Festival

Festival du film italien au Ciné-Caluire du 16 au 22 novembre 2016

lignerouge

plaquette_3eme_festival_italien_-_1ere_paeA l’affiche de la troisième édition du Festival du film italien au Ciné-Caluire , de la comédie à l’italienne et un cycle Marco Bellocchio !

Mauro Cos, cinéphile et spécialiste du cinéma italien proposera avant chaque séance du soir, une présentation détaillée du film. Il nous donnera des « clés de lecture » afin d’appréhender le film de manière plus complète et avec un regard différent.

Le festival ouvrira  mercredi 16 novembre à 20h30 avec l’avant première du dernier film de Marco BELLOCCHIO « Fais de beaux rêves » et se clôturera avec la ressortie en avant première de IL Vigile, un film rare avec Alberto Sordi?

Entre temps vous aurez le temps de (re)découvrir des classiques de la comédie italienne : Le Pigeon, Parlons Femmes, Il Boom, Mon dieu, comment suis-je tombée si bas ?, L’Argent de la vieille, des  films de Marco BELLOCCHIO : Le Metteur en scène de mariages, Les poings dans les poches, Le saut dans le vide.

Le programme : 3ème Festival du cinéma italien

Ciné Caluire 36 Avenue Général de Gaulle, Caluire
Le site du cinéma : www.cinecaluire.org

lignerouge

LES FILMS


FAIS DE BEAUX RÊVES (Fai Bei Sogni)
En avant première ! 2016. 2h14. Italie/France. Drame.
De Marco Bellocchio. Avec Barbara Ronchi, Bérénice Bejo, Dario Dal Pero.

Turin, 1969. Massimo, un jeune garçon de neuf ans, perd sa mère dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours après, son père le conduit auprès d’un prêtre qui lui explique qu’elle est désormais au Paradis. Massimo refuse d’accepter cette disparition brutale. Année 1990. Massimo est devenu un journaliste accompli, mais son passé le hante… Bellocchio explore la tragédie de l’intime avec brio. Intelligence du cœur et de l’esprit, fluidité et rigueur de la mise en scène. « Télérama »


PARLONS FEMMES
En N&B (Se permettete parliamo di donne) 1966. 1h50. Italie.
Comédie. De Ettore Scola. Avec Vittorio Gassman, Sylva Koscina, Antonella Lualdi.

Un cavalier mystérieux fait escale dans une ferme isolée, un dandy urbain se fait passer pour un mari modèle, un prisonnier naïf se voit accorder une permission grâce aux stratagèmes de sa femme, un fils à maman pleutre est chargé de défendre l’honneur de sa sœur… huit sketches, ou autant de manières de rire des obstacles qu’hommes et femmes se plaisent à dresser entre eux. Une comédie cocasse et schizophrène qui dessine le portrait de l’Italie des années 60. « Fiches Cinéma »


LE PIGEON (I Soliti ignoti)
En N&B 1959. 1h51.
De Mario Monicelli. Avec Claudia Cardinale, Vittorio Gassman, Renato Salvatori.

Cosimo se fait arrêter par la police alors qu’il tente de dérober une voiture. Pour sortir de prison plus rapidement, il demande à ses complices extérieurs de lui trouver un « pigeon », quelqu’un qui prendra sa place derrière les barreaux. C’est Pepe, boxeur à la manque, qui se présente au directeur de la prison pour clamer sa culpabilité ; mais celui-ci décide de les coffrer tous les deux… Une comédie grinçante, qui rassemble la crème du cinéma italien de l’époque, pour raconter les déboires d’une bande de bras cassés. « Libération »


IL BOOM
En N&B 1963. 1h28. Italie. Comédie.
De Vittorio De Sica. Avec Alberto Sordi, Gianna Maria Canale, Ettore Geri.

Un homme ruiné tente de devenir riche par tous les moyens…  » Il Boom  » est une brillante tragi-comédie qui met en scène l’envers du décor de la fameuse dolce vita romaine des années 60.


LE METTEUR EN SCENE DE MARIAGES
(Il Regista di matrimoni) 2007. 1h40. Italie/France. Drame.
De Marco Bellocchio. Avec Sergio Castellitto, Donatella Finocchiaro, Sami Frey.

Franco Elica, metteur en scène, est désespéré par le mariage de sa fille. Réfugié au fin fond d’un petit village, il fait la connaissance d’un prince cultivé mais ruiné. Le prince lui propose de filmer le mariage de sa fille Bona. Franco tombe instantanément amoureux de la sublime princesse et décide de la sauver de ce mariage de raison. Une mise en scène particulièrement brillante – virtuose même. « Positif »


MON DIEU, COMMENT SUIS-JE TOMBEE SI BAS ? (Mio Dio, come sono caduta in basso ?)
1975. 1h50. Italie. Comédie. De Luigi Comencini.
Avec Laura Antonelli, Alberto Lionello, Michele Placido.

Sicile, début du XXème siècle. Eugenia Maqueda et Raimondo Corrao, marquis de Maqueda découvrent lors de leur nuit de noces qu’ils sont frère et sœur. Il leur est donc impossible de consommer le mariage. Mais les besoins de la belle Eugenia sont de plus en plus pressants… Satirique et burlesque, magnifiquement filmé et mis en scène, « Mon Dieu comment suis-je tombée si bas ! » tourne en ridicule la bourgeoisie italienne du XIXème siècle. « Télérama »


L’ARGENT DE LA VIEILLE
(Lo Scopone scientifico) 1977. 1h58. Italie. Comédie. De Luigi Comencini.
Avec Alberto Sordi, Silvana Mangano, Bette Davis.

Une américaine très riche est passionnée par les jeux de cartes. Son jeu préféré est le « scopone scientifico » auquel elle joue quand elle est en Italie. Là-bas, sa demeure surplombe un bidonville de Rome et madame se plaît à défier les pauvres gens au cours de parties où elle est sûre de remporter la mise… Cette allégorie sur la lutte entre le sous-prolétariat et le capitalisme est l’une des plus belles comédies de Luigi Comencini. « Le Monde »


LE SAUT DANS LE VIDE
(Salto nel vuoto) 1979. 2h. Italie/France. Drame.
De Marco Bellocchio. Avec Michel Piccoli, Anouk Aimée, Michele Placido.

La petite amie de Giovanni est défenestrée. Immédiatement, le juge Ponticelli le pointe du doigt. Très vite, la sœur de Giovanni vient mettre son grain de sel dans l’affaire et les choses s’enveniment… Une œuvre déstabilisante qui fait figure de révolution stylistique chez Marco Bellocchio. « VoirALire »


LES POINGS DANS LES POCHES (I Pugni in Tasca)
En N&B 1966. 1h45. Italie. Drame.
De Marco Bellocchio. Avec Lou Castel, Paola Pitagora, Marino Mase.

Souffrant d’épilepsie, le jeune Alessandro s’est, petit à petit, enfermé dans son monde. Perdu dans l’admiration qu’il a pour son frère Augusto et pour se donner le sentiment de dominer son destin, Alessandro entreprend de détruire le carcan familial. Quarante-cinq ans plus tard, le film frappe encore ! « Télérama »


IL VIGILE (L’agent)
– En N&B En avant première ! 1960. Italie. Comédie.
De Luigi Zampa. Avec Alberto Sordi, Vittorio De Sica, Marisa Merlini.

Célèbre comédie de mœurs qui narre les mésaventures d’un agent municipal arrogant et vaniteux dans un petit village à côté de Rome. Une comédie satirique diablement bien enlevée. « Critikat »


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s