A L'affiche....

The prof 2, une comédie populaire pour se détendre pendant l’été

Les prof26

The Profs 2
Un film réalisé par Pierre François MARTIN-LAVAL (alias « PEF »)
Avec Kev ADAMS, Isabelle NANTY, Didier BOURDON, Pierre François MARTIN-LAVAL,
Arnaud DUCRET, Stefi CELMA, Raymond BOUCHARD, Fred TOUSCH et Gaïa WEISS

France / 2015 / VF

Synopsis
Les pires Profs de France débarquent en Angleterre pour une mission ultrasecrète. Avec Boulard (Kev ADAMS), le Roi des cancres, ils sont parachutés dans le meilleur lycée du pays, et ils vont appliquer leurs célèbres méthodes sur la future élite de la nation. L’enjeu est énorme : de leur réussite dépendra l’avenir du Royaume tout entier… Cette année : aux meilleurs élèves, les pires profs quand même !!!

Produit par UGC et Les Films du Premier,The Profs 2 effectue de très bons résultats à sa sortie puisqu’il cumule à 14h le 1er jour d’exploitation à Paris un total de 5 787 entrées pour 24 copies, soit 3 fois plus que pour Les Profs (1 886 entrées avec 21 copies).

Les prof25
A propos du film
On pouvait voir dans le journal de Mickey, dans les années 1990, une série de planches « Les Profs ». D’emblée, la série se voit éditée en album, en 2000, par Bamboo Edition. Avec le succès commercial provoqué (plus de 4,4 millions d’exemplaires vendus à ce jour), un film Les Profs voit alors le jour en 2013. C’est le plus gros succès français du box-office mondial de 2013 avec 4 millions d’entrées. Deux ans plus tard, The Profs 2 sort au cinéma.

Les prof24

Pour PEF, le fait « que le film ait trouvé ainsi son public était en soi un encouragement à imaginer d’autres aventures à nos personnages ». Une suite s’est donc tout de suite imposée mais, angoissé et pensant aux fans, selon lui, « il aurait été impensable de les décevoir avec une suite qu’on aurait expédiée ». C’est ainsi que l’écriture du film a duré 2 ans, pour ainsi éviter « de tomber dans le panneau du succès, de se laisser enivrer et dans la foulée d’écrire trop vite cette suite. […] Nous avons compris qu’elle nous réclamerait plus de travail encore ». Concernant l’idée de faire cette suite dans un lycée anglais, ce n’est pas Pierre François mais son producteur, Romain ROJTMAN, qui est venu le voir sur scène, alors qu’il jouait dans une reprise de Spamalot des Monty Python qu’il a repris en français. Le concerné explique alors qu’ « il [ndlr, Romain ROJTMAN] connaît bien [son] amour de l’humour anglais et c’est ainsi qu’il [lui] a soufflé ‘et pourquoi tu n’emmènerais pas tes profs en mission pédagogique en Angleterre ?’ » PEF est conquis, mais surtout il renchérit en proposant que la mission soit commandée par la Reine, « comme elle aurait pu le faire avec James Bond » Cela peut paraître un peu poussé mais il se qualifie d’extrémiste, bien qu’il lutte contre cela et que ce soit difficile à vaincre. On sait aussi qu’ils vont devoir sauver une personne, on n’en sait pas plus, « mais c’est un aspect, une trouvaille, qui rend l’histoire plus attachante ».

Les prof23

En ce qui concerne les personnages, tous ont plus ou moins évolués dans ce nouveau volet. Boulard « reste notre champion du monde des cancres, mais ici […] il bat un nouveau record. » selon le réalisateur marseillais. Kev Adams s’est beaucoup impliqué dans la création du personnage : « Il [Kev, ndlr] m’a motivé à aller plus loin, à le montrer sous un jour plus ‘con’ encore en poursuivant un esprit Dumb & Dumber. » Ils ont tout d’abord relu ensemble toutes les BD et pleins d’idées ont surgies, aussi bien de la part de PEF que de Kev qui, cette fois-ci, l’a vraiment épaté, de par son inventivité mais aussi par sa capacité de travail. Gladys (Isabelle NANTY), la prof d’anglais, quant à elle, va être démasquée et l’équipe du lycée va se rendre compte que c’est la pire prof d’anglais. Le problème c’est qu’elle va se venger en martyrisant d’autant plus ses élèves, la rébellion prenant ainsi une ampleur qu’il nous laisse découvrir dans le film. Pour anecdote, Isabelle NANTY était la professeur de théâtre du réalisateur, devenant ainsi son amie, mais jouant aussi dans tous les films de PEF. Eric (Arnaud DUCRET), le prof de sport, largement inspiré par Jean-Claude Van Damme, reste le même bien que son jogging change par rapport au premier volet. « Il gagne en folie, de plus en plus animal » explique PEF. On en vient ensuite à Maurice (Raymon BOUCHARD), le prof de Philo, reste lui comme toujours. « On ne comprend toujours pas ce qu’il dit, mais comme ses nouveaux élèves anglais non plus, ils ont forcément pleins de choses à se dire. ». Amina (Stéfi CELMA), la prof de français, « n’est plus juste cette bombe qui éclairait le premier épisode. Elle prend très au sérieux sa mission et va enseigner les auteurs contemporains comme Stromae ». Une petite surprise a d’ailleurs été réservée aux fans. La détecterez-vous ? Le gros changement du film : Monsieur Tirocu (Didier BOURDON) change d’acteurs. En effet, « Didier Bourdon lui confère une nouvelle dimension ostensiblement baba-cool. La nouveauté aussi c’est qu’il est très souvent politiquement incorrect dans ses propos et son attitude, bien que ce soit sans s’en rendre compte, comme lorsqu’il utilise un prof handicapé comme chauffeur par exemple… » C’est tout de même le meilleur prof de la bande puisque, de toutes façons, c’est un spécialiste des maths. Son seul problème : « c’est un fainéant patenté ». Albert (Fred TOUCH), le prof de chimie, reste « toujours aussi dangereux. Fred est un sacré acteur de théâtre », tout comme tous les autres acteurs. « Ça change tout pour moi. Ils ont le sens et le goût de la troupe. Ils sont plus créatifs aussi et j’adore l’émulation. Ils vont plus vite, et ont le sens du rythme. En comédie c’est indispensable. » Pour finir sur Polochon, ce qui a amusé PEF, « c’était de confronter Polochon aux ennemis historiques de son idole absolue : l’empereur Napoléon. Et c’est une boucherie ».

Les prof22

N’ayant pu se tourner en Angleterre à cause du système anglais très contraignant, le film a été tourné en Belgique, à Grand Bigard, Gaasbeek et dans l’Abbaye de Maredsous, « magnifique bâtiment du XIIIe siècle, en briques rouges, qui évoque parfaitement l’environnement d’un lycée anglais ». La cantine était tellement proche de celle d’un lycée très anglais, on peut apercevoir quelques clins d’œil à Harry Potter dans la séquence de la cantine. Efficace, le tournage a eu lieu de janvier à mars 2015, ne laissant que 4 mois pour la post-production et la production, UGC ayant fixé la date de sortie du 1er juillet il n’y a que très peu.

Les prof21

On attend de ce film de très grands chiffres, le producteur Romain Rojtman (Les Profs, Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?) étant un habitué des succès au box-office. Espérons quand-même que ce film ne relancera pas l’éternelle guerre des clichés entre la France et l’Angleterre.

Hugo Martinez

Crédits photos : © Marc Bossaerts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s