Évènement

Du 7 au 12 Juin aux cinémas Lumière Bellecour et Terreaux , « Métamorphoses » – focus sur le cinéma européen

« Métamorphoses » est un focus sur le cinéma européen contemporain qui aura lieu dans les cinémas Lumière Bellecour et Terreaux du 7 au 12 Juin.

Des films inédits ou en avant-première, présentés par les différents consulats et institutions européens en présences des réalisateurs Jan P. Matuszynski, Marco Segato, Jonas Trueba, Calin Peter Netzer et Anne Zohra Berrached.

L’Allemagne avec un film inédit de Fatih Akin, la Roumanie, le Portugal, l’Italie, la Pologne, l’Espagne fêtent le cinéma. Au menu 12 films européens contemporains, en avant première ou en exclusivité, à découvrir pour tordre le coup aux clichés, s’émouvoir, rire et chanter !

Tous les films à Lumière Bellecour seront présentés et tous les films à Lumière Terreaux seront suivis de rencontres avec les équipes artistiques. L’occasion également de goûter aux spécialités culinaires de chaque pays, aux Terreaux avant les séances du soir!

Toutes les informations sur www.cinemas-lumiere.com

LES FILMS 

INÉDIT
MERCREDI 7 JUIN À 18H15 – LUMIÈRE BELLECOUR

TSCHICK (GOODBYE BERLIN) de Fatih Akin
Allemagne | 1h33 | 2017 | VOSTF
Avec Anand Batbileg, Tristan Göbel, Nicole Mercedes Müller

Alors que sa mère est en cure de désintoxication et son père en voyage d’affaires avec son assistante, le jeune Maik s’ennuie, seul dans sa villa, sans réussir à profiter de l’été. L’un de ses camarades de classe, Tschick, un jeune immigré russe et adolescent rebelle, l’entraîne alors dans une virée en dehors de la ville, aux commandes d’une voiture volée. Ainsi commence pour les deux garçons une aventure hors du commun dont ils se souviendront longtemps, pendant cet été que l’un comme l’autre ne sont pas près d’oublier.


AVANT-PREMIÈRE
MERCREDI 7 JUIN À 20H30 – LUMIÈRE TERREAUX
En présence du réalisateur Jan P. Matuszynski
OSTATNIA RODZINA (THE LAST FAMILY) de Jan P. Matuszynski
Pologne | 2016 | 2h03 | VOSTF
Avec Andrzej Seweryn, Dawid Ogrodnik, Andrzej Chyra

Meilleure interprétation masculine – Locarno 2016

Né en 1929, Zdzisław Beksiński, peintre surréaliste polonais connu pour ses inquiétantes œuvres post-apocalyptiques, est un artiste culte qui a peint des corps en décomposition et fantasmé d’ardentes expériences sexuelles SM. Réputé pour son vif sens de l’humour, il souffre également d’une peur maladive des araignées et s’occupe de sa mère malade. Son fils névrosé et suicidaire Tomasz est une idole de la radio comme DJ et un traducteur, à qui l’on doit notamment les versions polonaises des films des Monty Python. Sa femme Zofia, fervente catholique, supporte ces deux excentriques et maintient l’unité de la famille. Tandis que les parents tentent d’empêcher leur fils de se faire du mal, leur vie est régie par la peinture, une série d’expériences de mort imminente, des obsèques et les changements de tendance de la musique dance.

« Image exceptionnelle et œil infaillible pour les détails d’une époque apparaissent avec audace dans le biopic perturbant de Jan P. Matuszyński’s de l’un des peintres polonais les plus connus du 20ème siècle. » Variety


INÉDIT
JEUDI 8 JUIN À 18H15 – LUMIÈRE BELLECOUR

DOUA LOZURI (TWO LOTTERY TICKETS) de Paul Negoescu
Roumanie | 2016 | 1h26 | VOSTF
Avec Dorian Boguta, Dragos Bucur, Alexandru Papadopol
Mention spéciale du jury – Zurich 2016

Dinel, Sile et Pompiliu, trois gars d’une petite ville de province, gagnent le grand prix du loto, mais le billet est introuvable. Ils s’embarquent dans un voyage pour le récupérer.

