland Drive..

Lire l’analyse du Ciné-club de Caen sur Lost Highway.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s