Séance Spéciale

Jeudi 22 décembre, Le Disciple au Ciné-club de la Fourmi

lignerouge

Jeudi 22 décembre à 20h30, Ciné-club de la Fourmi, moment d’échange convivial autour de Le Disciple, sensation forte venue de Russie

✎ Achat des places possible dès aujourd’hui à l’accueil de la Fourmi

✓ 20h30 : Présentation de la séance par Flavien Poncet

✓ 20h40 : Projection du fim

✓ 22h40 : Echange en salle autour du film

Toute les informations pratiques cinema-la-fourmi.com

lignerouge

ledisciple20220affiche-220x300

LE DISCIPLE de Kirill Serebrennikov
Russie/ 1h58 / VOSTF
Avec Petr Skvortsov, Yuliya Aug, Aleksandr Gorchilin

Prix François-Chalais – Cannes 2016
European Film Award de la Meilleure musique

Veniamin, un adolescent pris d’une crise mystique, bouleverse sa mère, ses camarades et son lycée tout entier, par ses questions.
– Les filles peuvent-elles aller en bikini au cours de natation ?
– Les cours d’éducation sexuelle ont-ils leur place dans un établissement scolaire ?
– La théorie de l’évolution doit-elle être enseignée dans les cours de sciences naturelles ?
Les adultes sont vite dépassés par les certitudes d’un jeune homme qui ne jure que par les Écritures. Seule Elena, son professeur de biologie, tentera de le provoquer sur son propre terrain.

« Œuvre au propos extrêmement riche, Le Disciple dépasse la mise en question des travers d’une société déboussolée pour interroger, de manière beaucoup plus singulière, l’ensemble des glissements successifs qui sont de nature à invoquer les monstres de la dictature et du fondamentalisme. » Arnaud Schwartz
La critique complète est disponible sur le site La Croix

A propos du film

Kirill Serebrennikov a voulu questionner la religion dans Le Disciple : « La religion impose des réponses. L’art consiste à poser des questions. Le film montre que la religion est une forme de manipulation, utilisée par un jeune homme pour manipuler ceux qui l’entourent », déclare-t-il. Une manière de dénoncer la place de la religion dans la société russe, qu’il estime trop importante et dangereuse.

L’action du Disciple se déroule dans une ville un peu spéciale en Russie : « Il s’agit de Kaliningrad. Avant la Seconde Guerre mondiale, elle s’appelait Königsberg, c’était une ville allemande. C’est là qu’Emmanuel Kant est né et qu’il est enterré. C’est aujourd’hui une enclave russe en Europe, entre la Pologne et la Lituanie. Une ville étrange qui porte les traces de son passé, comme une sorte de palimpseste », décrit le réalisateur.

Les acteurs adultes présents dans Le Disciple sont des stars en Russie. Les jeunes gens ont quant à eux une expérience théâtrale et viennent parfois de la troupe même du réalisateur.

Dans Le Disciple, on peut entendre un groupe dénommé Laibach, dont la musique est censurée en Russie car elle est considérée « comme étant agressive et pouvant provoquer de mauvaises pensées… », explique Kirill Serebrennikov.

le20disciple20220photo5-600x400

 

« Plongée glaçante dans la radicalité obsessive d’une crise fanatique, « Le Disciple » décline en longs plans-séquences les étapes d’une escalade promise au désastre, sur fond de délitement idéologico-social, entre réévaluation de l’héritage stalinien, relents antisémites et homophobie constitutive dûment pointés. » Gilles Renault
La critique complète est disponible sur le site Libération

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s