« Le film est drôle et sa construction particulière donne lieu à de la nouveauté dans un genre dont on pensait avoir tout vu. » Caméra Obscura cinéma

« C’est avec de petits moyens, mais un grand talent et d’incroyables acteurs que le réalisateur «Nouvelle Vague» roumain Paul Negoescu nous sert une comédie indépendante pleine de charme. Pris de fous rires, on pourrait presque oublier que le film aborde discrètement des sujets sérieux comme la pauvreté et la corruption. » Zurich Film Festival

INÉDIT
JEUDI 8 JUIN À 20H45 – LUMIÈRE TERREAUX

En présence du réalisateur Marco Segato

 LA PELLE DELL’ORSO de Marco Segato
Italie | 2016 | 1h32 | VOSTF
Avec Leonardo Mason, Marco Paolini, Lucia Mascino

Prix Art et Essai International et Meilleure Fiction– Annecy 2016

Dans les Dolomites, années 1950. Mère nature règne sur ces montagnes tantôt hostiles, tantôt mystérieuses. Domenico, un jeune garçon de quinze ans, a grandi sur ces terres. Pietro, son père, est un homme usé par la vie, veuf, le dialogue avec son fils est quasi inexistant, son quotidien est rythmé par des silences et la boisson. Un soir dans le bar du village, Pietro tente le tout pour le tout : il parie 600 000 lires avec son chef peu scrupuleux qu’il tuera « El Diàol », le diable, l’ours que toute la population superstitieuse du lieu redoute. S’il échoue, il devra travailler un an pour lui sans rémunération.

« Initiation et quête pour se rapprocher de son père de la part de l’adolescent, rédemption pour l’adulte, ce premier film de Marco Segato, qui nous plonge dans l’intimité d’une relation père-fils, interprété avec beaucoup de sensibilité par Marco Paolini et Leonardo Mason, a enthousiasmé le jury CICAE ainsi que le jury officiel du Festival d’Annecy. »

INÉDIT
PROGRAMME DE COURTS-MÉTRAGES

VENDREDI 9 JUIN À 18H15 – LUMIÈRE BELLECOUR

MIAMI de Simão Cayatte
Portugal | 2014 | 15’ | VOSTF
Meilleur Court d’horreur -MOTELx 2014
Le rêve de gloire d’une adolescente se transforme en une dangereuse obsession.

AMÉLIA & DUARTE de Alice Azevedo, Mónica Santos
Portugal | 2015 | 8’30’ | VOSTF

Une histoire d’amour qui commence par la fin.

« Un style captivant et original. » Rtp

RAMPA de Margarida Lucas
Portugal | 2015 | 16’8′ | VOSTF
Matilde, 14 ans, doit déménager dans un immeuble social, suite au divorce de ses parents. Rien de doit transparaitre au collège pour continuer à se faire accepter.

FULIGEM de David DoutelVasco Sá
Portugal | 2014 | 14′ | VOSTF
C’est comme de la suie qui se dépose sur les murs de notre tête. Nous ne la voyons pas. Elle est déjà en nous.

ARENA de João Salaviza
2009 | 15′ | VOSTF
Mauro vit en prison domiciliaire. Trois gamins du quartier s’approchent de sa fenêtre.

PALME D’OR DU COURT MÉTRAGE, 2009

DOURO, FAINA FLUVIAL de Manoel de Oliveira
Portugal | 1931 | 18’ | Muet
L’activité sur les quais de la rive droite du fleuve Douro lors de son passage à travers la ville de Porto.

