Séance Spéciale

Mercredi 9 septembre 2015, soirée-hommage à Christoper Lee, au Ciné Mourguet

Christopher lee
Mercredi 9 Septembre 2015 à 20h, Ciné Mourguet rend au hommage au grand acteur britannique Christopher Lee avec la projection de Le Dieu d’osier (The Wicker Man). Ivan Mitifiot, directeur du festival Ecrans Mixtes, présentera le film et participera au débat avec le public après la séance .

Vidéo-hommage, cadeaux à gagner feront partis du programme.

Toutes les informations pratiques sur www.cinemourguet.com

Le Dieu d’osier (The Wicker Man) est un film de  Robin Hardy  avec Edward Woodward, Christopher Lee, Britt Ekland, Ingrid Pitt
Grande-Bretagne – 1973 – 1h24 .

L’histoire : Sur une île de la Manche où d’ordinaire rien ne se passe, des disparitions d’enfants finissent par alerter la police. L’enquête met au jour des événements étranges. La population semble se livrer à des cérémonies d’un autre âge.

The wicker man1

Pour en savoir plus sur ce film devenu culte et son ambiance très particulière, nous vous proposons l’article de Tanguy Thévenot, écrit lors de la projection du film en 2013 au Cinéma Opéra à Lyon.

« Œuvre maudite due à l’incompétence de ses producteurs, The Wicker Man (« le Citizen Kane du film d’horreur » selon le magazine Cinefantastique) aura été  invisible en France durant un quart de siècle. 

Victime d’une situation ubuesque à cause de financiers complètement à côté de la plaque, le chef-d’œuvre de Robin Hardy sera passé à la moulinette de monteurs maladroits à la solde de producteurs bien peu scrupuleux, avant de connaître tardivement, les honneurs d’une vraie reconnaissance publique et d’un classement avantageux dans la liste des meilleurs films britannique par le British Film Institute.  
 
Ce film désormais culte n’échappera d’ailleurs pas, en 2006, à la mode des remakes américains raté, avec dans le rôle principal un Nicolas Cage apathique.
 
Scénarisé par le grand manipulateur Anthony Shaffer (Frenzy d’Alfred Hitchcock, Le limier de Joseph L. Mankiewicz), le film se révèle totalement imprévisible et novateur.  
Le sergent Howie, flic vertueux, fervent catholique et toujours vierge (génial Edward Woodward), arrive sur l’île de Summerisle, au nord de l’Écosse, pour enquêter sur la disparition d’une petite fille. 
Dès son arrivée, l’incompréhension s’installe entre ce fervent défenseur de la morale chrétienne et cette communauté autarcique entièrement vouée au culte de la fertilité. 
Pourquoi personne ne semble s’inquiéter de la disparition de la gamine ? Et qui est ce mystérieux chef de l’île, Lord Summerisle, incarné par le grand Christopher Lee plus illuminé que jamais ? 
 
Dans ce choc des cultures (vertueux catholiques contre fornicateurs) lequel se révèlera le plus tolèrant ? Et surtout qui triomphera ? Le sergent Howie ne risque t-il pas d’être victime de ses certitudes et de son incapacité à appréhender son environnement ? 
 
Il est difficile de classer The Wicker Man dans un genre en particulier, tant ce film échappe à tout courant et mode cinématographique. 
Comédie musicale folklorique ? polar ? film d’horreur ? documentaire théologique ? 
Avec ce film, le réalisateur Robin Hardy, formé au documentaire, signe une œuvre singulière qui n’a jamais été copiée car quasiment invisible pendant 25 ans. 
 
Fou, manipulateur, viscéral et terriblement intelligent, The Wicker Man est une œuvre fondamentale, qui mérite d’être (re)découverte aujourd’hui sur grand écran. Le film, restauré en 35 mm par Canal +  propose un montage de 84 minutes, identique à celui sorti en salles en 1973. »  Tanguy Thèvenot (Strawberry Films Forever Lyon)
The wicker man

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s