actualité

Jeudi 28 janvier à l’Institut Lumière – Jia Zhang-ke par Jean-Michel Frodon

Jeudi 28 janvier, à l’Institut Lumière, deux séances exceptionnelles, en présence de Jean- Michel Frodon (Collaborateur du site internet Slate.fr, ancien rédacteur en chef des Cahiers).

Jean-Michel Frodon évoquera la carrière du réalisateur chinois, dont le dernier film Au-delà des montagnes connait un beau succès dans les salles de cinéma. Il présentera deux séances dont le documentaire inédit de Walter Salles (Sur la route, Carnets de voyage, Central do Brasil))  Jia Zhangke, un gars de Fenyang

A la pause, signature par Jean-Michel Frodon, de son livre Le Monde de Jia Zhang-Ke (Yellow Now, Côté Cinéma, 2016)
Toutes les informations pratiques sur www.institut-lumiere.org

« Nul n’incarne mieux l’essor du cinéma chinois que Jia Zhang-ke. » Jean-Michel Frodon Le Monde de Jia Zhang-ke (Yellow Now / Côté cinéma)  »


AU PROGRAMME !

18h30 Jia Zhangke, un gars de Fenyang de Walter Salles
(documentaire, 2014, 1h34, coul.)jiazhangke-1

Le cinéaste brésilien Walter Salles dit son admiration pour le cinéaste chinois et le suit dans sa ville natale : portrait intime, aux racines de ce réalisateur passionnant, présenté par Walter Salles lui-même.

21h A Touch of Sin de Jia Zhang-ke
(Chine, 2013, 2h09, coul, int. – de 12 ans, avec Wu Jiang, Baoqiang Wang, Tao Zhao, Lanshan Luo)a-touch-of-sin

Quatre personnages, quatre provinces, un seul et même reflet de la Chine contemporaine.
« Un hommage vibrant aux humiliés et offensés du monde entier. Et à l’art qui les sauve ». Télérama

Dahai, mineur exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, décide de passer à l’action. San’er, un travailleur migrant, découvre les infinies possibilités offertes par son arme à feu. Xiaoyu, hôtesse d’accueil dans un sauna, est poussée à bout par le harcèlement d’un riche client. Xiaohui passe d’un travail à un autre dans des conditions de plus en plus dégradantes… Quatre personnages, quatre provinces, un seul et même reflet de la Chine contemporaine : celui d’une société au développement économique brutal peu à peu gangrenée par la violence.

Prix du Scénario au Festival de Cannes.

Lire l’article de Journal Cinéphile Lyonnais : https://journalcinephilelyon.com/2013/12/13/a-touch-of-sin-de-jia-zhiang-ke/

«Pas un plan qui ne subjugue, pas une trouvaille de mise en scène qui ne suscite l’admiration. Du grand art. » Le Monde

« Au fil d’une narration tendue comme la corde d’un arc ou celle d’un pendu, portée par une énergie et une maîtrise extraordinaires, sublimée par des envolées sidérantes, riche de moments inoubliables, le film de Jia Zhang-ke (…) est noir, mais il a la pureté d’un diamant. » Le Nouvel Observateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s