institut lumière

R… ne répond plus, l’un des premiers documentaires des Frères Dardenne, à découvrir à L’Institut Lumière

lignerouge

Vendredi 01 juillet 2016 à 19h00, après la venue des frères Dardenne Rue du Premier film  mercredi 30 juin, l’Institut Lumière nous propose de découvrir l’un des premiers films des deux réalisateurs « R… ne répond plus », tourné en 1981

Toutes les informations sur la rétrospective des frères Dardenne organisée par l’Institut Lumière : www.institut-lumiere.org

lignerouge

R1

R… ne répond plus de Jean-Pierre et Luc Dardenne
Documentaire, Bel, 1981, 52min, coul 

Durant trois mois, les frères Dardenne ont mené une enquête sur les radios libres en Europe. Dans le titre, « R » c’est le réel. Ils ne pensent pas que la radio libre puisse donner une parole qui aurait du sens au point de changer la société.

 

r-ne-repond-plus

« Sept radios baptisées « libres » par opposition aux radios « liées » à l’état, que nous avons visitées durant trois mois (décembre, janvier février 81). Sept radios qui sont sept mondes, mixtures de pratiques et de mythes organisées autour de la circulation de cet élément premier et paradoxal : le son, médium invisible, qui ne se donne pas à l’image et qui pourtant est le plus grand producteur, la source la plus féconde de mythes d’images.

Faire des images et du son (faire un film) sur des radios libres peut être une certaine façon de faire des images sur des images, tenter de saisir avec des images et du son une situation, un moment du fonctionnement d’une radio, du son, comme l’incarnation ou l’impossibilité d’incarnation d’une image, d’un mythe.

Le film est cet essai d’une mise en image des mythes véhiculés par les sons des radios libres. Mythes qui sont directement liés aux pouvoirs de métamorphose et de communication du son, revus et corrigés par les obsessions de notre époque sur la communication : plus ça communique, mieux c’est (mythe cybernétique). A nouveau médium, nouveau démiurge de la révolution sociale (mythe politico-techniciste).

Nous avons filmés les radios libres dans des situations où mythes et réalités se rencontrent, lorsque le mythe de la vois se faisant actien devient : émettre un volume de sons = construire une surface de vente, émettre un appel à descendre dans la rue devient 2000 manifestants se battant toute une nuit contre la police. Elles sont filmées aux moments où le mythe vient s’écraser sur le sol de la réalité, où communiquer un fait s’inverse en un délire d’opinions, où le langage qui croyait dire vrai est vaincu par le langage qui dit fort.

Entre ces mythes et les pratiques des différentes radios, entre les images enfantées par les pouvoirs du son et les images des radio entrain de diffuser leurs informations et leurs musiques, surgissent, comme des diables de leur boîte, les K, les commentateurs du film à la fois pris dans le filet mythique et cherchant à en défaire les mailles, philologues rieurs à la recherche des significations de cette nouvelle alliance entre le mot radio et l’adjectif libre, questionneurs intempestifs à la poursuite d’une réponse qui ne vient pas : ici K2, demande où est passé REEL ?

Les radios libres sont-elles une possibilité de recréer du réel, leurs vois ont-elles assez de souffle pour ranimer, ou à l’inverse ne commencent-elles à parler vrai, à faire passer du réel que lorsque celui-ci a déjà commencé à exister, comme en 1977 dans les rues de Milan et de Rome.  » Jean-Pierre et Luc Dardenne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s