Séance Spéciale

[Ciné débat] Mardi 14 juin au Zola, Terre d’aveugles en présence du réalisateur

lignerouge

Mardi 14 juin à 20h30, au cinéma Le Zola de Villeurbanne, projection de Terre d’aveugles, documentaire autour de la cécité, en PRÉSENCE DU RÉALISATEUR, PATRICE ROBIN.

 Toutes les informations pratiques sur www.lezola.com

lignerouge

 

terredaveugles-affiche%20157110dc0ca582

Terre d’aveugles
Réalisation : Patrice Robin
Documentaire

France, 2016, 1h08

Synopsis

 La cécité. Qu’elle soit totale ou partielle, les protagonistes du film vivent avec.
Tout comme leurs déplacements, leurs vies ressemblent souvent au parcours du combattant. Ce documentaire révèle leurs révoltes et leurs résignations face à un monde indifférent. Il s’intéresse au regard qu’ils portent sur leur condition, leur statut dans la société.
Tel un miroir, Terre d’aveugles, parle de la place que nous accordons à l’autre, de notre relation à l’autre et de cet autre nous-mêmes.

terre-daveugles1

Le mot de Patrice Robin

« Epuré de tout commentaire, ce film nous introduit au cœur d’un univers urbain hostile où chaque geste, chaque déplacement, chaque bruit, chaque mot prend de l’importance. Il invite à voir et à entendre des personnes aveugles et malvoyantes en privilégiant des voix authentiques et singulières. Les protagonistes racontent cette indicible douleur qu’il leur faut supporter et apprivoiser pour accepter leur sort, celui d’être continuellement au rang des exclus en raison de leur handicap.

Ils nous livrent quelques bribes de leur histoire. A partir de faits, de scènes précises, ils mettent à jour un héritage culturel, celui des aveugles. Quel est leur rapport au monde, comment l’appréhendent-ils ?

S’interroger sur ce que signifie la cécité est l’essence même de ce documentaire dont l’enjeu est d’établir une passerelle entre des personnes privées de la vision et d’autres dotées du pouvoir de voir. Ce film renvoie à notre aveuglement à l’égard des handicapés avec son lot de préjugés et de figures imposées.
Ce voyage dans leur univers nous fait découvrir leurs alternatives pour vivre et survivre au quotidien, leurs difficultés à ouvrir des portes encore interdites aujourd’hui. Cette manière d’être au monde, présentée à travers la vie quotidienne, professionnelle et intime, met en lumière la dialectique qui existe en eux, ce mouvement entre le doute et l’assurance, l’acceptation et le refus qui grondent intérieurement.

Je filme les empreintes du handicap. Je suis pas à pas le parcours et le piétinement des personnages. Ils s’expriment face à moi, face à nous.

Chacun, chacune, s’est lancé(e) un défi : être reconnu(e) pour soi- même. « Je veux vivre avec vous, je veux travailler avec vous et je veux avoir ma place dans la société. » Patrice Robin

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s