A la une

Dimanche 10 janvier au Zola, Ciné Doudou, Laban et Labolina

Dimanche 10 janvier à 10h30 au cinéma le Zola,  c’est Ciné Doudou, le rendez-vous  mensuel  des touts-petits (à partir de 2 ans).

Zozo, le doudou du Zola et animateur vedette du Ciné Doudou fera de nouveau le bonheur des enfants, leur souhaitera la bonne année et les initiera à la projection de  cinéma avant le film. La séance sera suivi du traditionnel apéro-sirop.

Les places pour la séance de Ciné Doudou, ce dimanche 10/01 à 10h30 sont déjà en vente à la caisse du Zola. N’hésitez pas à acheter le précieux sésame à l’avance car Zozo et son Ciné Doudou connait un succès grandissant…

Toutes les informations pratiques sur le site du cinéma : www.lezola.com

 

ciné doudou

A l’affiche, Laban et Labolina

Les fantômes les plus célèbres de la Suède vont vivre, devant les yeux émerveillés des enfants, des aventures toutes simples et amusantes.  Les histoires sont inspirés des livres de Inger et Lasse Sandberg consacrés à Laban le petit fantôme

A partir de 2 ans, durée du programme: 43 mn

laban1

Laban et Labolina
Réalisation : Lasse Persson, Per Ahlin, Alicja Jaworski
Suède – 43 mn – 2007
Animation dès 2 ans

Description

Laban vit au château Froussard avec ses parents et sa petite sœur Labolina. Il s’estime suffisamment grand pour faire du baby-sitting, du camping ou même aider son père à hanter le château. Sauf qu’à la tombée de la nuit, le petit Laban a une peur bleue… de tout ce qui bouge ! 

Six histoires en une : Maman fantôme a le hoquet, Un grand garçon, Perdons-nous dans les bois, La Fièvre arc-en-ciel, Une nuit agitée et L’Affreux papa.

laban3

Ces récits mettent en scène des situations dans lesquelles les tous petits peuvent facilement se reconnaître. Ainsi, les bêtises en cachette des parents, les histoires racontées sous la couette ou encore les jeux avec Rufus le chien font partie des scénettes tendres et amusantes qu’il est possible d’apprécier dans Laban et Labolina.

Chaque histoire s’ouvre sur un extérieur en carton, donnant l’impression d’avoir été colorié au feutre. Le décor permet de s’inventer son propre monde et de tisser des liens avec les jeunes spectateurs et leurs activités. La narratrice, véritable conteuse, développe un univers et propose une réflexion sur les actions des petits fantômes. A la manière d’une fable, une morale clôt chaque histoire, sans culpabiliser.  Laban est un fantôme qui est plus effrayé qu’il ne fait peur, provoquant ainsi nombre de situations cocasses ; d’autant que la petite sœur se révèle bien plus téméraire.

laban

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s