A la une

Des lyonnais nommés pour le Cesar technique 2016 !

Lumières numériques2

La société lyonnaise Lumières Numériques, installée sur le pôle Pixel, est nommée au César technique 2016 pour la post-production du film « la Glace et le Ciel » de Luc Jacquet. Lumières Numériques est un laboratoire à taille humaine, employant quatre permanents et collaborant avec une dizaine d’intermittents du spectacle.

Le film met en scène l’histoire de Claude Lorius, parti en 1957, étudier les glaces de l’Antarctique. Ce scientifique a passé, entre 1956 et 1985, plus d’une décennie sous les latitudes extrêmes australes en 22 expéditions. Le film relate une aventure humaine et scientifique hors du commun, le récit d’une existence passée à traquer au plus profond des glaces les secrets bien gardés de la vie. Il nous raconte l’histoire de notre Terre, de notre avenir, un avenir intimement lié à l’impact de l’homme sur notre planète.

Lumières numériques

Claude Lorius et Luc Jacquet

 Pour Lumières Numériques, ce projet est unique. En effet, le film est constituée d’images d’archives de 1956 à nos jours, de parties tournées en pellicules argentiques, et d’autres réalisées en numérique.

Afin que les images du film soient toutes de grande qualité, la première étape du travail de Lumières Numériques consiste à numériser toutes les pellicules retrouvées par les documentalistes, les restaurer, et les recadencer  à 24 images par seconde.   Parallèlement à se travail, la société conseille l’équipe de Luc Jacquet pour le choix des caméras argentiques et numériques utilisées pour le tournage.

Lumières numériques1

Mouvement de grue et crevasse

Enfin, toutes les données issues du tournage et des archives sont étalonnées.  Cette phase consiste à mettre l’ensemble des images en conformité avec le format de diffusion en salle. A cette étape, est aussi effectué un travail sur la couleur (traitement de la saturation et des teintes), la lumière. Ceci pour répondre aux exigences de qualité du réalisateur et assurer un cohérence au film au niveau des lumières, de la tonalité des couleurs …

Ensuite Lumières Numériques  a passé la main au monteur et s’est fait moins présente jusqu’à la sélection du film pour clôturer le festival de Cannes 2015. A ce moment, la société, dans des délais très courts, finalise le DCP (format numérique dans lequel sont projetés les films en salle).

Vous pouvez en savoir plus sur le travail effectué par Lumière Numérique sur  « la Glace et le Ciel » ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s