Séance Spéciale

Mercredi 21 juillet, séance Hallucinée, Der Samurai, au Comoedia

Mercredi  21 juillet à 20h00 , séance Hallucinée avec Der Samurai au Cinéma Comoedia, en partenariat avec Hallucinations Collectives. 

der-samurai-e1435659752357

Der Samurai
Réalisé par : Till Kleinert
Avec : Karl Glusman, Aomi Muyock, Klara Kristin
Allemagne, 2014, 1h19

Date de sortie 15 juillet 2015

Le film a été présenté au festival de Berlin, de Copenhague, de Tribeca, de Montréal, de Tel Aviv et de Miami en 2014. Il a reçu un prix au festival du film de cinéma allemand de Paris.

Synopsis

Film interdit au moins de 12 ans

Jakob, jeune flic un peu précieux, mène une vie terne dans sa petite ville de province du Brandebourg. Un soir, il croise la route d’un travesti charismatique ivre de vengeance qui, armé d’un katana japonais, cultive un goût prononcé pour la décapitation. Troublé, Jakob cherche alors autant à l’arrêter qu’à l’accompagner dans son odyssée meurtrière…

« Till Kleinert propose une oeuvre envoûtante et singulière, bien plus complexe qu’il n’y paraît. Entre métaphore sur le refoulement sexuel, défouloir anarchiste et conte de fée moderne, Der Samourai invoque le romantisme noir germanique et le renouvelle à grand renfort d’esthétisme pop. » Avoir-alire.com

der samurai1
A propos de Der Samurai

Film de fin d’études du jeune réalisateur Till Kleinert, auparavant remarqué pour quelques courts-métrages, Der Samurai est un film surprenant. A la fois thriller et film cathartique éminemment personnel, il lorgne aussi bien, selon son réalisateur, du côté de Final Fantasy VII pour son méchant et de La Compagnie des Loups pour son atmosphère générale. Entre rêve et réalité, violence et sensualité, fantasme et frustration, Der Samurai est un voyage initiatique, le temps d’une nuit, sur les pas d’un fascinant prédateur.

Der Samurai a été tourné dans l’ex-Allemagne de l’Est, près de la frontière polonaise. Le pitch original du film est venu à Till Kleinert alors qu’il était en voyage dans un train près de la mer Baltique. Pendant ce périple, il a traversé une forêt très dense dans laquelle plusieurs petits villages étaient disséminés. Une image s’est alors imprégnée dans son esprit, celle d’une créature traversant des rues vides où tout le monde a peur. Il s’est ensuite demandé quel type de personnage pourrait causer une telle terreur. Il a donc imaginé ce sauvage improbable avec des cheveux hirsutes,habillé en robe et maniant un sabre. Ce n’est qu’après qu’il s’est interrogé sur la signification d’un tel personnage.

Le film est construit comme une métaphore sur le fait que le personnage central est incapable d’assumer sciemment ce qu’il est, l’intrigue devenant une version cauchemardesque, distordue, vivante et monstrueuse de sa lutte intérieure qui le ronge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s