Festival

Mercredi 29 Mars – Ciné apéro – Camino a La Paz

Amoureux du cinéma argentin, pour la première séance de la semaine de « Camino a La Paz » qui aura lieu le 29 mars à 20h15 à  l’Atelier/Galerie VisioSfeir vous invite à boire un verre avant la projection avant le film.

Rendez-vous à partir de 18h30 à l’Atelier/Galerie VisioSfeir, 26 rue René Leynaud, 69001, Lyon.
Vous pouvez aussi allez découvrir le film directement au Cinéma-Opéra (6 rue Joseph Serlin, 69001 Lyon)

Tarifs de la séance :
7euros plein tarif
5,50 euros tarif réduit

Camino a La Paz
De Francisco Varone
Avec Rodrigo De la Serna, Ernesto Suárez (II), Elisa Carricajo plus
Argentine, 2017, 1h30

Synopsis
À Buenos Aires, Sebastian, 35 ans, vit une existence ennuyeuse aux cotés de sa femme. Son seul objet de valeur est la vieille Peugeot de son père, qu’il protège fièrement. Pour sortir de son chômage, il décide de devenir chauffeur. C’est alors que Jalil, un vieil homme, lui demande de le conduire à La Paz, en Bolivie, point de départ d’un pèlerinage en direction de La Mecque. Malgré la distance spirituelle et la mauvaise entente qui règnent entre les deux personnages, Sebastian et Jalil n’en finiront pas d’en apprendre l’un de l’autre au détour des merveilleux paysages sud-américains. Un long périple de 2 500km fait de rencontres, de rebondissements, de coups de gueule autour d’une amitié inter-générationnelle grandissante.
A propos du film
Camino a La Paz est le premier long-métrage de Francisco Varone, qui en a également signé le scénario.
L’intrigue de Camino a La Paz se déroule en 2001, une année de forte crise économique en Argentine qui s’est soldée par une forte baisse des conditions de vie de la population. À cette époque, Francisco Varone sortait tout juste de l’école de cinéma et était lui-même confronté au chômage. Il a ensuite écrit en 2008 un premier script inspiré d’un ami dont la femme travaillait seule pour subvenir à leurs besoins, puis y a ajouté des éléments personnels au moment où il découvrait la religion musulmane par l’intermédiaire d’un autre ami. Le tout a finalement donné le scénario de ce premier film.
Star en Argentine, Rodrigo de la Serna a accepté de tourner dans une petite production indépendante, qui plus est un premier film. L’acteur de théâtre reconnu Ernesto Suarez, a lui accepté de jouer le rôle  Khalil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s