Production Lyonnaise

[Avant première] Samedi 3 octobre, « Fragments de mémoires »

Samedi 3 octobre 2015 à 18H00, avant première du documentaire « Fragments de mémoires » à La maison des passages. Le film sera suivi d’une soirée festive avec les membres d’Ibuka Rhône-Alpes

Frangment de mémoires

Suite à un groupe de parole où ils évoquent leurs souvenirs d’enfance, des rescapés du génocide des Tutsis au Rwanda, encadrés par le metteur en scène Dominique Lurcel et la psychologue Elise Delage, mettent en place une pièce de théâtre. Le film est basé sur la question du souvenir et de sa transmission, à travers le groupe, avec pour fil conducteur la création de la pièce de théâtre.

Un génocide est inexplicable,c’est l’humanité qui est touchée.
Ce documentaire est aussi là pour montrer que ce ne sont pas « que » des rescapés mais des humains avant tout, avec leur propre vie.

Informations pratiques
La Maison des passages 44 rue Saint-Georges 69005 LYON

Fragments de mémoire

Fragments de mémoires
Réalisation : Clere Elodie & Kabarari Valens
Image : Clere Elodie

La genèse de Fragments de mémoires 

De janvier à juillet 2013, à l’initiative de Valens Kabarari, jeune artiste rwandais (cinéaste) rescapé du génocide des Tutsis au Rwanda 1994, ainsi que d’Elise Delage, psychologue clinicienne lyonnaise, se réunit chaque mois un groupe formé de huit jeunes tutsi, tous enfants au moment du génocide, tous rescapés.  Suite à ce groupe de parole, ces jeunes rescapés installés en Rhône Alpes, encadrés par le metteur en scène Dominique Lurcel et la psychologue Elise Delage, montent  une pièce de théâtre  Tutsi!

 Fragments de mémoires est un documentaire qui suit la création du spectacle Tutsi!  . Le scénario du film est écrit à partir de l’expérience de Jeanne, Manzi, Jean-Paul, Mignonne, Liliane et Valens, tous rescapés du génocide. Avec comme toile de fond une réflexion sur la place de la transmission de la mémoire. La volonté de l’équipe est d’inciter les spectateurs à se poser des questions en partageant cette expérience avec eux.

« Etrangement–et c’est cela, bien sûr, qui bouleverse- dans chaque instant passé avec les membres d’Ibuka, c’est le sentiment du bonheur qui l’emporte. De la sur-vie. Et c’’est cela qu’il faudra faire entendre, sur la scène »  Dominique Lurcel, metteur en scène

Pour en savoir plus : http://tracesdureel.fr/documentaires.php

2 réponses »

  1. Larmes aux yeux,bcp de memories me revient. Seule rescapee de ma famille,ce que vous faitez me touche bcp. Je vis au Canada,Cousine directe de Cedric Manzi. Courage a vous tous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s