Séance Spéciale

[Festival Lumière] Jeudi 15 octobre, Philippe Morier-Genoud présente RAN au cinéma Le Zola

Jeudi 15 octobre à 20h30, dans le cadre du destival Lumière 2015, le comédien Philippe Morier-Genoud, présentera au Cinéma Le Zola, Ran.

Comédien de théâtre et de cinéma, Philippe Morier-Genoud a travaillé avec les plus grands : François Truffaut, Roger Planchon, Louis Malle, Bertrand Tavernier, Arnaud Desplechin…

Ran est une magnifique relecture du « Roi Lear », la chronique impitoyable d’une quête de pouvoir destructrice. L’un des chefs-d’œuvre de Kurosawa, maître du cinéma japonais mis à l’honneur par le festival Lumière 2015.

Retrouvez toutes les informations pratiques concernant la séance  sur le site du cinéma Le Zola ou sur celui du Festival Lumière

Précisons que RAN sera projeté à 3 autres dates pendant le festival :  mardi 13 octobre 2015 à 20:00 Pathé Cordeliersmercredi 14 octobre 2015 à 20:00 CNP Bellecourvendredi 16 octobre 2015 à 20:30 UGC Astoria 

Ran

RAN d’Akira Kurosawa
Japon, 1985, 2h42

Synopsis
Dans le Japon du XVIe siècle, le seigneur Hidetora Ichimonji décide de se retirer et de partager son domaine entre ses trois fils, Taro, Jiro et Saburo. Mais la répartition de cet héritage va déchirer la famille.

Ran2A Propos du film

Pour cette fresque épique, Kurosawa décide de retourner vers son époque de prédilection, le XVIe siècle et les guerres des clans. Croisant l’œuvre de Shakespeare et l’histoire du seigneur Mohri qui, aidé de ses trois fils, réussit à unifier son royaume, le cinéaste s’interroge : et si les fils de Mohri avaient eu le comportement des filles du roi Lear ?

À travers ce film, Kurosawa décrit la folie destructrice des hommes face au pouvoir, la destruction de toute altérité, la trahison, le machiavélisme, la vengeance… Un véritable inventaire du mal inhérent à la nature humaine. À la bataille du pouvoir se mêlent le conflit familial, les meurtres et le bannissement du seul fils aimant.

D’une beauté époustouflante, Ran oscille entre calme et tempête. Le travail de Kurosawa sur les couleurs est admirable, donnant à son œuvre un caractère résolument pictural : selon Jean-Luc Douin, Ran est « un film de calligraphe, une peinture en mouvement. »

Kurosawa, peintre de formation, a passé dix années à confectionner le story-board peint plan par plan de son film qui dans son montage final, dure 2h40. 1400 figurants ont été engagés pour les besoins du tournage qui s’est passé au Japon. Par ailleurs, 1400 armures ont été fabriqués pour eux. 200 chevaux dont certains ont été importés des Etats Unis ont aussi été utilisés. Les centaines de costumes que l’on aperçoit dans Ran ont tous été cousus main pendant deux années durant. Au niveau des décors, le château qui est détruit au milieu du film a été tout spécialement érigé sur les pentes du Mont Fuji. Aucune maquette miniature n’a été utilisée même si à la fin de la scène, le plan d’un autre château en train de brûler a été utilisé.

Avec cette onéreuse coproduction franco-japonaise (née de l’acharnement du producteur Serge Silberman), « le grand cinéaste [qui] ne s’était jamais montré aussi amer devant la folie destructrice des hommes, a juste laissé une petite lueur d’espoir. Spectacle prodigieux de l’horreur des scènes de bataille, choc des armes et des armures comme dans les peintures de Paolo Uccello, affrontements des personnages démesurés. » (Jacques Siclier, Le Monde, 5 septembre 1999)

Ran1

Fiche technique

  • Ran
  • Japon, France, 1985, 2h42, couleurs, format 1.85
  • Réalisation :AkiraKurosawa
  • Scénario : Akira Kurosawa, Hideo Oguni, Masato Ide, d’après la pièce Le Roi Lear de WilliamShakespeare
  • Photo :TakaoSaitô, MasaharuUeda, AsakazuNakai
  • Musique :TôruTakemitsu
  • Montage : Akira Kurosawa
  • Décors :YoshiroMuraki, ShinobuMuraki
  • Costumes :EmiWada
  • Production : Masato Hara, Serge Silberman, Greenwich Film Productions, Herald Ace, Nippon Herald Films
  • Interprètes : Tatsuya Nakadai (Hiderota Ichimonji), Akira Terao (Taro Takatora Ichimonji), Jinpachi Nezu (Jiro Masarora Ichimonji), Daisuke Ryu (Saburo Naotora Ichimonji), Mieko Harada (Dame Kaede), Yoshiko Miyazaki (Dame Sue), Hisashi Igawa (Shuri Kuronage), Kazuo Kato (Kageyu Ikoma), Masayuki Yui (Tango Hirayama)Sortie au Japon : 1er juin 1985
    Sortie en France : 18 septembre 1985

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s