A L'affiche....

Avril et le monde truqué : Un beau film d’animation inspiré de l’univers de Jacques Tardi.

avril_120_prev_rvb-e0750

Avril et le monde truqué
Réalisateur : Christian Desmares, Franck Ekinci
Voix : Jean Rochefort, Olivier Gourmet, Marion Cotillard
Création graphique : Tardi

Animation
France, 2015, 1h45

Date de sortie : 04 novembre 2015

Cristal du long métrage au dernier Festival international du film d’animation d’Annecy

Synopsis
1941. Le monde est radicalement différent de celui décrit par l’Histoire habituelle. Napoléon V règne sur la France, où, comme partout sur le globe, depuis 70 ans, les savants disparaissent mystérieusement, privant l’humanité d’inventions capitales. Ignorant notamment radio, télévision, électricité, aviation, moteur à explosion, cet univers est enlisé dans une technologie dépassée, comme endormi dans un savoir du XIXème siècle, gouverné par le charbon et la vapeur.

C’est dans ce monde étrange qu’une jeune fille, Avril, part à la recherche de ses parents, scientifiques disparus, en compagnie de Darwin son chat parlant, et de Julius, jeune gredin des rues. Ce trio devra affronter les dangers et les mystères de ce Monde Truqué. Qui enlève les savants depuis des décennies ? Dans quel sinistre but ?

« Six ans de travail ont été nécessaires pour mettre en image le foisonnant univers graphique de Tardi, Rien d’étonnant, au vu du résultat : un superbe mélange des genres à la hauteur de ce labeur. » Avoir-àlire.com

avril_2

© Studio Canal

A propos du film

Le film utilise le procédé de l’uchronie – qui repose sur la réécriture de l’Histoire en modifiant un événement du passé – pour plonger dans une époque qui mêle faits réels et imaginaires. Dans cette nouvelle histoire de France (et du monde), grâce à la mort accidentelle de Napoléon 3,  la guerre de 1870 entre la France et la Prusse n’a pas eu Lieu, la dynastie « Napoléon » continue de régner et  l’électricité n’a jamais été inventée.

Soixante-dix ans plus tard, en 1941, Napoléon V, dirige la France alors qu’une organisation secrète, l’Alliance, capture les scientifiques du monde entier et espionne l’humanité à l’aide de rats ou pigeons espions.  Dépossédé de ses savants, privé des inventions capitales comme l’électricité, l’aviation ou le moteur à explosion, le monde est resté figé à  la fin du XIXe siècle. C’est donc le charbon qui domine. Paris est une ville enfumée, ultra polluée, recouverte d’une épaisse couche de suie, survolée d’aéronefs et envahie d’automobiles au charbon. Elle comprend une double tour Eiffel servant de terminus/gare à une liaison Paris-Berlin par téléphérique.

Avril3

© Studio Canal

A l’instar d’un Paris rétro-futuriste, l’ensemble du décor déborde d’inventions architecturales et mécaniques. Le film est aussi rempli de références visuelles à ce cinéma des années 30-40 q comme Quai des brumes ou Hôtel du Nord.

Si l’ambiance est assez sombre comme dans comme dans les BD de Tardi, les dessins sont magnifiques et les caractères des personnages très bien décrits. Mention spéciale à Darwin, le compagnon d’Avril – un chat qui parle – rendu délicieusement atypique à travers la voix du chanteur Philippe Katherine. Le reste du casting voix est d’ailleurs impeccable. C’est  Marion Cotillard qui prête son timbre à Avril et Olivier Gourmet interprète son père. Contrairement à la plus part des films d’animation, l’héroïne Avril est une jeune fille rebelle, qui se moque totalement de son apparence, qui préfère sauver le monde plutôt que de rencontrer le prince charmant.

Notons aussi l’utilisateur de la couleur qui est réservée aux personnages, les décors sont en noir et blanc avec une touche de Sépia.

Le film laisse ainsi balader notre imagination dans une fantasy foisonnante.  Avril et le monde truqué  est une histoire aux multiples rebondissements qui se distingue par son originalité, son univers graphique et l’attention particulière apportée au doublage.   Avril et le monde truqué, propose aussi une réflexion sur l’évolution des technologies, les conséquences pas toujours maîtrisées des découvertes scientifiques.

