Séance Spéciale

[Avant Première], Lundi 10 avril, au cinéma Lumière Terreaux, « Pas comme des loups » en présence du réalisateur

lignerouge

Lundi 10 avril, 20h30, au cinéma Lumière Terreaux, avant première de « Pas comme des loups », proposé par le collectif  Météorites  !

Projection en présence du réalisateur Vincent Pouplard   !

« Pas comme des loups » sera précédés de « Planches, clous, marteaux « (2015, France, 13 min.) de Jérémy Gravayat

Météorites est un collectif de programmation de soirées CINÉMA À LYON  (documentaires & cinéma expérimental). Le 25 octobre est la soirée de lancement du collectif !

Toutes les informations pratiques sur www.cinemas-lumiere.com 


Pas comme des loups, un documentaire de Vincent Pouplard (2017, France, 59 min)

Roman et Sifredi ont à peine 20 ans. Ils sont en mouvement, comme leur identité, entre exclusion et marginalité. D

Ces frères jumeaux avancent dans l’âge adulte, s’évertuant à comprendre le monde autour d’eux. Adolescents, ils ont connu séparément la captivité, la fuite et les parcours d’insertion. Ils ont connu ensemble l’insouciance, la violence, les jugements. Aujourd’hui, les galères sont persistantes, mais comme ils disent : « le meilleur reste à venir ». Dans des lieux secrets, souterrains, squats, lisières de bois, sous des ciels nuageux ou des néons à faible tension, là où la clarté peine à s’imposer, ils inventent leur vie, son langage et ses codes.

Sans visages floutés, le film s’attarde sur la complexité de ces figures de « délinquants » en puissance. Le documentaire délaisse la peinture d’une génération pour un portrait sensible et détaillé de ces deux frères et de leur bande d’amis en proie aux mêmes questionnements. Il crée un autre chemin pour interroger ce refus des règles. S’y découvre tout-à-coup la parole poétique, l’art de la joute d’une communauté à part. La caméra saisit les pleins mais aussi les vides : ces gestes refuges qu’ils adoptent lorsque leurs mots peinent, la cigarette, une brindille cueillie et malmenée, la pierre de feu du briquet qu’ils roulent à l’envers. Le film nous dévoile une facette rarement entrevue de cette révolte : le calme qui accompagne la tempête.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s