A L'affiche....

Dalton Trumbo, un film émouvant qui lève le voile sur une période trouble d’Hollywwod

trumbo

Dalton Trumbo de Jay Roach
Avec Bryan Cranston, Elle Fanning, Diane Lane, Helen Mirren
USA, 2016,  2h04.

Synopsis

En 1943, à Hollywood, Dalton Trumbo est le scénariste le plus en vogue. Mais sa notoriété ne l’empêche pas de se retrouver dans la tourmente lorsque l’appareil gouvernemental entreprend d’identifier les éléments subversifs au sein des médias et des milieux du divertissement. Reconnu pour ses sympathies communistes, Trumbo est appelé en 1947 à témoigner devant la Commission sur les activités antiaméricaines. Refusant de répondre aux questions posées, il est condamné à de la prison et à sa sortie est banni par tout les producteurs d’Hollywood.

trumbo1

A propos du film

Dalton Trumbo le réalisateur d’un seul film johnny s’en va t’en guerre,  a fait parti des dix acteurs, scénaristes et réalisateurs blacklistés à Hollywood. Nous sommes en 1947, la guerre froide éclate sur les cendres et les cadavres de la Seconde guerre mondiale. Dans la paranoïa de circonstance, l’industrie cinématographique américaine se persuade qu’elle est gangrénée par le communisme. McCarthy a déjà ses émules, et la « chasse aux sorcières » sera totale et absolue. Dix hommes vont néanmoins refuser de répondre par « Oui » ou par « Non » à la question êtes vous membre du parti-communiste devant un tribunal érigée en institution sous le nom de « Commission des activités antiaméricaines ». Trumbo est l’un de ceux-là, il évoque pour justifier son attitude le premier amendement de la constitution américaine (lequel porte en outre sur la liberté d’expression et de religion).

trumbo2

Trumbo écopera de dix mois de prison et lors de sa sortie personne ne veut prendre le risque de voir apparaître son nom au générique. Cependant, Trumbo ne cessera jamais de travailler. Bien au contraire, usant de ruses et de pseudonymes, l’homme sera un des scénaristes les plus prolifiques de l’époque. Il écrit le scénario de nombreuses séries  Z pour le grand bonheur d’un producteur de Nanars Alen Hird. Personnage inventé afin de pouvoir réunir les points de vue et évoquer le sort des scénaristes communistes ayant été réellement blacklistés. Le réalisateur s’est inspiré de la vie de cinq d’entre-eux : Samuel Ornitz, Alvah Bessie, Albert Maltz, Lester Cole et John Howard Lawson.

Pendant cette période,  Trumbo réussit à remporter sous une autre nom deux Oscars  pour Vacances Romaines (1954) de Willer et Les clameurs se sont tues  (1957).  Un moment à la fois émouvant et drôle du film est l’attribtion de l’Oscar pour Les clameurs se sont tues à un scénariste absent de la cérémonie, et impossible à identifier. Ces deux Oscars lui seront  attribués de plein droit des années plus tard, l’un avant sa mort en 1975, l’autre en 1993.

null

Le film montre bien les difficultés psychologiques, la peur qui rongent Trumbo et font de lui un « tyran » envers sa femme et ses enfants. Sorti de prison, Trumbo n’a que deux obsessions écrire des scénarios et faire abolir The Black List.  La complexité du personnage est bien montrée, humaniste, adhérent au parti communiste mais aussi aimant l’argent et doté d’un important égo. Dans sa deuxième partie, le film nous fait découvrir de manière habile les ravages de cette chasse au sorcière sur les individus, leur santé, leur vie familiale. Nous éprouvons même de l’empathie pour ceux comme Edward G. Robinson qui pour survivre livrent les noms de certains de leur collègues.

trumbo5

C’est lors de l’écriture des scénarios de Spartacus de Kubrick produit par Kirk Douglas et d’Exodus d’Otto Preminger  que son nom ré-apparaitra aux générique des films. Nous sommes alors en 1963, le Mackartisme c’est atténuée et depuis, à Hollywood les rumeurs vont bon train concernant l’écriture du scénario oscarisé de « Les clameurs se sont tues » par Trumbo. Aussi Kirk Douglas et Otto Preminger  arriveront non sans mal à imposer Trumbo comme scénariste de leur film. La réapparition du nom de Trumbo aux génériques des films provoquera la mort de la « Black list » à Hollywood.

Trumbo est réalisé par Jay Roach, qui s’est fait connaître grâce à des comédies comme Austin Powers , Meet the Parents ou le remake d’un Dîner de cons. L’ensemble des acteurs sont excellents. Notons la performance de Bryan Cranston qui excèle dans le rôle de Trumbo et d’ Helen Mirren qui se distingue dans le rôle d’une chroniqueuse spécialisée dans le potin, dont les écrits font trembler le Tout-Hollywood. L’actrice britannique en impose dans un personnage à la fois élégant et perfide.

trumbo3

 Trumbo est un film fluide, très rythmé, truffé de dialogues percutants et de répliques assassines. L’émotion est très forte dès que Trumbo sort de prison.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s