Festival

[Hallucinations collectives] Vendredi 25 Mars, Phase IV le seul film de Saul Bass

Le festival Hallucinations Collectives est de retour pour sa 9ème édition du 22 au 28 mars au Cinéma Comoedia. Comme chaque année, nous a été concocté un beau programme de films étranges, différent de ce que nous donne à voir la programmation hebdomadaire des cinémas. Découvrez la programmation complète du festival : ici

Parmi les nombreuses séances spéciales proposées par le festival, notons, vendredi 25 Mars à 21h30 au Comoedia;  la projection de Phase IV, le seul film réalisé par Saul Bass, connu pour les affiches et génériques stylisés qu’il a conçus pour Preminger, Hitchcok, Frankenheimer, Scorcese.

Boudé par le public et la critique à sa sortie, Phase IV est désormais considéré comme un classique de la SF haut de gamme !

 

phaseIV-197x300
Phase IV
Réalisateur : Saul Bass
Avec Nigel Davenport, Lynne Frederick, Michael Murphy
Année : 1974, Origine : UK/USA, Durée : 84 min
Format : DCP – vostf
Film interdit aux -12 ans
Synopsis

Au cours de ses recherches, le savant Ernest Hubbs découvre que des fourmis ont réussi à dévorer certains insectes, en principe leurs prédateurs. Dotées d’une intelligence exceptionnelle, elles semblent se concerter. Assisté d’un jeune chercheur, Lesko, Hubbs s’installe dans une station en Arizona et demande aux paysans d’évacuer la région. Il commence l’étude, et bientôt la destruction de ces fourmis devenues dangereuses pour l’homme. Seule une famille refuse de quitter les environs. Elle est anéantie par l’insecticide toxique. Dans un moment de révolte, une survivante, Kendra, renverse un bocal de fourmis. Celles-ci se répandent dans la campagne environnante, où elles résistent de mieux en mieux aux insecticides…

A propos du film

Saul Bass, graphiste de formation, est surtout célèbre grâce aux affiches et génériques stylisés qu’il a conçus pour Preminger, Hitchcok, Frankenheimer, Scorcese. Citons quelques titres de films dont le générique est son oeuvre : L’Homme au Bras d’Or, Le Tour du Monde en 80 Jours, Sueurs Froides, La Mort aux Trousses, Spartacus, Exodus, West Side Story, Bunny Lake a disparu, Grand Prix, Alien, Les Nerfs à Vif et Casino. Il a signé une soixantaine de générique.

Phase IV, son unique long-métrage en tant que réalisateur, témoigne de son savoir-faire de designer ; bien sûr par des motifs visuels travaillés, mais aussi par une structure narrative soigneusement établie. S’éloignant des stéréotypes du film d’invasion animale, le scénario place un nombre limité de protagonistes dans un espace restreint pour les confronter à des questions essentielles.

Pour ce qui est des plans spectaculaires, c’est surtout du côté des fourmis qu’on les trouvera, avec des scènes tournées en macro absolument stupéfiantes, même pour le spectateur contemporain.

Boudé par le public et la critique à sa sortie, Phase IV est désormais un classique de la SF haut de gamme.

Lire une critique du film : ici

phaseIV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s