Évènement

La fondation Jérôme Seydoux-Pathé à Paris met le cinéma muet à l’honneur

Lors d’un séjour à Paris, au mois de juillet, nous avons découvert la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Elle a  ouvert ses portes au public le 10 septembre 2014. Conçu par l’architecte Renzo Piano, ce nouveau lieu est dédié à la conservation et valorisation du patrimoine historique de Pathé. Il propose des séances de projection de films muets, des expositions, et un centre de documentation et de recherche. 

Le Bâtiment

Derriere-la-facade-sculptee-par-Rodin-le-dome-du-nouveau-batiment-concu-par-Renzo-Piano-qui-abrite-le-siege-de-la-Fondation-Jerome-Seydou_gallery_carroussel

Derrière la façade sculptée par Rodin, le dôme du nouveau bâtiment conçu par Renzo Piano, qui abrite le siège de la Fondation Jérôme Seydou… © Photo de Michel Denancé – Coll. Fondation Jérôme Seydoux-Pathé © 2014 – RPBW

Le bâtiment est situé dans le 13e arrondissement, à l’emplacement de l’ancien Théâtre des Gobelins dont la façade sculptée par Rodin est classée aux monuments historiques. Le nouveau bâtiment conçu par Renzo Piano, architecte du Centre Pompidou, est cachée derrière la façade étroite. Gigantesque coque recouverte de 7000 volets d’aluminium qui laissent entrer la lumière, l’édifice épouse les contours du site. « Un exploit architectural à l’extérieur, qui a quelque chose de cosy à l’intérieur » pour Sophie Seydoux, présidente de la Fondation. « On a l’impression d’être à l’intérieur d’un bateau ». Pour l’architecte, « il y a quelque chose de cinématographique dans ce bâtiment, avec le jeu entre l’ombre et la lumière. ».

Elevé sur cinq étages, le bâtiment est composé d’une salle de projection, d’espaces d’exposition, de réserves où sont conservées les archives de Pathé. Il est coiffé d’une coque de verre, qui abrite le Centre de documentation et de recherche.

Une salle de cinéma dédiée aux films muets

La-salle-de-cinema-de-la-Fondation-Jerome-Seydoux-Pathe_gallery_carroussel

© Photo de Michel Denancé – Coll. Fondation Jérôme Seydoux-Pathé © 2014 – RPBW

Accessible au public, la salle de cinéma de 70 personnes est la seule salle française dédiée aux films muets. Tous les films sont accompagnés au piano .

Lors de notre passage, en juillet, avait lieu un cycle intitulé « LE FONDS PATHE », consacré aux premiers films produits par Pathé entre 1896 et 1915. Des films rares, de genres différents : fééries, scènes à truc, scènes comiques ou dramatiques. Certains en noir et blanc, d’autres en couleur, tous témoins d’une société aujourd’hui disparue. Ce fut un plaisir de découvrir des films  signés Louis Feuillade (le réalisateur de Fantomas), Segundo de Chomón, de voir le grand Max Linder sur grand écran.

« L’âge d’or du cinéma muet russe » au programme de la rentrée

Du 26 août au 29 septembre 2015, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé redémarre sa nouvelle saison avec un cycle consacré au cinéma muet russe (1908 – 1934) à travers une sélection d’une quinzaine de films de fiction.

Les 12 longs métrages et deux programmes de films courts (animation et fiction)  sont emblématiques d’une époque pré et post révolutionnaire, tant en qualité des films qu’en diversité des genres (science-fiction, adaptations littéraires, films de société…). Les réalisateurs à l’affiche sont Dziga Vertov, Sergueï Eisenstein, Boris Barnet, Alexandre Dovjenko.  L’occasion de (re)découvrir  ces immenses réalisateurs, qui au début de la révolution étaient animés du même désir de créer un cinéma nouveau au service d’une société nouvelle.

 La galerie des appareils

L'exposition d'appareils dans la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Siegfried Forster / RFI

Siegfried Forster / RFI

Au premier étage du bâtiment, un espace d’exposition permanent présente 150 appareils issus des collections de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Parmi ces objets exceptionnels notons l’un des premiers appareils vendus par Charles Pathé, une caméra réversible créée par Continsouza en 1896-97. On trouve aussi un exemplaire du cinématographe Lumière de 1896, permettant à la fois la prise de vue, le tirage de copie et la projection. Le Pathé Baby, premier projecteur destiné aux salons des particuliers, a retenu notre attention. Il suffisait de tourner une manivelle pour projeter un film Pathé chez soi . Aussi simple que de mettre un DVD dans un lecteur !
L’exposition est complétée par une vingtaine de films muets qui plongent le visiteur au coeur des premiers temps du cinéma.

La collection, le centre de documentation

Le-Centre-de-documentation-et-de-recherche-au-dernier-etage-de-la-Fondation-Jerome-Seydoux-Pathe_gallery_carroussel

© Photo de Michel Denancé – Coll. Fondation Jérôme Seydoux-Pathé © 2014 – RPBW

Les  deux derniers étage sont consacrés aux archives de Pathé qui a produit depuis sa création en 1896 plus que 10 000 films, dont 9 000 muets. Affiches, photographies, maquettes, scénarios, documents de production, … sont conservés dans des containers à l’abri de la lumière. Parmi les pièces exceptionnelles de la collection citons l’acte de fondation de la Société Pathé Frères, les ensembles de registres de la société depuis 1897, la correspondance de Charles Pathé et d’Abel Gance, les albums de photos de La Dolce Vita ….  

Les archives sont consultables par les chercheurs et prêtées pour des expositions.

Un patrimoine précieux à conserver et découvrir.

La collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

  •  120m3 d’archives historiques
  •  4500 affiches, enseignes, maquettes et dessins
  •  500 000 photographies d’exploitation, de plateau et de tournage
  • 400 appareils et accessoires
  • 30 000 documents imprimés (scénarios, programmes, manuels d’exploitation…)
  •  350 objets et costumes

Fondation Jérôme seydoux pathé, 73, av. des Gobelins (Paris XIIIe). 
Toutes les informations pratiques sur le site http://fondation-jeromeseydoux-pathe.com

Catégories :Évènement

2 réponses »

  1. Bonsoir ,enfin j’ai trouvé le site que je cherché depuis longtemps .Mon pere avant son décé m’a offert un projecteur de films muet
    qu’il nous passé quand on été jeunes sur un fond de draps blanc . ( projecteur LAPIERRE Type J ) entrainement de la bobine
    de film manuelle ( a manivelle ) les films sont en 8 ou 9 mm percés au milieu d’un petit rectangle qui permet son entrainement .
    Pouvez me donner des renseignements a ce sujet et peut on a ce jour trouver encore ces fims et ou ??? Si ils existent encore .
    merci a vous de me répondre M GRAU

    J'aime

  2. Excellente expo de la fondation. Je suis fan de films muets et j’ai la même problématique que Grau : j’ai retrouvé un vieux projecteur de films chez mon grand-père et je ne sais pas ou trouver des films de cette epoque. Merci pour votre aide. Bonne continuation

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s