A (Re)découvrir

Samedi 27 juin, Mur murs d’Agnès Varda à la Maison de L’Image et du Son (Villeurbanne)

WEBMix City Affiche et recto fly 2015 (4)

saVisuel-Nous-allons-vous-en-faire-voir-Rouge-1-300x108medi 27 juin – à 15h – Maison du livre, de l’image et du son – entrée libre (sur réservation pour  les groupes auprès de la Vidéothèque)

Projection du film Mur Murs d’Agnès Varda (Ciné-Tamaris, 1980, 1 h 20)

Dans le cadre de la 8e édition de Mix City à Villeurbanne et de la thématique « Vivre ensemble » , déclinée au travers de rendez-vous cinéma et d’une sélection de films proposés par la Vidéothèque de la MLIS.

Il s’agit de l’un des cinq films réalisés, par Agnès Varda, aux Etats Unis. Tourné à Los Angeles (1980), Mur murs sublime le travail de grands noms du street-art américain dont Arno Jordan, Cat Felix ou encore Kent Twitchell. A travers ces « murmures », Agnès Varda brosse le tableau saisissant d’une Amérique profondément désenchantée, mais toujours combattante.

Toutes les informations pratiques sur : http://mediatheques.villeurbanne.fr

Mur Murs

Mur murs  
D’ Agnès Varda
Avec Juliet Berto , Agnès Varda , Mathieu Demy
Documentaire

France / Etats-Unis, 1980– 1h20
Date de reprise : 30 juillet 2014.  Copie neuve restaurée.

Synopsis

Documentaire sur les « murals » de Los Angeles, c’est-à-dire les peintures sur des murs de la ville. Qui les peint. Qui les paye. Qui les regarde. Comment cette ville, qui est la capitale du cinéma, se révèle sans trucage – avec ses habitants par ses murs murmurants. Les murs californiens parlent à une Française qui les découvre.

« À travers ces fresques populaires ou intellectuelles, c’est l’art du siècle prochain qui s’avance vers nos yeux encore inexpérimentés, c’est un nouveau mode de jouissance de  l’art comme du monde, libéré des  musées, des esclavages capitalistes, des achats ou des ventes en monnaie courante. Des valeurs nouvelles (ou à venir) nous « mur-murent » en effet sur ces créations destinées à mourir avec les murs qui les ont reçues. Avec des interviews d’artistes de différentes tendances, Varda nous explique leur amour de l’éphémère, leur symbolisme inspiré par les séries de TV ou par les bandes dessinées – pour ne pas mentionner les mythes hollywoodiens, digérés à des niveaux incroyables. » Lorenzo CODELLI, Positif, n° 244-245, juillet-août 1981.« 

Mur Murs1

« Mur Murs » d’Agnès Varda, Ciné-Tamaris 1980

A propos du film

Tourné à Los Angeles, Mur, murs sublime le travail de grands noms du street-art américain dont Arno Jordan, Cat Felix ou Kent Twitchell.

 A Los Angeles, les murs peints murmurent. Agnès Varda tend l’oreille et la caméra pour entendre ce que les murs nous disent. Ils racontent la vie de ces outsiders, femmes, noirs, latinos qui n’ont plus que la rue pour prendre la parole et affirmer leur existence.

Elle raconte « Les premiers murals sont apparus vers les années 1968-1970 et j’ai commencé à m’y intéresser tout de suite. Quand l’idée de réaliser Mur Murs m’est venue, en 1979, leur prolifération à Los Angeles était telle qu’il m’a fallu plus de quatre mois d’enquête et de photos-repérages pour inventorier la richesse de cet art de rue, des peintures spontanées ou savantes offertes à tous. Il m’a fallu ensuite remontrer des œuvres à leurs créateurs – ce qui fut loin d’être toujours facile, bien des murals n’étant pas signés – puis obtenir les autorisations nécessaires pour les filmer. Ils avaient été exploités jusqu’ici par les photographes publicitaires entre autres ou pour des téléfilms qui mettaient en scène devant leurs peintures des séquences sordides, des sales coups de drogués et autres règlements de compte… Certains d’entre eux, dans le quartier mexicain par exemple, avaient tiré des rafales de mitraillette vers les filmeurs. Même en visant le ciel, l’effet d’intimidation est garanti ! Moi je n’ai pasrencontré de difficultés particulières avec eux car je leur ai dit que leurs murals étaient beaux et qu’ils étaient mon sujet de documentaire. Le fait d’être une petite femme française, curieuse et amicale, a servi mon projet…
Trente plus tard j’ajoute que les muralistes  de rues comme les dessinateurs de graffiti ont été récupérés par les galeries et les musées. Mon documentaire devient un document sur l’histoire de cet art mural. » Agnès Varda

Agnès Varda à propos de « Mur Murs » pour le Monde diplomatique

 Festivals

Mur, murs a remporté le 1er Prix au Festival dei Populi, puis a été sélectionné au Festival de Cannes dans la catégorie Un certain regard

Mur Murs2

« Mur Murs » d’Agnès Varda, Ciné-Tamaris 1980

Agnès Varda

Agnès Varda sait tout faire et l’a montré, au cours d’une immense carrière débutée à 18 ans aux côtés de Jean Vilar, et toujours en cours aujourd’hui, entre ses Plages de 2008 et les musées internationaux qu’elle orne de ses installations visuelles.

murmurs_08-_c_-cine-tamaris-300x197Cinéaste, photographe, artiste plasticienne, productrice, scénariste, monteuse, voyageuse, elle a multiplié les formats, les supports, les sujets, les registres, les genres. Être fidèle à elle-même, maîtriser son indépendance, satisfaire sa curiosité, telle est sa seule et unique ligne de conduite.

Elle a investi autant d’elle-même dans la réalisation de longs métrages de fiction (Cléo de 5 à 7, L’une chante l’autre pas, Sans toit ni loi, Jacquot de Nantes… ) que dans la confection des « boni » des éditions dvd de ses films ou de ceux de son mari Jacques Demy. Sans oublier une œuvre documentaire réputée aux quatre coins du monde : de Ô saisons, ô châteaux aux Veuves de Noirmoutier en passant par Mur, murs ou Les Glaneurs et la Glaneuse. Chaque spectateur sait qu’il va reconnaître dans ces films, quels qu’ils soient, un élément personnel, original, qui n’appartient qu’à Agnès Varda. Et pourtant, cela, elle sait le partager avec tous. C’est en définitive la principale caractéristique de l’œuvre de Varda : sa générosité.

Source MLIS Villeurbane

Retrouvez Agnès Varda et Jacques Demy sur leur site officiel « Ciné-Tamaris »

Webmurmurs_07_c_-cine-tamaris-1024x743

« Mur Murs » d’Agnès Varda, Ciné-Tamaris 1980

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s