Festival

Les 24 et 25 mai, Primavera en documentaire au Musée des Confluences

Les thèmes abordés sont en lien avec ceux de cette seconde édition de Primavera Latina : les océans et les villes.

Projections gratuites, sans réservation.
Túmaco Pacífico Le 24 mai à 12h30 et Calle López Le 25 mai à 12h30.

Plus d’informations :
Musée des Confluences.
Toutes les séances sont présentées et commentées.

tumaco-pacifico-500

Túmaco Pacífico

Documentaire colombien de Samuel Córdoba / 2008 / 90’
1er prix du public, 26e édition du Festival de cinéma latino-américain de Bordeaux, France 2009 – Prix du meilleur long métrage documentaire, FESAALP 2009.

Commentaire : Thierry Lesprit, responsable du Festival Documental (Lyon) et Domenico Chiappe, écrivain et océanographe

Túmaco est une ville surpeuplée de la côte pacifique colombienne. Dans ses quartiers populaires, la population afro-colombienne y a construit des maisons sur pilotis. C’est ici qu’habitent Junior, Carmen, Eduarda et Carlos. Chaque jour, ils se rendent dans la mangrove où ils cherchent des coquillages qu’ils vendent à leur retour. Mais les coquillages se font rares et sont de petite taille. Tour à tour, ils nous livrent des histoires de vie et partagent leurs interrogations les plus profondes. Chaque personnage nous révèle ses difficultés à survivre aux pièges de la pauvreté, ainsi que son attachement à sa propre culture.
Visualiser le Trailer

callelopezweb200x300Calle López

Réalisé par Gerardo Barroso & Lisa Tillinger • 80 mn • 2013 •
Citlali court, rit et joue dans la rue ; elle a trois ans. La Flaca lave les voitures et fait des petits boulots pour gagner sa vie. Dans cette buvette clandestine, seuls entrent les amis de Don Pepe, qui ont pour la majorité plus de 60 ans. La Calle López se trouve dans le quartier San Juan, dans le centre historique de la ville de Mexico. C’est une scène vieille et récente à la fois, où les personnages sont unis par un rituel quotidien : le travail. La calle Lopez est un lieu de migrants, venus du monde entier, et ce que le spectateur peut observer dans cette rue, c’est le microcosme de Mexico. La vie n’y est pas toujours facile et les protagonistes doivent survivre au jour le jour. Le documentaire suit ces personnages le temps d’une journée et d’une nuit, s’infiltrant dans l’artère vivante qu’est la calle Lopez pour redonner foi dans une architecture humaine libre, âpre et digne.

Prix spécial du jury au festival international du film d’environnement

Animateurs : Marie-France Prévôt-Schapira Leo OrellanaSelina Rodríguez

Visualiser le Trailer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s