A L'affiche....

Aurore, un film plein d’entrain et d’émotion, un véritable moment de fraîcheur !

Aurore
Réalisé par Blandine Lenoir

AvecAgnès Jaoui, Thibault de Montalembert, Pascale Arbillot, Sarah Suco, Lou Roy Lecollinet
France, 2017, 1h30

Date de sortie 26 avril 2017

Synopsis

Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère. La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée. Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?…
A propos du film
Aurore est une femme de 50 ans qui  va être grand-mère, va devoir vivre seule (ses deux filles sur le point de quitter la maison) avec ses rides, ses rondeurs, et ses bouffées de chaleur, souffre d’humiliations au travail. Alors, elle choisie d’associer ses bouffées de chaleur à des bouffées d’humour, de prendre sa vie en main, de renouer avec sa jeunesse. Elle démissionne de son travail, retombe amoureuse …
Comme elle l’avait déjà fait avec Zouzou, son premier long-métrage, la réalisatrice Blandine Lenoir porte un regard  tendre et bienveillant sur les femmes. Elle croque  avec justesse, délicatesse une ribambelle de portraits attachants, tendres et drôles. Mano (Pascale Arbillot) dans le rôle de la bonne copine est d’un dynamisme décoiffant. Agnès Jaoui crève l’écran et s’empare du personnage d’Aurore doté d’une volonté farouche de poursuivre sa route malgré les obstacles mais aussi assailli par de nombreux doutes. Au gré de l’humeur d’Aurore, alterne instants cocasses  comme la discussion entre Aurore et Lucie,(Lou Roy-Lecollinet) sa fille cadette, sur la définition de la femme entre l’arrivée des règles et la ménopause et moments plus graves.
Le film permet d’envisager autrement la vie des femmes après 50 ans, à travers des moments touchants. De plus, il fait la part belle aux femmes, à la femme de cinquante ans, à la meilleure copine espiègle, à celle qui devient maman pour la première fois, au premier amour d’une jeune fille, à la conseillère pôle emploi féministe, aux femmes de 60 à 90 ans  qui dans une maison de retraite féministe s’épanouissent, profitent de la vie, rient, …
Cette évocation lumineuse et positive d’un épisode-charnière de la vie des femmes constitue un vrai beau morceau d’optimisme.  Aurore est un film plein  d’entrain et d’émotion, un moment de fraîcheur, un vrai un feel-good movie. Aussi pourquoi s’en priver !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s