Séance Spéciale

Mardi 22 novembre au CNP Terreaux, Pater d’Alain Cavalier en présence de Vincent Lindon

lignerouge

Vincent Lindon sera au CNP Terreaux, mardi 22 novembre à 20h00, lors de la projection de Pater d’Alain Cavalier.

Pater est un film sur les hommes politique avec l’humour et la liberté de filmer d’Alain Cavalier. Pater est aussi la rencontre, une amitié entre un cinéaste Alain Cavalier et un acteur Vincent Lindon.

Alors n’hésitez pas à (re)découvrir le film au CNP Terreaux !

Toutes les informations pratiques sur la séance sur http://cinema-cnp-terreaux.com/

lignerouge

pater

Pater d’Alain Cavalier
Avec Vincent Lindon, Alain Cavalier, Bernard Bureau
France/ 2011 / 1h45

Compétition du Festival de Cannes 2011

Synopsis
Pendant un an ils se sont vus et ils se sont filmés. Le cinéaste et le comédien, le président et son 1er ministre, Alain Cavalier et Vincent Lindon. Dans « Pater », vous les verrez à la fois dans la vie et dans une fiction qu’ils ont inventée ensemble.

Ce film politique dit avec fraîcheur comment les hommes jouent à être des hommes politiques et surtout combien le cinéma, quand il a la grâce d’Alain Cavalier, est libre. Elle

pater1

A propos du film

Lorsque Alain Cavalier et Vincent Lindon se sont rencontrés il y a 10 ans, l’acteur avait fait savoir au réalisateur qu’il rêvait de tourner avec lui. Un rêve qui s’est exaucé lorsque Alain Cavalier lui a fait part de sa volonté de travailler avec lui, sans qu’il n’ait forcément une idée de scénario en tête.

Michel Seydoux, le producteur du film avec qui Alain Cavalier travaille depuis 12 ans, a donné carte blanche au réalisateur. De plus, il connaît Vincent Lindon depuis 25 ans, si bien que leur rencontre pour parler du film n’a duré que deux minutes, durant lesquelles l’acteur n’a eu qu’à prononcer le mot « D’accord ».

Pendant le tournage Alain Cavalier à laissé Vincent Lindon, tenir la caméra par moments, affirmant que si la prise était mauvaise, elle n’existait pas. En outre sur ce tournage un peu particulier, les mots « moteur », « action »ou « coupez » n’ont pas été prononcés une seule fois !

Alain Cavalier a avoué, lors de la conférence de presse du film à Cannes, avoir eu beaucoup de pères dans sa vie : il a été élevé chez des prêtres, où Dieu était le père tout puissant, et où ces derniers étaient appelés « Mon Père ». Et bien sûr, il y a eu son propre père, très sévère avec lui. C’est pourquoi il a voulu traiter de la complexité de la relation filiale, avec Vincent Lindon, qu’il considère comme son fils à la fois dans le film et dans la réalité.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s