A (Re)découvrir

[Ciné Collection] Hair à l’affiche du programme du mois de septembre !

Ciné Collection, propose chaque mois de voyager à travers l’histoire du cinéma pour voir ou revoir sur grand écran les œuvres d’auteurs. Certaines séances sont accompagnées par les propos éclairés d’un spécialiste ou d’un cinéphile averti. Les titres sont proposés en copies restaurées au format numérique dans près de 30 salles adhérentes au réseau GRAC.

Au programme du mois de septembre « Amérique rebelle ! »  avec Le Lauréat et Hair. Nous vous proposons un zoom sur Hair, le chef d’oeuvre de Milos .

« Pour mettre en scène la comédie musicale éponyme de 1967, il fallait bien tout le talent de Milos Forman, déjà fin connaisseur de la cause hippie, puisqu’il avait réalisé un document précieux sur le mouvement alors en déclin, TAKING OFF, en 1971. Le réalisateur européen réussit ce que peu de comédies musicales aujourd’hui parviennent à faire, capter l’esprit d’une époque, avec toute la fraicheur d’une jeunesse débordante d’espoir et d’amour, dans un contexte social ultra conservateur. » Frédéric Mignard – À voir-à lire

Les séances 

Charlieu Les Halles Semaine du 4 oct
Ecully Ecully Cinéma Ven 8 sept 20h30*
Lyon 4ème Cinéma St-Denis Mar 19 sept 20h30*
Lyon 6ème Cinéma Bellecombe Ven 15 sept 20h30
Lyon 7ème Cinéma Comoedia Dim 17 sept 18h
Lyon 9ème CinéDuchère Dim 24 sept 17h*
MâconCinéMarivaux Jeu 21 sept 18h30 Lun 25 sept 19h*
Meximieux L’Horloge Lun 18 sept 14h
Mornant Salle J. Carmet Ven 8 sept 21h
Nantua Le Club Lun 11 sept
Pélussin Ciné Pilat Ven 8 sept 20h*
Pierre Bénite Maison du peuple jeu 28 sept 16h et 20h
St-Galmier Le Colisée Jeu 21 sept 20h30
St-Just-St-Rambert Family Cinéma Lun 28 août 13h45 et 20h30
St-Martin-en-Haut Cinéma Paradiso Jeu 21 sept 20h30*
St-Priest Le Scénario Jeu 14 sept 14h
Tassin Le Lem Lun 18 sept 21h
Villeurbanne Le Zola Lun 4 sept 18h15

  • séance présentée

Hair
Réalisé par Milos Forman
Avec John Savage, Treat Williams, Beverly D’Angelo
USA -Allemagne de l’Ouest-1979-2h01

Synopsis

Le jeune et naïf Claude, fils d’un fermier patriote de province, visite New York avant d’être incorporé et partir pour la guerre du Vietnam. Il se retrouve au milieu d’un happening de hippies dans Central Park et tombe immédiatement sous le charme de la belle Sheila. Le leader pacifiste des hippies l’incite à lui déclarer sa flamme, tout en essayant de le dissuader de faire la guerre. Il fait alors l’expérience de la liberté, des drogues et cesse peu à peu de croire en ce qu’il avait jusque‑là considéré comme étant juste.

Hair est aussi une comédie musicale de Broadway

Hair est une comédie musicale rock de James Rado et Gerome Ragni (paroles) et de Galt MacDermot (musique) créée « off-Broadway » en octobre 1967 puis jouée à Broadway à partir d’avril 1968 pendant quatre ans sans interruption.

Produit de la contre-culture hippie et de la révolution sexuelle des années 1960, certaines de ses chansons, inspirées de la théorie du New age, sont devenues des hymnes des mouvements pacifistes contre la guerre du Vietnam.

La version française est créée à Paris au théâtre de la Porte-Saint-Martin le 30 mai 1969. Première comédie musicale américaine traduite en français, elle surprend le public par ses scènes dénudées et provoque en décembre une protestation de l’Armée du salut, qui fait irruption dans la salle pour arrêter le spectacle. Le New York Times écrit que la version de Paris « est sans doute la meilleure, la plus hippie et la plus festive ».

Hair a été remonté à Broadway en 2009 et à Paris en 2011. Le spectacle a reçu le prix du Best Musical Revival.

Dans le film  : quelques changements par rapport à la version originale de Broadway

Quelques vers de « Manchester, England » et un petit bout de « Walking In Space » ont été enlevés.

Le film n’intègre pas les chansons « The Bed« , « Dead End« , « Oh Great God of Power« , « Going Down« , « Abie Baby, » « Air, » « My Conviction, » « Frank Mills, » et « What a Piece of Work is Man » qui étaient dans la version sur scène. Cinq de ces morceaux ont tout de même été enregistrés pour le film, mais ne seront pas utilisés. Ils sont disponibles sur l’album de la bande originale.

Certaines chansons comme « Don’t Put It Down » et « Somebody To Love » ne sont pas chantées par les personnages comme dans la pièce, mais sont toutes deux utilisées en « background » sur les scènes dans la base militaire.

Il y a également de nombreux changements d’orchestration ainsi que des vers modifiés ou enlevés dans l’ensemble des morceaux par rapport à la version sur scène. Le plus grand changement est la mort de Berger à la fin. Dans la pièce originale, c’est Claude qui meurt au Vietnam. De même que sur scène « Manchester » est chantée par Claude, dans le film c’est Berger qui chante la majorité de la chanson. On a également la même chose sur « I got life » qui sera chanté dans le film par Berger tandis que dans le spectacle c’est Claude qui chante cette chanson.

 Hair : un film en cinq chapitres

Hair est divisé en cinq chapitres musicaux, chacun représentant un passage-clé du film. Les chapitres musicaux sont les suivants : The Tunnel suite, I got life, Hare Krishna, Black boys/White boys et Let the sun shine in.

Milos Forman

Avec Hair, transposition sur grand écran d’une pièce de Jerome Ragni et James Rado, le réalisateur d’origine tchèque Milos Forman s’immisce pour la première fois dans le milieu musical. Un aboutissement logique pour celui qui, dès l’enfance, pris de nombreux cours de chant en rêvant de devenir chanteur d’opéra. C’est toujours en musique que le réalisateur connaîtra d’ailleurs la consécration en 1984 avec Amadeus, film sur la jeunesse de Mozart couronné de huit Oscars et du César du Meilleur film étranger.

Nicholas Ray devant la caméra

Hair présente à son générique le célèbre cinéaste Nicholas Ray. Celui à qui l’on doit Johnny Guitar et La Fureur de vivre livre sa dernière prestation devant la caméra, dans le rôle d’un général, peu de temps avant sa mort en juin 1979 des suites d’un cancer.

Tournage new-yorkais

Le tournage de la comédie musicale Hair s’est déroulé en majeure partie à New-York sur une durée d’un an. Mais c’est à Washington que fut tournée la scène du meeting au Lincoln Memorial qui a nécessité plus de 20 000 figurants.

Hair et les récompenses

En 1980, Hair a connu les honneurs d’une nomination aux César, dans la catégorie Meilleur film étranger, et aux Golden Globes, dans la catégorie Meilleure comédie / film musical.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s