« Car Douro n’est pas qu’un hymne à la ville, c’est aussi une oeuvre dirigée contre la discipline militaire, une critique de la police, du pouvoir, de la violence dans le Porto de l’époque » Manoel de Oliveira

INÉDIT
VENDREDI 09 JUIN À 20H30 – LUMIÈRE TERREAUX

En présence du réalisateur Jonas Trueba

LA RECONQUISTA de Jonas Trueba
Espagne | 2017 | 1h48 | VOSTF
Avec Francesco Carril, Itsaso Arana, Pablo Hoyos

Meilleur film, meilleur réalisateur – CinéEspaña, Toulouse 2016

On n’oublie jamais son premier amour. Manuela et Olmo le savaient déjà à l’âge tendre de 15 ans. Aujourd’hui, ils ont plus de 30 ans et vivent dans des univers différents. Manuela a déménagé à Buenos Aires, et Olmo vit avec sa nouvelle petite-amie. La magie de la puberté semble oubliée depuis longtemps. Mais ils se recroisent, complètement par hasard, dans leur ville d’origine, Madrid, un peu timides mais à l’aise à la fois. Les heures filent, ils assistent à un concert, rencontrent des amis, vont danser. De vieilles lettres réapparaissent, de petites étincelles jaillissent, et la même question, passée sous silence, se pose et se repose dans leur esprit: «Et si… ?».

« Avec ses dialogues très naturels et ses interprétations jamais forcées, le petit nouveau de la saga Trueba parvient à nous faire regretter cet état idéal qu’accompagne un premier émoi amoureux, unique et impossible à reproduire.  » Cineuropa

« Le miracle d’un film à la fois, précis, fragile, grave et profond. » El Mundo

SAMEDI 10 JUIN À 18H15 – LUMIÈRE BELLECOUR

IMAGINE d’Andrzej Jakimowski
Pologne-Portugal | 2013 | 1h45 | VOSTF
Avec Edward Hogg, Alexandra Maria Lara, Melchior Derouet

Sur les hauteurs de Lisbonne, dans un établissement spécialisé pour des jeunes enfants malvoyants, un nouveau professeur vient d’arriver. Enseignant aux méthodes originales, il apprend aux élèves à se repérer en écoutant la résonance des sons des éléments qui les entourent. Bien au-delà de ses cours, il souhaite que ses élèves développent leur imagination pour découvrir le monde autrement.

« Un film intrigant et attachant.  » Le Figaroscope

« Andrzej Jakimowski confirme ses talents avec un film sensuel et subtil. (…) Nous percevons tout ce qui est possible par un remarquable travail de son, des lumières dont les clairs-obscurs rejoignent la nuit et la blancheur aveuglante du jour.  » L’Humanité

INÉDIT
SAMEDI 10 JUIN À 20H45 – LUMIÈRE TERREAUX

Séance suivie d’un concert interprété par deux interprètes du documentaire

ALENTEJO, ALENTEJO de Sérgio Tréfaut
Portugal | 2014 | 1h36 | VOSTF | (DOC)

Meilleur Film Portugais – IndieLisboa 2016

Alentejo, sud du Portugal. Des dizaines de chœurs polyphoniques amateurs se rassemblent régulièrement pour chanter des airs classiques et des créations contemporaines de cante alentejano : né dans les tavernes et dans les champs, chanté par les paysans et les mineurs, ce chant passe de génération en génération. Sa technique dramatique exprime la voix profonde de la Terre. Voici une série de portraits de ses principaux interprètes. En novembre 2014, le cante a été classé au patrimoine mondial de l’humanité.

