institut lumière

Du 16 au 20 juin, Mon Oncle de Jacques Tati à l’Institut Lumière

Dans le cadre de la rétrospective Tati à l’Institut Lumière (re)découvrez Mon Oncle.

 Macha Makeïeff, qui met actuellement en scène Trissotin ou les femmes savantes aux Nuits de Fourvière , présentera Mon oncle, aux côtés de Fabrice Calzettoni, le mardi 16 juin à 19h.  Elle a fondé avec Jérôme Deschamps Les Films de mon oncle, société qui a mené la restauration des films de Jacques Tati.

Les séances : Ma 16/06 à 19h En présence de Macha Makeïeff – Ve 19/06 à 14h30 – Sa 20/06 à 18h30

Toutes les information pratiques sur www.institut-lumiere.org

 

Mon oncle

Mon Oncle
De Jacques Tati
Avec Jacques Tati, Jean-Pierre Zola, Alain Becourt
France/Italie, 1958, 1h50
Date de sortie : 10 mai 1958
Date de reprise : 18 décembre 2013

Copie neuve restaurée. Dès 6 ans

Synopsis  

Le petit Gérard aime passer du temps avec son oncle, M. Hulot, un personnage rêveur et bohème qui habite un quartier populaire et joyeux de la banlieue parisienne. Ses parents, M. et Mme Arpel, résident quant à eux dans une villa moderne et luxueuse, où ils mènent une existence monotone et aseptisée. Un jour que Gérard rentre d’une énième virée avec son oncle, M. Arpel prend la décision d’éloigner son fils de M. Hulot. Il tente alors de lui trouver un travail dans son usine de plastique, tandis que sa femme lui organise un rendez-vous galant avec l’une de leurs voisines…

« Tati est bien plus qu’un Chaplin français : c’est un créateur original, un poète de la pellicule, un artiste aussi simple qu’il est bourré de talent. Tati c’est Tati : il ne ressemble à personne et il faudrait se donner bien du mal pour lui ressembler. » Boris Vian
Mon oncle1

Monsieur Hulot est de retour avec une comédie irrésistible à l’humour corrosif !

 Troisième long-métrage de Tati sorti en 1958, Mon Oncle est l’un des chefs-d’oeuvre burlesques du cinéma français. Cinq ans après Les Vacances de Monsieur Hulot, le cinéaste campe à nouveau le personnage du fantasque M. Hulot et, à travers lui, dénonce avec humour et subtilité les mutations de la société française des Trente Glorieuses, ou plutôt l’usage que certains en font. Avec d’un côté le monde moderne incarné par les Arpel, et de l’autre le monde « ancien » représenté par M. Hulot et son voisinage, Mon Oncle témoigne de la modernité grandissante et de l’artificialité des relations qui en découle, à travers une mise en scène d’une précision quasi géométrique et une utilisation habile du son. Plus d’un demisiècle plus tard, Mon Oncle reste toujours aussi drôle et percutant.

Mon oncle2

Le succès de Mon Oncle

Après avoir obtenu le prix spécial du jury à Cannes en 1958, Mon Oncle a connu beaucoup de succès outre-atlantique. Jacques Tati a même beaucoup travaillé à la traduction anglaise de son oeuvre par souci de compréhension, ce qui lui valut d’élogieux articles. Par ailleurs, il remporte le prix de la critique new-yorkaise dans la catégorie meilleur film étranger en 1958, l’oscar du meilleur film étranger le 6 avril 1959 et le prix français de la critique en 1959; c’est sans compter la reconnaissance internationale en Espagne, au Brésil ou au Mexique. Notons enfin qu’à l’occasion des 20 ans de sa mort, le festival de Cannes lui a rendu hommage en reconstruisant la villa Arpel, principal décor du film.

Mon oncle3

Les chiens dans Mon Oncle

Lors du tournage de Mon Oncle, Jacques Tati a eu besoin de dizaine de chiens pris à la fourrière. Malgré les difficultés rencontrées par l’équipe technique (ils attendaient de longs moments qu’un animal daigne faire ses besoins sur un bec de gaz… et le temps c’est de l’argent), l’ensemble du casting s’est attaché aux animaux. Déterminé à ne pas les ramener à la fourrière, Tati passe une petite annonce et déclare la chose suivante : « Alors ça a été fabuleux: nous avons reçu tellement de demandes! Les bonnes femmes se bousculaient, ils ont été répandus dans tout Paris. Il y en a un qui s’est installé avenue du bois.Très chic. Chien élégant…« 

Fiche technique

  • Réalisation : Jacques TATI
  • Scénario oridiganl : Jacques TATI, avec la collaboration artistique de Jacques LAGRANGE et Jean L’HÔTE
  • Assistants réalisateurs : Henri MARQUET, Pierre ÉTAIX
  • Avec : Jacques TATI, Jean-Pierre ZOLA, Alain BECOURT, Lucien FREGIS, Dominique MARIE, Betty SCHNEIDER, André DINO, Pierre ÉTAIX, Adrienne SERVANTIE, Yvonne ARNAUD, Adelaïde DANIELI, Jean-François MARTIAL
  • Images : Jean BOURGOIN
  • Montage : Suzanne BARON
  • Musique : Frank BARCELLINI et Alain ROMANS
  • Décors : Henri SCHMITT
  • Producteur délégué : Louis DOLIVET 
  • Producteur associé : Alain TEROUANNE
  • Directeur de production : Bernard MAURICE
  • Consultant du film : Fred ORAIN

Une restauration menée par LES FILMS DE MON ONCLE, ARANE-GULLIVER et L.E. DIAPASON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s