A la une

Fabio Testi membre du jury du festival On vous ment

Fabio Testi, star du cinéma italien des années 70 sera membre du jury du festival On vous ment qui se tiendra à Lyon du 2 au 4 juin 2017. L’occasion de revenir sur quelques films  marquant de sa carrière.

Fabio Testi fait l’une des ses premières apparitions à l’écran en tenant un petit rôle dans Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Léone (1968) – le membre du gang de Frank au chapeau noir aux enchères (non crédité).  Il continue dans le western spaghetti, obtenant des rôles principaux dans Et maintenant, recommande ton âme à Dieu (1969) et Django & Sartana de Demofilo Fidani (1970).

Il se fait connaitre avec Le Jardin des Finzi Contini (1971) de Vittorio de Sica , film oscarisé sur la montée de l’antisémitisime , avec Dominique Sanda . Devenu une vedette du cinéma italien des années 1970, il alterne films de genre et films d’auteur, apparait dans des coproductions internationales.

Fabio Testi donne la réplique à Charlotte Rampling, dans Dommage qu’elle soit une putain de Giuseppe Patroni Griffi (1971) ,  à  Claudia Cardinale dans  Lucia et les  Gouapes de Pasquale Squitieri (1973). Dans Le Tueur de Denis de la Patellière (1971), il joue face à Jean Gabin, Bernard Blier et Gérard Depardieu .

Très  à l’aise dans les films d’action, il donne le meilleur de lui-même dans des films plutôt de série B signés Pasquale Squitieri, Enzo G. Castellari, Tonino Valerii, Stelvio Massi et Sergio Sollima. Citons, La poursuite implacable (1973), de Sergio Solima : thriller sur l’amitié et la fin des utopies, centré sur l’affrontement entre Fabio Testi en petite frappe et Oliver Reed en directeur de prison, pris dans un engrenage politico-criminel entre l’Italie et la France.
On retrouve Fabio Testi, par exemple dans un western culte du cinéma bis Les Quatre de l’apocalypse de Lucio Fulci (1975) , ou Big Racket, polar de Enzo G .Castellari (1976).

Il travaille souvent avec des réalisateurs étrangers (Zulawski, Chabrol, Vasquez Figueroa et Monte Hellman). Dans L’important, c’est d’aimer (1974), d’Andrzej Zulawski avec Romy Schneider et Klaus Kinski, Testi impose sa présence dans le rôle du photographe Servais, son personnage le plus célèbre, celui du photographe.
Autre rôle culte de  Fabio Testi, celui dans Nada (1974) de Claude Chabrol, adaptation d’un roman de Jean-Patrick Manchette paru dans la Série Noire.  Histoire d’un commando anarchiste voulant prendre en otage un diplomate américain

En 1976, il retrouve Dominique Sanda dans l’Héritage (1976) de Mauro Bolognini. Il affronte son père Anthony Quinn, également amant du personnage incarné par l’actrice française. Romanesque en diable, et diatribe contre la famille, le film obtient le prix d’interprétation à Cannes pour Dominique Sanda.

Plus tard, il côtoie Robert Mitchum dans la chronique de guerre The Ambassador de  J. Lee Thompson (1984), puis croise Coluche dans la comédie Le Fou de guerre de  Dino Risi (1985).

Après les années 80, Fabio testi n’a plus de rôle marquant au cinéma.

Filmographie partielle

  • 1968 : Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone : le membre du gang de Frank au chapeau noir aux enchères (non crédité)
  • 1968 : Et maintenant, recommande ton âme à Dieu (Ed ora… raccomanda l’anima a Dio) de Demofilo Fidani
  • 1969 : La mort sonne toujours deux fois de Harald Philipp : Francisco di Villaverde
  • 1970 : Django et Sartana (Quel maledetto giorno d’inverno… Django e Sartana all’ultimo sangue) de Demofilo Fidani : « Sartana »
  • 1970 : Le Jardin des Finzi-Contini de Vittorio De Sica : Bruno Malnate
  • 1971 : Dommage qu’elle soit une putain de Giuseppe Patroni Griffi : Soranzo
  • 1972 : Le Tueur de Denys de La Patellière : Georges Gassot
  • 1972 : Mais… qu’avez vous fait à Solange ? (Cosa avete fatto a Solange?) de Massimo Dallamano : Enrico ‘Henry’ Rosseni
  • 1974 : Bill Cormack le fédéré de Joe d’Amato : Caporal Bill Cormack
  • 1974 : Nada de Claude Chabrol : Buenaventura Diaz
  • 1974 : La Poursuite implacable de Sergio Sollima : Milo Ruiz
  • 1974 : L’important c’est d’aimer d’Andrzej Żuławski : Servais Mont
  • 1975 : Les Quatre de l’apocalypse (I Quattro dell’apocalisse) de Lucio Fulci : Stubby Preston
  • 1976 : L’Héritage de Mauro Bolognini : Mario Ferramonti
  • 1980 : Luca le contrebandier (Luca il contrabbandiere) ou La Guerre des gangs de Lucio Fulci : Luca Di Angelo
  • 1984 : The Ambassador de J. Lee Thompson : Mustapha Hashimi
  • 1985 : Le Fou de guerre de Dino Risi : Boda
  • 2002 : Inseguito de Luca Guardabascio : Don Renato
  • 2005 : Torrente 3: El Protector de Santiago Segura : Montellini
  • 2010 : Road to Nowhere de Monte Hellman : Nestor Duran

 

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s