Avril7

© Studio Canal

L’univers de Jacques Tardi

Le film doit beaucoup à la collaboration du scénariste du Transperceneige, Benjamin Legrand, et de Jacques Tardi, le père ‘ Adèle Blanc-Sec. Avril et le monde truqué a connu un long développement qui s’est étalé sur sept ans. Sur une idée de Benjamin Legrand, un scénario a été écrit afin qu’il soit à la fois original et proche de l’univers de Jacques Tardi auquel les scénaristes souhaitaient rendre hommage.

Benjamin Legrand, ami de Jacques Tardi (pour qui il a écrit l’album Tueurs de Cafard), explique avoir d’abord travaillé sur l’idée d’une série reprenant l’univers de son vieil ami. Convaincu par les producteurs de le transformer en long, il a travaillé avec Tardi à l’élaboration de l’univers, des personnages et d’une première ébauche de récit. A partir de là, il s’est mis à écrire seul avant d’être rejoint par Franck Ekinci, Finalement, c’est ce dernier qui achèvera seul le scénario d’Avril et le monde truqué.

Jacques Tardi,  est surtout intervenu au début du  projet (à partir du dixième jet du scénario), en réalisant des esquisses des personnages, de leurs costumes, en travaillant leurs attitudes ou leur manière de se déplacer. Avril est une sorte d’Adèle Blanc-Sec, le policier idiot est un peu l’inspecteur Caponi – autre personnage récurrent de sa BD – et les décors de Paris au début du siècle sont fidèles à son univers. Mes machineries, engrenages et autres technologies « rétro-futuristes », dessinés avec un extrême souci du détail, rappellent aussi « Le démon des glaces« , album de Tardi sorti en 1974. Parmi la multitude de trouvailles inspirée de l’univers de Tardi,  le téléphérique reliant Paris à Berlin et dont la gare se situe entre deux Tour Eiffel jumelles. « On a beaucoup été inspirés par Jules Verne et le catalogue de la Manufacture de Saint-Étienne », souligne le dessinateur.
Les personnages sont eux aussi sortis tout droit de l’univers de Tardi. Les animateurs ont su reproduire les expressions faciales et gestuelles caractéristiques de l’auteur. L’humour décalé, acide, cite également Tardi.

L’influence de l’univers de Tardi est cependant moins sensible dans la dernière partie du film qui se déroule dans la jungle.  Jacques Tardi se sentant moins à l’aise avec les ambiances graphiques des années 50-60, il a laissé le soin aux réalisateurs d’intervenir dans cette partie. Mais même dans cette partie, comme le dit, le Christian Desmares  co-réalisateur,  des boulons ont dû être ajoutés.

«Je me suis occupé de la conception graphique. Les personnages ont parfois évolué pendant cette période préparatoire, mais certains m’étaient souvent très familiers : il y a là un vieux scientifique qui rejoint tous les savants fous que j’ai pu dessiner, un policier qui ressemble à Caponi, l’inspecteur d’Adèle Blanc-Sec, beaucoup de choses que je connaissais bien, que j’aime faire… Pour les machines, je les “fabrique” en piochant des images dans de vieilles revues d’époque, comme La Science et la vie, ou encore les catalogues de La Manufacture de Saint-Etienne : j’y trouve toutes sortes d’ustensiles, de trucs et de morceaux, que je combine pour inventer des engins, comme les automobiles “à chaudières” qu’on voit dans Avril. C’est du bricolage ! Mais il faut que ça ait l’air de fonctionner pour de bon, que ce soit crédible, logique. On a beaucoup remanié, retravaillé, transformé. Cela dit, la fabrication d’un dessin animé, c’est incroyablement long : il faut à peu près un an pour faire un album. Là, du début à la fin, l’aventure en a duré sept ! Moi j’ai fait les dessins, et ensuite, ils s’en sont emparé, c’est devenu leur affaire. » Jacques Tardi

Avril

© Studio Canal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s