institut lumière

[Jeu Concours] Gagnez des places pour la soirée « Invitation à Serge Toubiana » à L’Institut Lumière, jeudi 16 février

 

chambre-verte-1978-07

CONCOURS TERMINE

toubianaSerge Toubiana, ancien directeur de la Cinémathèque française, fut un proche de François Truffaut. Il a travaillé avec Olivier Assayas. À l’occasion de la sortie de son livre de mémoires Les Fantômes du souvenir (Grasset), l’Institut Lumière lui consacre une soirée . Ce sera l’occasion de revenir sur une vie de cinéphile hors du commun.

A écouter sur France Inter, dans L’Heure bleue de Laure Adler

Serge Toubiana invité de France Culture, aux côtés de Pierre Rissient, dans l’émission Ping Pong

Au  programme : 
  • 19h Rencontre avec Serge Toubiana animée par Thierry Frémaux, suivie d’une signature
  • 20h30 La Chambre verte (1978) de François Truffaut présenté par Serge Toubiana

Pour gagner des places c’est simple, envoyer un mail à journalcinephilelyonnais@orange.fr en indiquant : votre nom,  votre adresse mail, et le nombre de places souhaitées.

lignerouge

La Chambre verte de François Truffaut

Julien Davenne reste profondément marqué par les millions de morts de la Grande Guerre et par celle de sa femme Julie. Vouant un véritable culte aux défunts, il rencontre Cécilia dans une vente aux enchères où il tente de récupérer une bague ayant appartenu à sa femme…

Serge Toubiana est aussi l’auteur, avec Antoine de Baecque, d’une passionnante biographie de François Truffaut (Gallimard, 1996), dont il a été l’un des proches et l’un des grands admirateurs. Il a choisi de présenter La Chambre verte, sans doute le film le plus énigmatique, personnel et impudique du cinéaste. Film d’autant plus bouleversant que le cinéaste interprète le personnage principal. Pascal Bonitzer (Cahiers du cinéma) : « Il s’agit là du plus beau, du plus profond film de Truffaut. Si le dialogue est constamment admirable, la voix de Truffaut le porte à l’incandescence, d’un accent tout de suite violent, vigoureux, qui est celui-là même de la passion. Julien Davenne, l’acteur et l’auteur s’entrelacent de la façon la plus serrée. Rarement un cinéaste s’est engagé à ce point dans son film. »

(France, 1978, 1h34, coul, avec François Truffaut, Nathalie Baye, Jean Dasté, Patrick Maléon, Jeanne Lobre, Antoine Vitez).

lignerouge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s