Séance Spéciale

[Rendez-vous du documentaire] au Lumière Bellecour – Lundi 15 mai – The Go-Go Boys

Les Rendez-vous du Documentaire ont lieu chaque semaine au  cinéma Lumière Bellecour.

Mardi 15 mai  à 18h30, à l’affiche The Go-Go Boys.  Documentaire passionnant que nous avons découvert au Festival Lumière 2014.  Il s’agit de l’histoire de deux cousins israéliens, Menahem Golan et Yoram Globus, qui dans leur poursuite du rêve américain ont révolutionné Hollywood.  En quelques années, leur société Cannon Films devient la société de production indépendante la plus puissante au monde !

 

Séance présentée par Pauline De Boever.


Toutes les informations pratiques sur www.cinemas-lumiere.com

The Go-Go Boys: The Inside Story of Cannon Filmsde  de Hilla Medalia

Avec Sylvester Stallone, Jon Voight, Charles Bronson, Chuck Norris, Michael Dudikoff
Israël, 2014,  01h30, : documentaire

 L’histoire des studios Cannon dans un documentaire retraçant le parcours de deux cousins israéliens, Menahem Golan et Yoram Globus, qui dans leur poursuite du rêve américain ont révolutionné Hollywood : avec trois cents films produits, Cannon Films devient la société de production indépendante la plus puissante au monde !

De l’intérieur, une exploration de la relation complexe qui unit les deux hommes si différents, une différence qui portera Cannon Films aux sommets, mais la mènera aussi à sa chute.

The Go-Go Boys vu par Lionnel Lacour

« Si le documentaire a été une commande des deux fondateurs de la compagnie Cannon, Menahem Golan et son cousin Yoram Globus, deux Israéliens longtemps vus comme des zozos ou des bouffons de la production, la réalisatrice n’oublie pas d’évoquer avec eux les moments de la carrière de la Cannon les plus critiquables.
Il faut dire que le sujet qu’elle avait entre les mains était en or. Connue d’abord et surtout pour ses films d’action populaires, un brin réacs, virils à la morale simpliste, la Cannon s’est aussi distinguée dans la production de films plus intéressants avec des cinéastes de renom international.
C’est ainsi que l’on pouvait voir des films avec Stallone (Over the top), Jean-Claude Van Damme, Chuck Norris et autres acteurs reconnus pour la mise en valeur de leurs biceps, les spectateurs découvraient aussi que c’était aussi la Cannon qui produisait des films pour John Cassavetes, Robert Altman, Andreï Konchalovsky mais aussi, et cela fait le lien avec le Festival Lumière 2014, pour Barbet Schroeder avec Barfly dans lequel jouaient Mickey Rourke et Faye Dunaway. Cette dernière ouvrira le festival Lumière le lundi 13 octobre 2014.

Mais la Cannon, c’est aussi cette société qui a compris l’intérêt des super héros qu’elle avait su créer avec ses acteurs improbables mais dont elle avait aussi parfois acheté les droits pour ceux existant déjà, avec un bonheur très relatif: Superman IV fut un échec complet mais rien comparé à leur version ridicule de Captain America. Pire, la Cannon qui avait acquis les droits pour Spiderman ne produisit aucun film! »  http://cinesium.blogspot.fr (octobre 2014)

L’un des deux protagonistes, Menahem Golan s’est éteint en août 2104

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s