Festival

[Ciné O’Clock] Florence Foster Jenkins, la diva qui chante faux vue par Stephen Frears

lignerouge

oclock-2017-rvb586fd777e4002-1Parmi les très bons films proposés lors de la 22ème édition du festival Ciné O’Clock, un film passé un peu inaperçu lors de sa sortie : Florence Foster Jenkins de Stephen Frears.

Après Marguerite de Xavier Giannoli, Stephen Frears s’empare à son tour du personnage de la diva qui chante faux dans Florence Foster Jenkins, un biopic avec Meryl Streep et Hugh Grant. Stephen Frears livre un portrait fidèle, tendre et léger d’un couple alors que Xavier Giannoli s’extrait de la vraie histoire pour proposer une réflexion plus profonde et plus trouble sur l’anti-conformisme, la fragile limite entre passion et folie.

Retrouver le programme complet de Ciné O’Clock : www.cineoclock.com

lignerouge

 

florence
Florence Foster Jenkins de Stephen Frears
Avec Meryl Streep, Hugh Grant, Simon Helberg 
GB/France, 2016, 1h50
Date de sortie 13 juillet 2016

Florence Foster Jenkins vs Marguerite

Après Marguerite de Xavier Giannoli, Stephen Frears s’empare à son tour du personnage de la diva qui chante faux dans Florence Foster Jenkins, un biopic avec Meryl Streep et Hugh Grant.

Là où Xavier Giannoli s’inspire librement de Florence Foster Jenkins en transposant son histoire dans le Paris des années 20, Stephen Frears, lui, colle à la vie de cette héritière new-yorkaise et célèbre mondaine des années 1930-40. L’action se déroule dans le New-York de la fin de la Seconde Guerre Mondiale, avec une reconstitution extrêmement soignée d’un univers mondain faussement bienveillant.

Dans Marguerite, Catherine Frot incarne un personnage haut en couleur, une amoureuse de musique richissime, chantant aussi mal que passionnément, devenant l’égérie d’un mouvement anarchiste célébrant l’audace de son anti-conformisme. Meryl Streep, quant à elle, campe avec talent une Florence qui ne jure que par les salades de pommes de terre, affectionne les costumes les plus kitsch, aide les G.I partis à la guerre. Des éléments ignorés par Marguerite donnent de la profondeur à une femme victime d’un premier mariage malheureux, malade de la syphilis, acceptant sans totalement s’en satisfaire la double vie de son conjoint.

Contrairement à Marguerite qui met exclusivement en avant le rôle de Catherine Frot, Florence Foster Jenkins met à l’honneur le couple Meryl Streep, Hugh Grant. Le film se concentre sur Florence et son mari, St. Clair Bayfield, aristocrate anglais et comédien raté. Reconverti en imprésario de sa femme, il lui est entièrement et sincèrement dévoué, même s’il la trompe. Aussi, Hugh Grant – excellent dans le registre comique – vole par moment la vedette à Meryl Streep. La belle histoire de ce couple tenant contre vents et marées pour la beauté d’une passion donne à Florence Foster Jenkins une véritable tendresse.

Au niveau des seconds rôles, Frears s’attarde plus sur le pianiste accompagnant Florence, joué par l’excellent Simon Helberg (A Serious Man des frères Coen.) et contrairement à Giannoli, donne peu de place au professeur de chant, rôle tenu par Michel Fau dans Marguerite.

Stephen Frears livre un portrait fidèle, tendre et léger d’un couple alors que Xavier Giannoli s’extrait de la vraie histoire pour proposer une réflexion plus profonde et plus trouble sur l’anti-conformisme, la fragile limite entre passion et folie.

Vous l’aurez compris, Le biopic Florence Foster Jenkins s’impose comme un excellent complément au baroque et délirant Marguerite.

N’hésitez pas à découvrir l’histoire de Florence, même si Marguerite vous a bouleversée !

florence2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s