« Un portrait sensoriel de cette région portugaise, qui a le chant comme centre de gravité, un trajet à travers le dernier demi siècle de l’Alentejo qui utilise le chant come « révélateur » et « catalyseur » de ce qui a changé (ou de ce qui n’a pas changé) au sud du Tage. « 
Público

« Il y a bien plus à découvrir dans l’univers musical portugais que les lamentations urbaines de renommée mondiale, connues comme étant le Fado – c’est ce que montre le film de Sérgio Tréfaut. Il existe une célébration polyphonique, rurale, une forme traditionnelle de chants, connue come chant Alentejano » Hollywood Reporter

INÉDIT
DIMANCHE 11 JUIN À 15H45 – LUMIÈRE BELLECOUR

LA ISLA BONITA de Fernando Colomo
Espagne | 2015 | 1h41 | VOSTF
Avec Olivia Delcán, Fernando Colomo, Miguel Ángel Furones

Fer est un vieux publicitaire qui, après avoir divorcé, se réfugie sur l’île de Minorque pour prendre une bouffée d’air frais et sortir de la crise existentielle qu’il traverse. Là-bas, il rencontre Nuria, une sculptrice, qui vit en conflit permanent avec sa fille adolescente.

« Liberté, spontanéité et expérimentation sont présents dans ce film qui se relie avec un pathétisme absurde très proche du Woody Allen acteur.  » Cineuropa

AVANT-PREMIÈRE
DIMANCHE 11 JUIN À 18H15 – LUMIÈRE TERREAUX

En présence du réalisateur Cãlin Peter Netzer

ANA, MON AMOUR de Cãlin Peter Netzer
Roumanie-Allemagne | 2017 | 2h 05 | VOSTF
Avec Diana Cavaliotti, Carmen Tanase, Vasile Muraru

Meilleur montage – Berlinale 2017

L’histoire d’amour d’Ana et Toma commence dans une chambre d’étudiant.
Ils sont jeunes, beaux, sensibles et exaltés ; ils s’aiment furieusement et rêvent de refaire le monde.
Mais quand vient le temps d’affronter leurs démons, réels ou imaginaires, les amoureux s’accrochent désespérément l’un à l’autre, au risque de tout faire voler en éclats.

« Tout est diaboliquement minutieux et conscient (…), on se prend à chaque instant du film à noter une trouvaille, une connexion, un coup de génie. » Cineuropa

AVANT-PREMIÈRE
LUNDI 12 JUIN À 18H15 – LUMIÈRE BELLECOUR

INDIVISIBILI (INDIVISIBLES) d’Edoardo De Angelis
Italie | 2017 | 1h46 | VOSTF
Avec Angela Fontana, Marianna Fontana, Antonia Truppo

Deux sœurs siamoises de presque dix-huit ans, vivent dans la périphérie délabrée des alentours de Naples. Douées d’une voix magnifique et d’un air mystique, elles sont le gagne-pain de la famille, avec un père qui les oblige à chanter dans des cérémonies. Mais leur vie va connaître un retournement bouleversant le jour où elles découvrent qu’elles peuvent être séparées.

« Oscillant entre réalisme et esprit visionnaire, beauté et brutalité, entre religion et superstition, un film comme Indivisibili n’aurait pas été possible sans un duo de protagonistes efficace, et les sœurs Fontana sont une agréable découverte : elles sont exceptionnellement expressives et naturelles, elles ont un visage d’ange et une belle voix, et ont su rendre crédible ces jumelles inséparables. »
Cineuropa

SORTIE NATIONALE LE 31 JANVIER 2018

INÉDIT
LUNDI 12 JUIN À 20H45 – LUMIÈRE TERREAUX

En présence de la réalisatrice Anne Zohra Berrached

24 SEMAINES
d’Anne Zohra Berrached
Allemagne | 2016 | 1h43 | VOSTF
Avec Julia Jentsch, Bjarne Mädel, Emilia Pieske

Astrid, enceinte de 6 mois, apprend que son bébé est handicapé. Elle doit prendre une décision rapidement. Perdue, bouleversée, elle n’est plus capable de rien faire avant de prendre sa décision.

« Julia Jentsch formidable en femme face à un terrible choix.  » Abus de Ciné

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s